• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 28 mars 2011

JE VEUX PAYER PLUS CHER

Posté par provola le 28 mars 2011

              

  Article accepté à la publication sur AGJE VEUX PAYER PLUS CHER dans JAPON icone_redacteur2

 

                                   100%, les centrales nucléaires sont fiables à 100%, c’était le slogan du gouvernement Messmer en 1974 qui nous avait vendu le tout nucléaire. Vendu est un bien grand mot, car personne n’a eu son mot à dire, une poignée de notables a décidé pour la masse des anonymes. Puis on nous a assuré en 1979 et l’accident de Three Miles Island que tout était désormais sous contrôle. En 1986, avec le désastre de Tchernobyl nos « autorités compétentes » se sont évertuées à minimiser les conséquences de l’explosion nucléaire en évoquant l’osbolescence des installations soviétiques et la ligne Maginot du Rhin, enfin efficace.

Fukushima est la démonstration finale pour tous ces croyants bigots que rien de ce qui est humain ne peut-être totalement fiable et que rien ne justifie qu’on fasse confiance à une technologie datant de plus d’un demi-siècle pour assurer notre indépendance énergétique pour le prochain siècle.

Comment pourrais-je engager un avenir qui appartient déjà à mes enfants sur la voie d’un retour en arrière ?

Des patés de sable, c’est avec ça que les liquidateurs de Tchernobyl ont éteint le feu de l’enfer; un jet d’eau et des seaux de flotte balourdés du ciel, les Japonais en sont réduits aux mêmes misérables solutions miracles, qui au bout du compte ne produisent pas de miracle, juste une sensation de déjà vu et de tristesse totale.

D’abord pour ces équipes au contact, les pompiers, chargés d’éteindre l’incendie, que d’autres ont volontairement allumé, les incendiaires actionnaires, les profiteurs pyromanes, eux bien à l’abri, qui surveillent le cours de bourse, la police d’assurance qui risque de grimper, un peu, car les risques étaient déjà pris en comptes. 

Car enfin, où sont les pro-nucléaires qui continuent deux semaines après le séisme dévastateur à nous démontrer que l’atome, c’est magique et que les prochaines technologies sont totalement sures ? Où sont les aboyeurs d’AREVA, où sont les UMP, les PS, les partisans de l’énergie propre ? Où sont les solutions à proposer aux Japonais qui permettraient d’étouffer le feu et de résoudre la crise ? Où est Lauvergeon, grande prêtresse d’AREVA qui pourrait au moins aller avec De Funès faire un petit tour du coté de Tokyo pour assurer le peuple du soleil levant de notre solidarité électrique ?

Où est l’Europe qui décide de soumettre nos centrales à un stress test mais a du mal a affréter un avion avec quelques préservatifs à narines ? Où sont les États-unis qui déversent des bombes sur la Lybie mais ne savent pas verser quelques gouttes de sueur sur le sol atomisé? Benghazy, Syrte, Misrata, voilà les grands faits de guerre, les réussites des missions d’arrosage emplissent nos médias mais l’arrosage de Fukushima reste un mystère et les péquins sur place dansent avec les flammes invisibles.    

« Je pense que peut-être, la situation est nettement plus grave que nous ne le pensions »,a déclaré un expert, Najmedin Meshkati, de l’université de Californie du Sud. Il faudra sans doute, selon lui, des semaines pour stabiliser la situation, et il sera peut-être nécessaire que l’Onu soit de la partie.

« Cela va bien au-delà de ce qu’un pays peut gérer – cela doit être évoqué par le Conseil de sécurité de l’Onu. À mon humble avis, c’est plus important que la zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye », a-t-il estimé.

Sakae Muto, vice-président de Tepco, a parlé lundi d’une opération incertaine et longue pour empêcher une surchauffe des barres de combustible et leur fonte.

« C’est regrettable, mais nous n’avons pas de calendrier concret nous permettant, actuellement, de dire dans combien de mois ou d’années » la crise sera terminée, a-t-il dit.

Tout ce qu’on nous dit c’est que la facture d’électricité risque de nous coûter plus cher, si l’on ne fait plus confiance au tout nucléaire.

Mais justement, quel bonheur de payer plus cher et donc de s’évertuer enfin à consommer moins, à se libérer de la fée électricité qui n’est qu’une sorcière maléfique, à éteindre des écrans cathodiques qui ne diffusent que de la guimauve en images, à prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur, à marcher pour aller faire ses courses chez le marchand du coin et pas en bagnole au supermarché qui vous arnaque avec ses ristournes en trompe l’l'oeil, à se promener le long d’une mare au lieu de prendre l’avion pour aller passer une semaine au bord d’une piscine surchauffée de l’autre coté de la Planète.

C’est tout cela que nous devons dire le 26 avril prochain. 

Car l’idée d’une méga-manif en date du 25 ème anniversaire de Tchernobyl prend corps, ne laissons pas passer cette occasion sans envoyer un signal fort à la clique du nucléaire, qui est la clique des pétroliers et des libéraux, qui est la clique de la Croissance, qui est la clique du sabotage programmé de l’avenir de nos enfants. 

Publié dans JAPON, NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement