• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 30 avril 2011

800 BORNES: MERCI

Posté par provola le 30 avril 2011

 

 800 BORNES: MERCI dans MESSAGES AUX LECTEURS       

                        800 articles: l’âge de raison ? 

800 bornes, tous ensemble, pas sur le chemin de Compostelle, sur la route comportementale, le chemin de la révolution écologique, sur le sentier de la guerre idéologique. Tant que l’on marche, on peut toujours rêver à une rédemption qui ne peut être que de gauche, la vraie gauche qui place le bien commun avant le bien privé. Pas la gauche à la crème Chantilly.

Car le bien privé est un leurre, une voie sans issue, le bien public la seule voie de la survie, de 7 milliards de péquins, bientôt 9.

Merci de votre fidélité, de votre emportement, de votre colère, de votre émotion, de votre angoisse à voir ainsi sacrifié sur l’autel du profit notre patrimoine commun réduit à simple réserve de richesses.  

Quelques statistiques sur ce blog pour marquer le discours:

Âge: 2 ans et demi,  nombre d’articles: 800, visites mensuelles: 8000, bien sur ce n’est pas l’Amérique, mais ce n’est quand même pas rien, et c’est déjà mieux que le plus riche des paradis fiscaux. Je vous dois une confidence, je commence à ne plus pouvoir me passer de vous. Je pensais qu’après une période de rage à avaler des couleuvres je calmerais mes ardeurs, mais vu l’intérêt suscité, il devient évident que je ne vais pas m’arrêter, en si bonne compagnie. 

Les moulins à abattre, pas les éoliennes, sont partout, les tartufes du développement durable sont durablement installés dans notre univers de dupes, La Principauté de Monaco est pour la propagande une grande bienfaitrice de l’humanité, le mariage de l’absurde fait se pavaner 2 milliards de personnes sur notre caillou parfois maudit.  

Notre monde de l’information n’a jamais été aussi mal informé, inondé de divertissements, conditionné par une pub omnipotente, envahi d’une logique du néant, imprégné par la religion consumériste. 

Notre monde de la propreté n’a jamais été aussi sale et toutes les promesses de changement des comportements ne sont que des tentatives de diversion, destinées à continuer la destruction du vivant, à poursuivre le pillage du monde futur, à engranger dès aujourd’hui les bontés naturelles normalement promises à nos enfants.

Nous en sommes là, pas fiers, sur une montagne d’ordures, sans savoir par où démarrer le nettoyage, à chercher les coupables.

Ne cherchons pas plus lontemps, les coupables, c’est nous.     

    

Publié dans MESSAGES AUX LECTEURS | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement