LA MER SE MEURT

Posté par provola le 6 février 2011

               Si la dispute n’est pas près de se tarir entre climato-sceptiques et tenants de la Confrérie diu Giec, annonciateurs de l’accélération de la hausse des températures globales, il est une question qui peut au moins mettre tout le monde d’accord, même Allègre.

Le CO2 anthropique (produit par l’homme) augmente chaque année, cela bouleverse l’atmosphère mais aussi, par voie de conséquence les océans qui diluent le CO2 en quantité toujours plus importante.

On sait l’effet du CO2 sur l’atmosphère, on connaît aussi les conséquences de l’augmentation d’anhydrite carbonique diluée dans l’eau de mer. On pouvait imaginer que la masse représentée par les océans, des milliers de fois plus importante que celle de l’atmosphère, ne pouvait être réellement détériorée par une hausse de la concentration du taux de CO2. Il apparaît au contraire qu’un phénomène d’acidification se produit, et que ceci met gravement en danger la survie du krill, ces minuscules crustacés qui sont à la base de la chaîne alimentaire de la vie sous-marine.

Selon les chercheurs de L’Australian Antarctic  Division de Kingston en Tasmanie le plancton est menacé par l’acidification des océans du à l’augmentation de CO2 atmosphérique dilué dans les eaux.

Leur expérience a porté sur l’exposition d’échantillons d’embryons de krill à quatre différentes concentrations de CO2, 380, 700, 900, et 2000 parties par million. Ces essais ont montré que l’exposition au dioxyde de Carbone pouvait augmenter la mortalité des embryons de 54%. Les chercheurs ont ainsi mis en évidence l’extrême fragilité du krill dans sa phase embryonnaire, vis à vis des changements climatiques à partir de concentrations d’environ 950 ppm.

Si l’acidification de l’eau de mer continuait au rythme actuel, cela mettrait en risque d’extinction une bonne partie du krill mais aussi de la faune marine. 

LA MER SE MEURT  dans ACIDIFICATION DES MERS Carte-variation-ph-ocean-actuelle_Plumbago-Wikimedia-CC-by-sa-3

Carte des variations du pH depuis l’ère pré-industrielle de 1700 à 2000,  de manière générale le pH des océans s’est abaissé, ce qui correspond à une acidification de l’eau mer.

 

Une Réponse à “LA MER SE MEURT”

  1. Philippe dit :

    Je me pose une question, toujours à propos de l’énergie d’origine nucléaire, qui est propre parce qu’elle n’émet pas de CO²….(dixit les nucléopathes).

    Mais j’ai bien entendu sur une de nos « radios préférées », que pour une production d’électricité qui représente 15 % de notre consommation d’énergie, la production réelle des centrales nucléaires, représentait une énergie primaire de 40%.

    Entre 15 et 40 % c’est la vapeur d’eau qui part dans l’atmosphère via les tours de refroidissement, et l’eau de refroidissement que l’on pompe dans les fleuves ou rivières , et que l’on rejette après l’avoir réchauffée.

    Après vérification entre l’énergie primaire des centrales, et la production effective vers les usagers, il se disperse dans la nature les 2/3 de cette énergie primaire.

    Evidemment si je pose la question aux nucléopathes avertis issus des filières des écoles spécialisées en « formatage » de « Grosses-Têtes », on va me répondre que d’une part il s’agit de vapeur d’eau d’une part, et de réchauffement minime des fleuves ou rivières sans conséquences évidement sur le climat.

    Vous savez où l’on trouve les plus beau homards français, sur la c^te sous la hague.

    Sur le Rhône il y a une ferme qui élève des crocodiles, peut-être vous croyez que c’est dû qu’au réchauffement climatique , surtout pas à l’élévation de la T° du fleuve…

    Je serai curieux de savoir qu’elle est la position des experts du GIEC, mais également, de ceux qui à priori ne sont à la solde de personne, pour connaître leurs remarques, et points de vue??

    Je connais un peu la météo, pour ce qui concerne la climatologie c’est beaucoup plus complexe…

    De toute façon, sachant que certains radionucléides ont une durée de vie de 25.000 ans, EDF est à l’affût de ces retours d’expériences, pour améliorer la sécurité des centrales, qui lui permettent de se corriger, nous répondra dans 25.000 ans, je passe le message à mes petits fils, pour qu’ils n’oublient pas …….

    A bientôt

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement