RÉFUGIÉS: L’OTAN SOUS ACCUSATION

Posté par provola le 9 mai 2011

                   Un navire de l’Otan aurait délibérément décidé de ne pas répondre à l’appel de détresse lancé par une embarcation de réfugiés tunisiens en perdition en pleine Méditerranée à cause d’une avarie.

Cette grave accusation a été lancée par le journal The Guardian sur la base de témoignages des onze rescapés. Le rafiot où quelques 72 personnes avaient pris place aurait prévenu grâce à un téléphone satellitaire un prêtre érytréen basé à Rome qui a de suite prévenu les gardes-côtes italiens. 

Un hélicoptère a alors survolé le navire et aurait fournis des biscuits et de l’eau en promettant des secours au plus tôt, pourtant , aucun secours n’arriva; un  porte-avion s’ approcha quelques jours plus tard, deux appareils  survolèrent le bateau à basse altitude.

Les réfugiés brandirent deux bébés affamés à bouts de bras sans qu’aucune réponse ne leur soit donnée. S’en suivirent dix jours de dérive et des morts chaque jour. Les corps étaient gardés à bord 24 h puis ils étaient jetés à la mer.  L’enquête du Guardian met en accusation le porte-avion français Charles de Gaulle qui croisait dans les environs à ces dates. Le porte parole de l’état- major dément catégoriquement que le navire ait croisé l’embarcation en perdition:

« Si nous avions croisé ce navire nous nous serions portés à son secours » a-t-il assuré. 

Affaire à suivre.

Ce drame est malheureusement courant en ce moment du coté de Lampedusa où le flux de réfugiés ne tarie pas. Chaque jour des centaines de candidats à l’exode Somaliens, Erytréens, Lybiens, Tunisiens, bravent la mort sur des embarcations de fortune. Bruxelles, insensible à cette situation critique continue de tourner le regard ailleurs, préférant afficher une coupable indifférence, Rome et Paris se disputent sur la meilleure façon d’en faire le moins possible.

Une Réponse à “RÉFUGIÉS: L’OTAN SOUS ACCUSATION”

  1. Philippe dit :

    Je ne trouve pas de môts pour qualifier un acte aussi lâche,

    Plutôt que de faire un démenti catégorique, après tout ils sont à priori humains, et personnellement je n’arrive pas à croire que des marins, fussent-ils français ne peuvent pas se conduire ainsi; qu’ils donnent aux journaux une copie de leur « journal de bord », toutes les ambiguités seront levées.
    Mais le « Bugaled Breizh » est déjà un précédent plus que facheux, d’autant que dans cette affaire là, plutôt que de faire une enquête longue et coutêuse, dont tout le monde sait une fois encore qu’il s’agit d’un écran de fumée et d’un eterrement de première classe; que tous les bateaux (sous-marins) qui pratiquaient un exercice otan dans le secteur ce jour là, transmettent à la justice leur journal de bord plutôt que démentis mensonger et invérifiables.

    Unde fois de plus on assiste à la démonstration d’une absence de démocratie.
    Il s’agit d’un mensonge d’état que rien ne justifie, et qui protège les gens qui sont censés nous protéger.
    De quel droit échappent-ils à la justice des hommes, en tout cas ce n’est pas un mandat que les peuple leur ont confié.

    Une fois de plus je vais fustiger (le môt est gentil) l’Oligarchie qui nous gouverne, nos voisins a des degrés divers sont dans la même galère, et qui se permet de parler de démocratie, alors que nos bulletins de vote ne sont qu’un chèque ne blanc, qui leur permet de justifier tout et n’importe quoi, et surtout leur incompétence crasse.

    C’est à pleurer,

    Philippe

Répondre à Philippe Annuler la réponse.

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement