EXERCICE DE LANGUE DE BOIS

Posté par provola le 15 mars 2011

                         Habitués à obéir à la mafia nucléaire, nos spécialistes de la propagande, dont les deux sbires que sont Besson et Kosciusko-Morizet, y vont de leur langue de bois, nullement gênés de continuer dans la pire des situations à psalmodier des incantations nauséabondes, du genre:

Ce n’est pas Tchernobyl, ce n’est qu’un accident, pas une catastrophe majeure. Allez donc dire ça aux pauvres types qui ont péris dans l’explosion du réacteur n°1, et aux nombreux irradiés. 

Les autorités japonaises expliquent qu’ils ont subis une contamination de la peau det des vêtements, il faut encore s’assurer que cette contamination n’est pas intérieure. Si la contamination n’est pas intérieure, on peut parfaitement décontaminer.

L’évacuation de 10 millions de personnes sur un rayon de 20 km autour des centrales est en cours, il est conseillé de ne pas sortir de la maison, on m’expliquera comment on fait pour fuir sans sortir de la maison. Si l’on ne pas faire autrement que sortir, il faut mettre une serviette mouillée sur la bouche, mettre plusieurs couches de vêtements et ne laisser aucune partie de la peau au contact de l’air. Tout est parfait, tout était prévu.

Des pastilles d’iode seront distribuées pour saturer la thyroïde des gens.

De toutes façons les vents dominants sont orientés plein est, et devraient porter la contamination vers le large. Les particules radioactives se dissémineront quelque part dans l’océan, dans l’hémisphère nord, or notre Polynésir à nous, se trouve sur l’autre hémisphère, on n’a donc aucune raison de s’inquiéter. Les habitants américains d’.Hawaï apprécieront le message de solidarité.

Les Russes ne devront s’inquiéter que si les vents tournent, mais ils n’ont pas rde raison de tourner, un vent ça reste dominant ou ça n’est pas dominant. Mardi, on a prévu une dépression qui va tourner les vents vers le sud, vers Tokyo, mais ce n’est pas grave car mercredi les vents seront à nouveau orientés Nord-Est. 

Le réacteur N°1 a explosé , mais ça n’est pas le coeur du réacteur, c’est seulement de l’hydrogène, c’est grave mais pas sans solutions, il suffit d’arroser le réacteur avec de l’eau de mer, heureusement, la centrale est située près de la mer, il suffit d’actionner les jets d’eau, c’est comme dans votre jardin. On craint que le réacteur n’ait subit une fusion, une fusion, c’est fondre, le réacteur fond, mais ce n’est pas un problème.

Le réacteur N°3 risque de fusionner aussi, des barres de combustible ont été sans liquide de refroidissement pendant assez longtemps pour se tordre, l’irradiation autour du réacteur doit être mesurée pour actionner les justes mesures prévues en cas de scénario similaire. Car tout avait été prévu, bien évidemment.

D’ailleurs, les centrales en cours de construction les EPR, proposés par AREVA, vous savez, les terroristes d’ARLIT au Niger, et bien ces EPR prennent déjà en compte l’expérience japonaise et sont bien plus fiables que les anciennes générations.

Nos 58 centrales en activité elles, sont d’anciennes génarations mais elles ont situées en France, donc elles ne risquent rien.

Elles sont prévues pour résister à des tremblement de terre de 6,7 sur l’échelle de Richter alors qu’on estime que 6,5 est déjà un risque surévalué, en tous cas on n’en a jamais vécu de plus forts avant.

Bien sur, on nous tient informés et notre gouvernement s’engage à la plus grande transparence en cas d’aggravation éventuelle. Nous avons toute confiance en nos amis Japonais quoi sauront trouver toutes les solutions à la crise qui encore une fois est maîtrisée et n’a aucune raison de nous inquiéter.  

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement