AMNESTY INTERNATIONAL: LE TRI SELECTIF

Posté par provola le 1 avril 2011

                      AMNESTY INTERNATIONAL: LE TRI SELECTIF dans EUROPE 155faddd      

                                      Il ne m’arrive pas souvent de tancer les activistes qui sont plutôt de mon bord mais là je vais oser me placer du coté du gouvernement italien que je ne porte pas spécialement dans mon coeur mais qui voit arriver sur ses terres des milliers de réfugiés tous les jours sans que l’Europe ne lève le petit doigt.  

Amnesty International a fustigé l’Italie ce vendredi pour sa gestion de l’afflux d’immigrés d’Afrique du Nord.

Environ 20.000 immigrés, en majorité tunisiens, sont arrivés ces dernières semaines dans la petite île italienne de Lampedusa à la suite des mouvements de révolte qui ont secoué leur région. Leur transfert ailleurs en Italie s’effectue lentement et sans régularité. Des milliers d’entre eux occupent des tentes de fortune et vivent dans de très mauvaises conditions sanitaires.

«La crise est due au fait que le gouvernement italien n’a pas réagi convenablement à la situation qui règne ici à Lampedusa», a déclaré Charlotte Phillips, représentante du programme d’Amnesty pour les réfugiés et les migrants, lors d’une conférence de presse. «Des Tunisiens n’ont pas eu droit aux choses les plus élémentaires comme un abri adapté ou un abri tout court, à des conditions sanitaires suffisantes, etc.», a-t-elle ajouté.

Je suis bien entendu d’accord sur le fond avec Amnesty mais reste persuadé que le problème concerne toute l’Europe et non pas seulement l’Italie. Il est bien trop facile de se désister alors qu’on décide de faire une guerre indolore au son des trompettes.

Combien de temps cette bande d’incapables, (les squatters de Bruxelles) vont-ils rester immobiles à regarder passer les rafiots, les chaloupes, et les clandestins ? A calmer les habitants de Lampedusa qui n’en peuvent plus d’une telle inertie des pouvoirs publics ? A compter les morts, les embarcations disparues.  

Des camps de fortune sont improvisés dans toute la péninsule italienne mais le principal souci des autorités est de laisser s’échapper les candidats à la clandestinité qui veulent rejoindre la France à tous prix.

Et le flux n’est pas prêt de se tarir car le bouchon Kadhafi qui arrangeait bien l’Europe a sauté et tant que la guerre poussera les gens à fuir leur pays, il ne fera que grandir.

Oui, Amnesty est dans son rôle de dénoncer les conditions inacceptables d’accueil des clandestins qui après une traversée périlleuse se voient réduits comme du vulgaire bétail d’abatage. Mais le cri aurait plus de gueule s’il était adressé non pas à un seul membre de l’Union mais aux instances européennes et pourquoi pas à l’ONU qui a commandité les raids sur Tripoli et doit en assumer maintenant toutes les responsabilités.  

On voit bien que le principal programme de l’ONU et de l’Europe est de ne surtout pas affoler des populations en leur annonçant l’addition du nombre des clandestins en provenance du continent africain comme le fait le gouvernement japonais qui n’ose annoncer la réalité des risques liées aux radiations de peur d’affoler les riverains de la centrale endommagée.

La croissance pourrait en pâtir et il l’on sait que pour continuer à consommer des choses inutiles il faut avoir confiance et ne penser à rien d’autres qu’aux prochaines emplettes. 

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement