• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 15 février 2011

L’AMERIQUE DEBARQUE SES PIRATES

Posté par provola le 15 février 2011

            En 2001, le groupe chimique américain GRACE rachète la société française PIERI spécialisée dans la chimie de l’industrie du bâtiment et basée à Saillenard (Jura). En 2010, il ne reste que 30 personnes dans une société qui comptait dans ses rangs 150 personnes, 9 ans auparavant. L’usine de Saillenard ( Saône et Loire) est désormais fermée et le centre d’appel est situé à Barcelone.

A l’époque, Grace s’exprime de la manière suivante:

« Grace, tout comme Pieri, s’engage à fournir à l’industrie des produits de qualité et un service à la clientèle hors pair. Ces similitudes dans la philosophie des deux entreprises expliquent en grande partie pourquoi Grace et Pieri formeront une union parfaite », ( mentionnait Robert Bettacchi, président, division des produits chimiques haut niveau.) « Le nom Pieri et ses produits sont largement reconnus dans toute l’Europe. Grace continuera à vendre ces produits sous le nom de Pieri. »

En 2009, le nom PIERI disparait et il ne reste plus que quelques employés de l’époque à n’avoir pas quitté l’entreprise.

En 2005 , la société américaine OWENSCORNING reprend le fabricant français MODULO basé à Forbach (Moselle) et spécialisé dans la pierre artificielle de parement. Trois ans plus tard, une usine est installée en Roumanie, ce qui permet de fermer l’unité française en 2010, avec à la clé le licenciement de 45 personnes.  

Le 21.10.2010, le gouvernement français dépose un recours contre la société américaine MOLEX, (sous-traitant de Peugeot et Renault) qui refuse d’honorer une partie de son plan social dans son usine toulousaine, qui avait vu en 2009 le licenciement de 283 personnes à Villemur-sur-Tarn.

JACOB DELAFON, céramiste sanitaire français mondialement connu (lavabos, cuvettes et bidets) et rachetée par la société américaine Kolher en 2005, ferme en 2009 son usine de Brive ( Corrèze ) en supprimant 150 emplois. Les salariés de l’usine de Dole (Jura) sont pessimistes sur la possibilité de rentabiliser la dernière usine du groupe en France au même niveau que les unités de Pologne et du Maroc.

IDEAL STANDARD, autre marque ancestrale française de céramique sanitaire, appartenant depuis quelques années au groupe américain Bain Capital Partners, vient de fermer le mois dernier trois de ses usines en Europe dont deux en France à Dole (même ville que Jacob Delafon, Jura) et Revin (Ardennes), supprimant 560 emplois dont 311 en France.

Chaque fois, ce système si bien rodé revient à racheter une marque renommée et parfaitement implantée pour gagner facilement des parts de marché, puis à délocaliser la production dans des pays à moindres coûts de main d’oeuvre.

L’Amérique débarque, et emporte tout, laissant à la charge de la collectivité le traitement du chômage.

 

Publié dans ECONOMIE, ETATS-UNIS, LES BOITES AU PILORI | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement