• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 27 février 2011

QU’ON VIRE AUSSI NADINE

Posté par provola le 27 février 2011

Une autre Ministre à virer:

http://www.dailymotion.com/video/x1yrkf_nadine-morano-ou-la-droite-decomple_news

             On vient de virer Michèle Alliot-Marie pour incompétence notoire, il me vient à rêver qu’on expulse aussi Nadine Morano, pour alzheimer des origines.         

Nadine Morano est Ministre chargée de l’apprentissage et de la formation professionnelle, elle est une des sbires préférées de De Funès mais elle est surtout une soeur qu’on a envie de renier, de cette famille trop lourde à supporter, de ces invités trop fiers pour reconnaître ce qu’ils doivent à la solidarité d’un temps trop lointain pour qu’ils s’en souviennent. Morano vient de ces montagnes trop pauvres pour nourrir les kyrielles d’affamés, gavées de châtaignes et de polenta; Morano vient du fond des âges, du haut des cimes, d’un nid d’aigle où même les aigles sont de trop. Morano n’a plus de passé parcequ’elle est bannie par son passé.

Elle est de si loin de Paris, d’un village quasiment disparu sur le registre des statistiques, situé hors du temps et des cartes, du coté du Piémont, coincé entre lac Majeur et Alpes Lépontiennes, au nord de Milan, dans une vallée perdue, même à sa mémoire, un village plein de chats, sans personne à remercier, où le cimetière tient lieu de caisse vide, car les voix ont disparu, avec les souvenirs des exilés, des ramoneurs crevant dans les conduits à fumée des villes lumières.

Ses grands-parents parlaient le patois lombard, pas le Piémontais, pas l’Italien, on les prenait pour des ritals, les renégats de l’époque, mais on les prenait surtout pour récurer les chiottes et les tuyaux de poêle. Mais Nadine a oublié, peut-être qu’elle n’a jamais su, mais je sais qu’elle sait, ou qu’elle fait mine de ne pas savoir, aussi la vue d’un noir ou d’un faciès d’Arabe l’indispose, un bridé lui déclenche des règles( les règles du boss, pas les siennes), un banlieusard est un suspect s’il roule en Dacia, Nadine vit près de Dieu le Père ça lui donne le droit de passer le Karcher partout où sa mémoire de fille d’immigrés lui fait défaut.

Il se fait que je viens aussi de ce village perdu, mais que je n’ai pas perdu la mémoire, que je n’ai rien oublié du chemin semé d’obstacles de mes aïeux. Il se fait que je n’ai plus rien à voir avec cette soldatesse des basses oeuvres.

 

QU'ON VIRE AUSSI NADINE  dans CHERCHEZ L'ERREUR 4881264 Le village des Morano, avant qu’une descendante indélicate ne détériore l’histoire de la vallée perdue.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement