• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 7 avril 2011

LIBÉRALAND

Posté par provola le 7 avril 2011

                                

Article accepté à la publication sur LIBÉRALAND dans ECOLOGIE icone_redacteur2

 

                                      Tout s’accélère, même la folie, à force de mettre des rustines et des sparadraps sur la surface terrestre on va finir par recouvrir notre infirmerie commune d’une unique chape de plomb. Mais les rustines sont porteuses de croissance; rien n’arrêtera les magnats des salmigondis du développement durable et du désastre programmé dans leur recherche du profit maximum. Les Suisses ces grands spécialistes du nettoyage d’argent sale et du bric à brac écolo, s’y étaient déjà essayés à vouloir recouvrir leurs glaciers de grandes toges en plastique pour éviter qu’ils ne fondent. Tristes équilibristes en guenilles, sujets à des courts-circuits mentaux récurrents.

BP relance ses explorations et ses forages off-shore dans le Golfe du Mexique un an après la reine des marées noires, rien n’y fera donc, les pires pollutions seront toujours absoutes et les leçons jamais apprises. BP était bannie des lieus, voici qu’aujourd’hui la compagnie revient par la fenêtre par la grâce insensée d’un Président menteur. Obama avait promis du feu et des étincelles à l’encontre des pétroliers pollueurs, il n’est en réalité qu’un caporal obéissant aux ordres des lobbies pétroliers  gaziers et nucléaire. Au triste jour où le gentil noir se replonge dans le bain électoral, on se demande bien pourquoi, sans adversaire désigné, voilà qu’il accorde un blanc seing au salopeur des mers. BP est repartie de plus belle à la découverte des fonds pleins de dollars et Obama est un gentil con.

De l’autre coté du Pacifique, on assiste à la plus grande oeuvre de désinformation de la population jamais entreprise après une catastrophe industrielle et environnementale. Chez Tepco, on a visiblement retenu l’exemple de BP qui nous donnais des chiffres fantaisistes de rejets dans les mers de fuite de pétrole brut. Maintenant il est question du robinet, pas d’eau froide, mais d’eau radioactive, une petite fuite comme l’année dernière, rapidement colmatée, alors que la compagnie s’apprétait  à déversér 11 500 Tonnes (une paille) d’eau contaminée directement dans l’océan. C’était la première mesure prise depuis l’arrivée sur place des experts d’AREVA; (sur place à Tokyo, pas à Fukushima, les experts ne vont pas au charbon, il vont au bal costumé); les experts d’AREVA se positionnent en vrais spécialistes mondiaux des crises nucléaires, ils apportent des solutions radicales: on rejette directement l’eau atomique en mer, une solution à 1 milliard de dollars, il fallait y penser, ça évite d’avoir à tout décontaminer. Pourquoi s’entêter à vouloir stocker cette eau dans des cuves d’un pétrolier pour emmener cette cargaison hautement toxique a travers les océans, et pour l’amener où ?

Pendant ce temps de l’autre coté de la centrale, à l’abri des caméras, on arrose les réacteurs d’azote pour éviter que les coeurs ne surchauffent et que l’hydrogène en vadrouille ne finissent pas tout faire exploser ce qui ferait mauvais genre du coté de la bourse de Tokyo. La radioactivité est partout , à 30 km les gens restent chez eux sauf que les enfants commencent à trouver le temps long à se dispenser d’aller gambader dans les champs fleuris.

Vous le voyez bien tout cela est logique , d’une logique implacable. 

Vous croyez être à l’abri dans l’hexagone alors que le nuage de Fukushima a envahi l’hémisphère nord et ne s’est pas arrêté à Strasbourg, alors que le nuage de Tchernobyl est encore présent, alors que le trou dans la couche d’ozone est au dessus de nous, alors que Superphénix est en démolition pour encore trente ans, que les déchets de nos centrales sont encore là pour 15 000 ans, qu’il y a assez de pesticides dans notre terre pour empoisonner les dix prochaines générations, que nos rivières sont un dépotoir à pyralène qui donnera des cancers à nos petit-enfants. 

Vous croyez avoir évité la bataille des gaz de schistes alors qu’elle s’engagera avant qu’un prochain Président ait pris ses fonctions.

Allons-nous laisser le champ libre à  ce peloton de l’UFIP (union française des industries pétrolières) et des TOTAL qui lorgnent sur notre sous-sol et ne peuvent se faire une raison de laisser passer quelques biffetons ?  Allons-nous regarder passer l’armée des vers de terre et des asticots des terrains vagues se brancher sur l’antenne des manipulations ?

Cette vermine ne sait que flairer comme les avions renifleurs jadis célèbres, les potentialités de gains.

Ne laissons pas les Obama nous bercer d’illusions, les TEPCO, les BP, les AREVA, les TOTAL nous chanter la messe libérale. Prenons notre destin en main et tachons déjà de sanctuariser notre territoire qui est au moins une part de notre âme. 

Publié dans ECOLOGIE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement