• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 9 avril 2011

SOUFFLER N’EST PAS JOUER

Posté par provola le 9 avril 2011

                       La Mélanche a été adoubée par les communards, mais pas tout à fait. Car cela fait trente ans, depuis le programme commun, que les rouges précipitent comme du sucre dans l’eau salée de la mer, mais ils croient encore à un destin qui est déjà derrière eux. Trente ans à attendre un nouveau Marchais et sa gouialle et ses mensonges, son incroyable ancrage à Moscou, et son air de troubadour enragé. Trente ans à ramasser les pâquerettes et des pelles électorales, à essuyer les plâtres soviétiques et les épines des roses socialistes, à avaler les couleuvres des petites gens qui s’en vont sur l’autre rive, du coté des bons Français, qui en réalité se foutent bien de leur sort. Trente ans à voir s’évanouir la gauche et toute l’Internationale, à voir les murs de la honte s’écrouler un beau jour de Novembre. Trente ans à se réveiller d’un cauchemar qui n’est qu’un coma déguisé, par la grâce d’un flibustier revenu de l’enfer de la bourgeoisie. 

Mélanchon, survivant d’un paquebot de croisière bien plus lent qu’une vedette de l’armée, mais au moins équipé pour la grande parade en costume. Sans la force médiatique du Sénateur ces drapeaux autrefois écarlates ne ressortiraient de la valise oubliée qu’en pâles copies, délavées par le temps. Espérons que le rideau de fer mental qui barre le chemin sera levé par une majorité des derniers Mohicans.

Mélanchon devra encore attendre, comme les vaches qui à force de voir passer les trains ne sont pas près de voir la mer.

Hulot n’est pas mieux loti mais lui l’a bien cherché, il n’a rien d’un écolo, sauf à vouloir trouver verts les platanes des champs Elysées, sauf à trouver bio, le pire des produits de conservation. Il veut se faire élire avec une étiquette qui n’est rien moins qu’une supercherie, à vouloir vendre du TF1, du Hushuaïa et du shampoing doux pour caresser le peuple dans le sens du poil et l’économie dans le sens du business. Les bobos le trouvent beau, mais les écolos le trouvent beaucoup moins, les uns sont séduits les autres réduits à se farcir une dinde trop grosse pour ne pas avoir été engraissée aux hormones.  

Stéphan Lhomme se présente chez Europe-Ecologie juste pour empêcher Hulot de piquer l’investiture des Verts:

Pourquoi présenter votre candidature à la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts ?

« - Très clairement à cause de Nicolas Hulot. Je trouve insupportable l’idée que M. Hulot s’attribue le rôle de représentant des écologistes en France. Il n’est écologiste qu’au petit écran. Sur le terrain, non seulement il ne l’est pas, mais il a même causé du tort à la question environnementale à travers le Grenelle de l’environnement, au cours duquel il a déroulé le tapis vert pour Nicolas Sarkozy. Lequel a pu se faire passer un certain temps pour un écologiste, ce qui est un comble ! » Le Nouvel Obs 

Voilà pourquoi la Hulotte n’est pas sûre non plus d’être de l’aventure, bien qu’ un système de presse à idées, bien huilé, se prenne au jeu des people. Elle a envie de planter ses fraises à l’Elysée mais elle piquerait la vermine du Maître des lieus.

Et Eva Joly me direz-vous ? Autant ne parler que de ce qui existe.  

Borloo, en dinde fourrée veut y aller de sa farce, avant que ça sente le roussi, avant le rappel à l’ordre qui rameutera  les hardies volailles à la rôtisserie majoritaire. Borloo annonce son intention de déposer sa candidature… si tout le monde le veut bien, et avant tout le Président qui comptera ses ouailles au moment du jugement dernier. 

Villepin a toujours voulu y aller, sauf qu’il n’a jamais eu la moindre idée de la façon de se faire élire, pistonné qu’il fut tout au long de sa carrière. Martine Aubry ira là où n’iront pas les autres, elle ira tant que le Ricain du FMI ne se sera pas décidé. Les autres PS font mine de se croire assez grands pour quitter la récréation. Tous ces joueurs à la petite semaine ne seront plus au fourneau quand les carottes seront cuites. Baïrou et Ségo ont déjà loupé l’occase, qui ne se présentera plus.

On le voit bien, la bande d’éclopés aura réduit quand les jours auront raccourci, seule une poignée de gros bras seront du voyage, les papillons et les éphémères en seront quitte pour la distribution des seconds rôles.

    

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement