• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 19 mars 2011

PILLAGE AUTORISE

Posté par provola le 19 mars 2011

                                           Un pétrolier qui dégaze pour nettoyer ses cuves, ça n’a aucune importance, la mer est immense et l’indifférence des pouvoirs publics encore plus grande, un avion qui largue son kérosène pour atterrir plus léger, ça n’a aucune influence sur le cours de la bourse, un con qui vidange sa camionnette en pleine forêt, cela n’a aucune chance de le rendre plus intelligent.

Mais là, au moment où les angoisses du monde sont braquées sur la centrale de Fukushima, la nouvelle a de quoi faire frémir tant l’inconscience généralisée des opinions et la déliquescence des comportements industriels ont toutes chances de nous mener tout droit au septième ciel. Jugez-en:

La compagnie Ontario Power Generation qui gère la centrale nucléaire de Pickering au Canada, située à 25 km de Toronto a annoncé avoir déversé 75 m3 d’eau radioactive concentrée en tritium dans le lac Ontario.  La compagnie a averti que la vidange s’est effectuée par « inadvertance ». On a depuis relevé des taux de tritium dans l’eau du lac mais en quantité très inférieure aux doses dangereuses pour l’homme, comme d’habitude, les doses sont toujours inférieures aux normes, sinon, on ne donne pas les chiffres. Au final il n’y a donc officiellement aucun impact pour l’eau potable, d’autant que les systèmes de pompage défaillants ont été restaurés et que tout fonctionne à nouveau de manière parfaite. La fuite de  matériau radioactif a été colmatée dès sa découverte et il n’ y a pas à s’inquiéter en quoi que ce soit.

En fait comment ne pas penser qu’un peu partout dans le monde, la filière nucléaire profite du fait que les yeux soient tournés vers le drame de Fukushima pour accomplir les sales besognes.

En attendant la réparation de la centrale japonaise, l’océan pacifique doit se charger d’absorber le nuage radioactif qui se balade au dessus des flots maudis mais qui s’arrêtera en vue des rives de Californie. Obama a déjà averti qu’il ne fallait aucunement s’inquiéter. En attendant le lait et la salade provenant de la région de Fukushima présentent des taux de radioactivité significatifs, ils ont été interdits à la vente; l’eau du robinet à Tokyo a également été contrôlée positive. Des taux d’iode radioactif ont également été analysés dans les réseaux d’eau potable de cinq provinces proches de la centrale.

En attendant, des milliers de m3 d’eau de mer sont utilisés pour éteindre le feu nucléaire, un fleuve d’iode se répand dans l’océan mais comme c’est la seule façon de défendre la planète tout le monde applaudit.

On le voit, Fukushima n’est qu’un des multiples exemples de saccage de la nature découlants directement d’une certaine  réussite du point de vue économique, qui est le seul qui vaille à nos bourses incontinentes. Il y a toujours une bonne raison de saloper l’environnement, le bilan comptable est toujours positif, le bilan environnemental, déficitaire.

Publié dans ECOLOGIE, NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement