• Accueil
  • > Archives pour février 2011

GAZ DE SCHISTES: L’EAU QUI BRULE

Posté par provola le 28 février 2011

                     Pour commencer à y comprendre quelque chose sur les gaz de schistes; prenez le temps, je vous assure que ça vaut le coup, il serait intéressant de retrouver le soldat disparu Borloo qui a attribué les premiers permis d’exploration en France pour lui proposer de boire cette eau, contaminée aux adjuvants, ou plutôt cette espèce de vodka qui ne brûle pas seulement l’estomac. A la vôtre:

http://www.dailymotion.com/video/xg7g0q_danger-gaz-de-schiste-1-7-doc-choc_webcam

Publié dans ECOLOGIE, GAZ DE SCHISTES | Pas de Commentaire »

QU’ON VIRE AUSSI NADINE

Posté par provola le 27 février 2011

Une autre Ministre à virer:

http://www.dailymotion.com/video/x1yrkf_nadine-morano-ou-la-droite-decomple_news

             On vient de virer Michèle Alliot-Marie pour incompétence notoire, il me vient à rêver qu’on expulse aussi Nadine Morano, pour alzheimer des origines.         

Nadine Morano est Ministre chargée de l’apprentissage et de la formation professionnelle, elle est une des sbires préférées de De Funès mais elle est surtout une soeur qu’on a envie de renier, de cette famille trop lourde à supporter, de ces invités trop fiers pour reconnaître ce qu’ils doivent à la solidarité d’un temps trop lointain pour qu’ils s’en souviennent. Morano vient de ces montagnes trop pauvres pour nourrir les kyrielles d’affamés, gavées de châtaignes et de polenta; Morano vient du fond des âges, du haut des cimes, d’un nid d’aigle où même les aigles sont de trop. Morano n’a plus de passé parcequ’elle est bannie par son passé.

Elle est de si loin de Paris, d’un village quasiment disparu sur le registre des statistiques, situé hors du temps et des cartes, du coté du Piémont, coincé entre lac Majeur et Alpes Lépontiennes, au nord de Milan, dans une vallée perdue, même à sa mémoire, un village plein de chats, sans personne à remercier, où le cimetière tient lieu de caisse vide, car les voix ont disparu, avec les souvenirs des exilés, des ramoneurs crevant dans les conduits à fumée des villes lumières.

Ses grands-parents parlaient le patois lombard, pas le Piémontais, pas l’Italien, on les prenait pour des ritals, les renégats de l’époque, mais on les prenait surtout pour récurer les chiottes et les tuyaux de poêle. Mais Nadine a oublié, peut-être qu’elle n’a jamais su, mais je sais qu’elle sait, ou qu’elle fait mine de ne pas savoir, aussi la vue d’un noir ou d’un faciès d’Arabe l’indispose, un bridé lui déclenche des règles( les règles du boss, pas les siennes), un banlieusard est un suspect s’il roule en Dacia, Nadine vit près de Dieu le Père ça lui donne le droit de passer le Karcher partout où sa mémoire de fille d’immigrés lui fait défaut.

Il se fait que je viens aussi de ce village perdu, mais que je n’ai pas perdu la mémoire, que je n’ai rien oublié du chemin semé d’obstacles de mes aïeux. Il se fait que je n’ai plus rien à voir avec cette soldatesse des basses oeuvres.

 

QU'ON VIRE AUSSI NADINE  dans CHERCHEZ L'ERREUR 4881264 Le village des Morano, avant qu’une descendante indélicate ne détériore l’histoire de la vallée perdue.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

QU’ON GAZE L’ECOLOGIE

Posté par provola le 26 février 2011

                       On nage en plein délire, à force de croire que les associations d’écolos font le job et nous préserve des calamités déchaînées par nos potentats industriels, on en perd notre intuition, notre félinité, notre instinct de préservation. Car ces gens ne sont rien, rien d’autre qu’une bande d’usurpateurs, une »oligarchie des plantes » profitant de la manne du business vert. Qui se partage les honneurs, les podiums, les écrans télé, les émissions, les titres, les fauteuils, les tambours.

Tout cela pour faire croire à tout le monde qu’on peut mettre un peu de sucre dans le marc du café pour y lire l’avenir du bonheur et pour rendre buvable l’indigeste boisson libérale.  

J’invite tous les lecteurs à faire un petit tour du coté de chez « Planète sans visa », où Nicolino nous démonte l’attitude des soi-disant écolos face à la menace des gaz de schistes. 

Car la grande bataille, chez nous  a déjà commencé, du coté du Larzac, on a les colères qu’on peut, d’autres se battent pour la vie à Tripoli, nous pour qu’on ait encore quelque chose à transmettre à nos gosses, quelque chose d’autre que des trous, des bosses de déchets, des nappes d’eau frelatées, des merdes à consommer, des entreprises qui détruisent tout au seul profit d’actionnaires exilés fiscaux.

Un gouvernement qui a perdu la boussole mais qui n’en a pas moins donné des permis d’exploiter le sous-sol pour y explorer les roches des prochaines fortunes, des associations complices bénéficiant des largesses du système, atomisées par les pétards mouillés du Grenelle de l’environnement, une population lobotomisée par la peur du chômage, des institutions surannées, accaparant le dialogue démocratique au seul bénéfice d’une caste de nantis, combien de temps encore faudra-t-il tenter de secouer le cocotier des consciences ?

Je comprends Nicolino, il a le talent du juste, le goût du produit frais, mais il a la posture du Sage qui préfère se noyer plutôt que de partager son potentiel de destruction massive, il déteste se salir les mains, avec une gauche qui est autre-chose qu’une fausse droite, avec des électeurs qui n’ont pas grandi dans une marmite d’écologie.

Il est à l’écologie ce qu’est Mermet (là-bas si j’y suis) au journalisme, il a le pouvoir de l’indépendance vis à vis des forces d’argent mais au bout du compte il est seul à vouloir distraire le désir de rédemption des bobos. Car du haut de la colline le son de sa voix piégé par ce nuage nauséabond des passions bio n’a aucune chance de parvenir jusqu’à nous.

Et l’on aura besoin d’eux, des Nicolino, pas des Hulot, des Mermet, pas des Duhamel, si l’on veut déplacer les lignes de l’enfer. Les lignes du consumérisme, les lignes des stigmates de la modernité, les lignes des fractures du gaz de schiste, des travers de la voiture électrique, des sables bitumineux, de l’agriculture bio, des privatisations à outrance.

les lignes de la vie.      

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

PARIS LIBERE

Posté par provola le 25 février 2011

 

 Photo brûlée Flamme Kadhafi Ambassade Libye ParisPARIS LIBERE dans AFRIQUE 7662506371_images-d-une-manifestation-recente-sur-la-place-verte-de-tripoli     »la révolution sans images »

                     La totalité du corps diplomatique de l’Ambassade de Lybie à Paris vient de démissionner. Au onzième jour de l’insurrection  populaire, les opposants au régime de Kadhafi manifestent en France, ils se font appeler « les enfants de la Révolution ».  

« On a pris le pouvoir à l’ambassade » a déclaré le porte-parole du mouvement qui menace d’un suicide collectif en cas d’intervention de la police. Heureusement, De Funès et MAM sont l’un en Turquie et l’autre au Koweit, sinon nous avions droit à une charge de la brigade légère des robocops et à un suicide en direct au 20H.

17 heures. Coup de théâtre ce vendredi en pleine réunion extraordinaire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU: la mission de la Libye auprès de l’ONU à Genève a annoncé sa défection du régime de Kadhafi.  «Nous, dans la mission libyenne, avons décidé catégoriquement de représenter le peuple libyen dans sa totalité», a expliqué un diplomate de la mission, suscitant un tonnerre d’applaudissements

Les opposants à Kadhafi viennent de lancer un appel à un grand rassemblement à Tripoli. Le début de la fin pour le cobra du désert.

Notre De Funès lui a estimé que Kadhafi devait partir…il n’a pas précisé où.

Il ne sait toujours pas à qui vendre ses Rafales.

Obama et les leaders européens ont convenu « de la nécessité qu’il y avait de trouver des moyens efficaces pour répondre immédiatement aux violences ». On respire calmement et on recommence: « la nécessité de trouver des moyens efficaces pour répondre immédiatement aux violences ». Il fallait le répéter pour le croire.

Plus sérieusement les opposants au régime ont semble-t-il pris possession de l’aéroport de Tripoli. Histoire d’empêcher le fou volant de s’évaporer par la voie des airs.

Publié dans AFRIQUE, LYBIE | Pas de Commentaire »

BENGHASI LA LIBRE

Posté par provola le 24 février 2011

 Libia, insorti verso Tripoli. Spari a Bengasi Gheddafi: criminali guidati da Bin Laden  / audio

                            Benghasi  la grande ville de l’est lybien restera le symbole du début de la libération, d’autres villes sont en train d’être libérées, Tobrouk, Misrata, Zoara, Zowia, des noms inconnus jusqu’alors où les habitants vivaient dans un anonymat total, des villes martyres dorénavant, abritant des héros de la Révolution.

Et elle vaut bien les autres cette Révolution lybienne, émouvante, angoissante, sans images, sans paroles que les éructations du cinglé, les témoignages de l’enfer. A bien des égards, il semble que le connard de Tripoli soit pire que tous les autres dictateurs réunis et qu’il faille certainement une sacrée dose de courage pour braver un tel malade. Ses dernières apparitions sont hallucinantes, mais nous fera-t-on croire qu’on découvre aujourd’hui à quel point ce type était dangereux ? (et reste dangereux jusqu’à ce qu’il n’ait rendu son dernier soupir.)   

Quand les choses seront rentrées dans l’ordre et que Kadhafi ne sera plus qu’un lointain souvenir, il faudra bien se remémorer les scènes incroyables de ce Président en culotte courte aux ordres se prosternant face à l’ignoble tyran du désert pour essayer de lui refourguer quelques Rafales invendables. On mesure l’incongruité du geste à la lumière des derniers événements et l’effroi qui nous saisirait face aux zincs de Dassault bombardant le peuple insurgé.

En attendant, n’ayons crainte de recevoir le flot de réfugiés qui ne manquera pas de frapper à la porte. L’Europe des 400 millions ne peut-elle se réellement se permettre de s’occuper de quelques centaines de milliers d’exilés de la terreur débarquant sur ses cotes ? Kadhafi nous arrangeait bien, à contenir pour notre confort individualiste les candidats au bonheur, les pauvres diables sans avenir et la misère en voie de développement.

Notre continent se construirait et se grandirait à montrer enfin au monde le visage de la solidarité, qui ne serait pas moins beau que le visage de ces femmes libres.

Le virage pour nos consciences s’annonce serré, de notre capacité à savoir le négocier dépend rien moins que notre existence. 

Publié dans AFRIQUE, LYBIE | 1 Commentaire »

LYBIE: LES FOSSES COMMUNES SUR LA PLAGE

Posté par provola le 23 février 2011

                Des milliers de morts, bien plus que n’en a admis le taré sans nom, un film amateur sur le site du journal italien « Il corriere della sera » montre l’enterrement des victimes de la répression gouvernementale (mais peut-on appeler ça un gouvernement ?) sur une plage en un endroit quelconque de l’indifférence des pays soi-disants civilisés.

Cliquer sur: » il filmato amatoriale sul web »

http://www.corriere.it/esteri/11_febbraio_21/multimedia_libia_bdc246c8-3dfb-11e0-8c41-24e78bec137b.shtml

Publié dans AFRIQUE, LYBIE | Pas de Commentaire »

L’ELYSEE A L’HEURE DES CHIENS

Posté par provola le 22 février 2011

                                           

  L'ELYSEE A L'HEURE DES CHIENS dans POLITIQUE 1263040630-ali_bongo_sarkozy

                    A l’heure où les dictateurs sont acculés à une agonie qu’on souhaite la plus cruelle possible, la diplomatie française ne trouve rien de mieux que d’inviter Ali Bongo, le Président du Gabon, pays « ami », dictature sans le dire, au sous-sol riche et au peuple soumis à la misère. En l’occurrence, depuis 50 ans, l’État français est totalement responsable de la situation politico-économique de ce pays pourvoyeur de brut à bas coût pour l’État et à coups bas pour la population. Le Gabon a longtemps été considéré comme le refuge de la mafia d’ELF dont les activités ont maintenant été reprises en main par TOTAL.

Au sortir de cette rencontre qui s’est déroulée à l’Elysée, Bongo a affirmé qu’il ne fallait pas faire de parallélisme sur les différents problèmes qui se posent ça et là dans le monde car chaque pays a ses spécificités. 

Notre Président n’a pas la moindre idée de ce que décence veut dire, il devrait se faire oublier, emmener Carla relancer le tourisme en Tunisie bien affaibli depuis quelques semaines, ou accompagner son fiston à Disneyland, au lieu de cela le voilà invitant en grandes pompes l’un des derniers corrompus du colonialisme français en Afrique qui n’ait pas encore basculé dans le camp des nouveaux esclavagistes, dans les mailles du filet chinois.

Pas un mot sur les soulèvements dans les pays arabes, que des poignées de mains convenues, des attitudes incongrues d’acteurs disqualifiés, qui cherchent à perpétrer le pillage, caractéristique principale de la France-Afrique, et à protéger les biens mal-acquis.

Si l’on ajoute à ce spectacle infâme, le comportement burlesque d’un ambassadeur à l’insolence improbable, une Ministre des affaires étrangères envoyée en forêt amazonienne au Brésil plutôt qu’en Tunisie au moment de la mise en place du nouveau gouvernement de l’après Ben Ali, une Ministre des affaires étrangères de l’Europe, Catherine Hashton, qui appelle les Lybiens « à la retenue et qui condamne tout acte de violence » on se dit que la France et au delà l’Europe ont sombré corps et âme dans un no-man’s land intellectuel, dans un gouffre sans fond, dans les oubliettes du cynisme. 

Regardez bien la photo ci-dessus, le seul indice qui témoigne que l’on se trouve bien à l’Elysée, c’est le Cyprès.  

 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LA PROCHAINE REVOLUTION A DEJA COMMENCE

Posté par provola le 21 février 2011

                  

LA PROCHAINE REVOLUTION A DEJA COMMENCE dans AFRIQUE

                            

                                             

                                                                        

                                                         En Lybie, plus rien ne peut désormais sauver le trône branlant de ce tordu de Kadhafi, ni les tirs ni les coups ni les crimes ni les ultimes soubresauts  du régime ne pourrons enrayer sa chute.  Le rois fantoche est déjà prié de trouver une ultime demeure ailleurs du coté de Ryad qui sera bientôt plein comme un oeuf à force d’y entasser des dictateurs sans domicile fixe. 

285 personnes qui ont péri hier à Bengazi sous les balles de l’enfoiré ont envoyé au monde un message sans équivoque , il ne faut pas laisser le colonel continuer sa parade nauséabonde et le moins qu’on puisse faire est de les aider à reposer en paix. Ils trouveront place au Panthéon des héros qui ont bravé la mort pour sauver leurs semblables du joug de l’infamie. 

Le fiston bédoin qui ressemble au fiston De Funès y est allé de sa terreur verbale en assurant ces soi-disants terroristes de dissidents de la détermination de son père à vouloir tirer dans le tas, il sait que la terreur est le dernier rempart et que si la peur change de camp, la fortification ne sera plus qu’un jeu de dominos. 

La Lybie ce sont les plus importantes réserves pétrolières et gazières du continent africain, (1, 6 millions de barils extraits par jour) aussi les marchés tremblent et les prix flambent. Les dictatures sont plus facilement domestiquables que les démocraties quand il s’agit de corrompre les élites au pouvoir. Les connivences, les bakchichs permettent d’assurer des revenus confortables à l’oligarchie en même temps qu’ils permettent de contenir les cours des approvisionnements énergétiques des économies du nord.

La diplomatie française encore une fois est totalement inaudible, on se souvient des simagrées de l’accueil en grandes pompes de Kadhafi à Paris dont le but était de refourguer des Rafales invendables.

On apprend ce soir que des avions de chasse de l’armée bombardent la foule à Bengazi et à Tripoli, on imagine que les tirs eussent été plus précis grace à l’électronique soffistiquée, embarquée à bord du bijou de Dassault.

Publié dans AFRIQUE, LYBIE | Pas de Commentaire »

LA GAUCHE QU’ON NOUS VEND

Posté par provola le 20 février 2011

                          Puisqu’on n’a rien a nous dire de concret, on tache de nous vendre du vent, du vent d’ouest comme si la tempête médiatique était un moyen de nous faire consommer de la démocratie comme on achète du smart-phone et du Iphone. La foire électorale tombe bien, le joujou électronique à la mode en ce moment, c’est la puce miracle de la gauche, l’objet de toutes les convoitises, le bijou politique universel, on occulte le fait qu’il pourrait bien s’agir d’un écran plat. sans programme.

Attention il va parler,…mais il ne peut pas parler car il est encore en charge au FMI, ses déclarations sont attendues comme celles du Saint-Esprit:  » j’ai le mal du pays « Ah !… il a parlé, c’est du second degré, on doit décrypter, il a dit qu’il se sent loin de Paris, à moins que ce ne soit loin de Marrakech. Son épouse ne souhaite pas qu’il brigue un nouveau mandat au FMI, les secrétaires y sont de plus en plus jeunes et elle de plus en plus méritante. 

On nous monte une mayonnaise, pour une salade qu’on trouve un peu salée, seulement voilà, depuis le temps que l’arnaque médiatique sévit, ça ne prend pas, un moment au pinacle dans les sondages, on a beau agiter le couvert, la mayonnaise Straus-Khan ne prend pas, l’opinion sent bien que le boss du FMI n’a rien d’un répartiteur de richesses, il est plutôt pour les bons comptes, des investisseurs qui doivent leur patrimoine à la spoliation systématique des peuples d’en bas qu’ils soient du nord ou du sud.

Tout d’abord les événements récents dans les pays arabes sont un bon éclairage du personnage Strauss-Khan, on se souvient la manière dont DSK avait adoubé la croissance économique tunisienne lors de sa visite à Tunis le 18 novembre 2008, « La Tunisie est un bon exemple à suivre pour beaucoup de pays qui sont émergeants», c’est par ces propos qu’il avait félicité  le développement rapide de l’économie tunisienne. A cette occasion DSK avait été décoré par Ben Ali de la médaille de grand officier de l’ordre de la République tunisienne.

Ce n’est pas la seule chaîne attachée aux basques du leader PS, au Maroc, où il possède un Riad à Marrakech, il bénéficie d’un statut à part avec le roi Mohammed VI qui le décore lors de la fête du trône en 2008 du grand cordon de l’ordre du Ouissam alaouite.

Dominique Strauss-Khan, comme tout bon socialiste, est attaché à la laïcité, mais pas des juifs, début 1991, il déclare publiquement : « Je considère que tout juif de la diaspora, et donc de France, doit, partout où il peut, apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël. »

Maire de Sarcelles en son temps puis membre du conseil municipal de la même ville, il est souvent réélu député du Val d’Oise grâce aux voix des électeurs de la banlieue nord mais il préfère habiter Place des Vosges, c’est plus près du Parlement et il n’a pas à prendre les transports en commun qui sont souvent bondés.

A une question posée à Mélanchon pour comparer les politiques de Sarkozy et de DSK, le trublion du PG répond, « je dirais qu’à bien des égards la politique du FMI est pire que la politique de la France, destruction des acquis sociaux, baisse des effectifs et des salaires dans la fonction publique, coupes drastiques des dépenses des États emprunteurs, on n’en est encore pas là en France. »

Vous reprendrez bien un peu de mayonnaise ? Non merci.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

OBAMA FACE A SON OMBRE

Posté par provola le 19 février 2011

                       Le monde arabe est en ébullition et ce qui apparaissait jusqu’à présent pour Obama comme une sacré tribune où exprimer son empathie proverbiale, devient à présent une espèce de voie sans issue où il faudra bien que les USA dévoilent complètement leur sens de l’orientation pour s’en sortir par la grande porte.

Le basculement de la Tunisie puis de l’Egypte permit à Obama de surfer sur le tsunami démocratique en devenant l’ange qui accompagne la vague, son activisme durant ces semaines de lutte pour la démocratie semble une stratégie de communication censée redorer le blason du pays de la liberté terni de par le monde par la cure Bush et des siècles de politique coloniale.

« Laissez les peuples décider, que la transition démocratique se fasse sans heurts« , voilà le leitmotiv entendu à radio Washington depuis le début des affrontements tunisiens puis égyptiens.

On peut pourtant se demander si cette stratégie ne va pas tanguer à voir ainsi atteint le coeur des intérêts US dans les régions pétrolifères. Tant que des pays annexes (bien qu’importants dans l’équilibre des rapports de force avec Israël) étaient pris dans la tourmente ou pouvait accompagner le sens de l’histoire et se refaire une virginité, maintenant que Bahreïn, l’Algérie , le Yemen sont atteints, l’affaire prend une toute autre tournure.

En effet , Barhreïn, hôte de la cinquième flotte américaine, qui garde le golfe Persique est une fortification inexpugnable, là les enjeux y sont bien majeurs pour l’oncle Sam. Si Bahrein s’embrase, c’est tout le Golfe qui s’allume et les puits de pétrole, les plus importants de la planète qui se mettent à sentir le roussi. C’est aussi l’équilibre des richesses qui bascule, si les USA ne sont plus maîtres de la région avec les familles fantoches au pouvoir, les États-Unis perdent leur primauté planétaire et donc Israël perd son statut de protectorat doré.

La première occasion qu’avaient les USA de prouver leur volonté de déplacer leur rigide échafaudage d’alliances au Moyen Orient était cette semaine le vote aux Nations-Unis sur un projet de résolution des pays arabes condamnant la politique de colonisation israélienne. Comme de bien entendu, les USA ont opposé leur veto au Conseil de sécurité ce qui a été vivement contesté par l’Egypte.

« Le veto US a déçu les espoirs du peuple non seulement palestinien et arabe mais aussi au niveau international » a indiqué le ministre égyptien des affaires étrangères.  » Ce veto qui contredit les déclarations américaines rejetant la politique américaine entamera encore plus la crédibilité des USA comme médiateurs des efforts de paix. »

Dorénavant nous serons encore plus vigilants sur le grand écart pouvant exister entre les bons sentiments proclamés à tous vents et la réalité de l’action diplomatique d’Obama, entre la lumière des beaux discours et l’ombre des non-dits.

  

Publié dans ETATS-UNIS | Pas de Commentaire »

COMBIEN COUTENT LES COMPTES ?

Posté par provola le 18 février 2011

                  Tous les ans la même rengaine, la Cour des Comptes rend son rapport sur les errements de la gestion de l’Etat. Les Sages qui se sont penchés sur les outrances et les mensonges de nos dirigeants remettent leur copie, et tous les commentaires s’extasient et glosent sur les déficiences de la République.

Cette fois encore, le rapport contient des perles qui rappellent que la gabegie est toujours de mise en hauts lieux en général dirigés par la clique de l’ENA et de Poly-Technique 

La gestion de la grippe H1N1 a coûté deux fois plus qu’annoncé par le ministre de la santé, Bachelot, son  coût total aura été de 660 millions d’euros quand le gouvernement annonçait 500 millions devant la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale.

Le système Chorus, est un gouffre financier alors qu’il devait faire faire des économies. Ce programme informatique pharaonien qui ressemble de plus en plus à une machinerie infernale et censée améliorer le fonctionnement des administrations « …en créant un système d’information financière intégré commun à toutes les administrations centrales et déconcentrées de l’Etat et partagé entre les ordonnateurs et les comptables. » a largement débordé son budget prévisionnel.

En fait Chorus depuis son lancement en 2006 n’a jamais tenu ses promesses, son déploiement est laborieux. Ce programme de modernisation a déjà coûté 1, 5 milliards d’euros quand il était censé coûter 1 milliard.

Le mode de financement des énergies renouvelables est critiqué, la baisse de la TVA sur la restauration, la suppression de la taxe professionnelle, la logique des aides publiques à l’agriculture des départements d’outre-mer, le bilan du fond de réserve des retraites, tous ces aspects de la politique de l’Etat ont été pointés du doigt. Les championnats du monde de Val d’Isère en 2009, le musée national du sport ont été un désastre financier.  

Les niches sociales, le port de Marseille, les militaires qui bénéficient de billets de la SNCF gratuits, ont également été épinglés par la Cour.

Malheureusement, rien n’apparaît, comme d’habitude, sur le coût réel de cette bande de hauts fonctionnaires de l’Etat, qui se retrouvent là protégés, pistonnés, qui donnent des leçons, qui de toutes façons ne sont jamais suivies d’effet.

En fait la Cour des Comptes ne sert à rien car les rapports s’empilent en étant systématiquement négligés par l’exécutif. Etrangement, les médias qui font leurs choux gras de ces torchons au bout du compte inutiles ne dénoncent pas la connivence des pseudo-accusateurs avec leurs victimes, les seconds étant généralement les bénéficiaires des largesses des premiers.

On se souvient des envolées lyriques ayant accompagné Philippe Seguin jusqu’à sa dernière demeure, claironnant sa rigueur en tant que Président de la haute institution. On note aujourd’hui la révérence faite à Didier Migaud, le socialo qui doit sa place à De Funès à la Présidence de la Cour. Repère de planqués, institution des passe-droits, la Cour Des Comptes, sous couvert de rouage essentiel de la République n’est qu’une perte d’énergie à l’image du Sénat.

La Cour des Comptes a un prix, qui n’est jamais révélé, et pour cause. Comme elle ne sert à rien, comment ne pas en conclure qu’elle est de toute façon trop chère ?      

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

QUINZE DEGRES EN TROIS ANS IL Y A 2,5 MILLIONS D’ANNEES

Posté par provola le 17 février 2011

                       

QUINZE DEGRES EN TROIS ANS IL Y A 2,5 MILLIONS D'ANNEES  dans ECOLOGIE Claude-AllegreYann%20jeune dans ECOLOGIE

                             

                                  Allègre est un bouffon, de la pire espèce, ne réussissant pas à se dépêtrer de ses errements hier soir sur France 2, il répondit à son interlocuteur Arthus-Bertrand que le climat de la Terre avait toujours subit des variations, (ce que personne ne conteste) et qu’il ne fallait pas s’inquiéter outre mesure de l’augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère.

Agacé de s’entendre rappeler le fait qu’il ait signé le manifeste de l’Académie des Sciences en contradiction avec son livre « L’escroquerie climatique », il déclara que la terre avait subit une augmentation généralisée des températures de l’ordre de 15 degrés en trois ans et ceci il y a environ 2,5OO OOO années.

Du genre, passez votre route, il n’y a rien a voir, arrêtez de m’embêter sur le climat, vous ne connaissez rien à rien. Le problème est que personne n’était en possibilité de lui rétorquer quoi que ce soit, même Arthus-Bertrand, l’incompétant, qui se trouva bien dépourvu quand l’amuseur de galerie voulu planter le débat.

Notre aréopage de grands scientifiques fit pchitt et on asssista un fois de plus à une foire d’empoigne dont la planète est le seul perdant. Ce débat de dupes fut également plombé par le photographe Bertrand qui prend les hélicoptères pour des patinettes et qui doit avoir émis durant son long périple à mitrailler le malheur qui le rend riche, au moins autant de CO2 durant toute une vie de prêcheur actif que 100 000 indiens de la forêt amazonienne. Même si son raisonnement sonne juste, sa langue semble fourchue par tant de distorsion des sentiments et des actes.

 » Faites ce que je dit mais pas ce que je fais « voilà le message subliminal du curé de l’écologie religieuse. Pas un mot tordu, pas un emportement, on est là pour vendre du papier, pour épater le téléspectateur, pour afficher le probable engagement de l’ami Hulot à la prochaine kermesse présidentielle,  pas pour effrayer le consommateur.

Ces deux pantins apparemment incompatibles sont en fait les deux expressions d’une unique entreprise de dupes, les deux tenanciers de la même escroquerie.

France 2 avait réussi hier soir le tour de force de réunir l’Allègre pachyderme et le fou Bertrand-volant à moustaches qui sont rien moins que la honte de l’écologie politique.

L’idée était d’opposer deux thèses d’une même négation. Arthus Bertrand sous couvert du bon samaritain de la planète est un business-man du réchauffement, il dit lui-même qu’il survole sans arrêt la Terre pour pouvoir mieux l’ausculter, son empreinte écologique doit se situer au 56 ème étage d’un immeuble en flamme qui en conterait 60. Il profite du massacre autant qu’il en dénonce la mesure.

Allègre lui, rend son auditoire allergique à la science si elle est censée produire ce qu’il y a de plus répugnant dans le genre négationniste.A la manière des joyeux croyants de la secte des enfumeurs d’idées, il claironne que la fée science saura sortir du chapeau les objets de la rédemption universelle, des centrales nucléaires de la sixième génération aux usines d’enfouissement du CO2, ce qui n’existe que dans les rêves d’un ancien profanateur du bon sens.

Entre un scientifique assis sur sa légion d’honneur mais venu sans son honneur perdu et le chantre de la vocalise verte, rien ne pouvait ressortir que la haine factice entre deux versions de la même sordide inefficacité.

Car ni l’un ni l’autre, agrippés aux bénéfices de la dispute et lecteurs assidus de la boule de cristal n’ont jamais eu la réelle volonté de soigner l’infirme caillou.

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

L’AFFICHE QUE VOUS NE VERREZ PAS DANS LE METRO

Posté par provola le 16 février 2011

Afficher l'image en taille réelle BONNES VACANCES

« L’élevage industriel des porcs et les engrais génèrent des algues vertes, leur décomposition génère un gaz mortel pour l’homme »

Voici l’affiche de FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT dénonçant les algues vertes de Bretagne, que vous ne verrez pas dans le métro, montrant un gamin ramassant ces algues sur une plage; la régie publicitaire de la RATP a décidé de ne pas placarder ces affiches estimant:

« …qu’elles portent atteinte aux éleveurs de porcs, une profession bien identifiée, ce qui est contraire à la neutralité du service public….ET PUIS CES AFFICHES SONT VIOLENTES ET AGRESSIVES AVEC LA MISE EN SCENE D’UN ENFANT » 

Du coté de France Nature Environnement, on attend une explication officielle du retrait de ces affiches, qui a été constaté par un huissier: 

« France Nature Environnement demande que l’affichage prévu (métros Odéon, Montparnasse & Saint Lazare, du 15 au 21 février) soit respecté et s’indigne de devoir ainsi pousser un cri d’alarme face à cette censure, alors que la dénonciation de pratiques néfastes pour l’environnement et l’émergence de mesures concrètes restent sa priorité. »

Apparemment, faire de la pub pour de l’alcool, qui fait des millions de victimes chaque année, est permis par la régie de la RATP, avertir la population sur les graves dangers potentiels de l’élevage industriel, est interdit…ou soumis à l’ appréciation des lobbies agricoles.

 

 

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

L’AMERIQUE DEBARQUE SES PIRATES

Posté par provola le 15 février 2011

            En 2001, le groupe chimique américain GRACE rachète la société française PIERI spécialisée dans la chimie de l’industrie du bâtiment et basée à Saillenard (Jura). En 2010, il ne reste que 30 personnes dans une société qui comptait dans ses rangs 150 personnes, 9 ans auparavant. L’usine de Saillenard ( Saône et Loire) est désormais fermée et le centre d’appel est situé à Barcelone.

A l’époque, Grace s’exprime de la manière suivante:

« Grace, tout comme Pieri, s’engage à fournir à l’industrie des produits de qualité et un service à la clientèle hors pair. Ces similitudes dans la philosophie des deux entreprises expliquent en grande partie pourquoi Grace et Pieri formeront une union parfaite », ( mentionnait Robert Bettacchi, président, division des produits chimiques haut niveau.) « Le nom Pieri et ses produits sont largement reconnus dans toute l’Europe. Grace continuera à vendre ces produits sous le nom de Pieri. »

En 2009, le nom PIERI disparait et il ne reste plus que quelques employés de l’époque à n’avoir pas quitté l’entreprise.

En 2005 , la société américaine OWENSCORNING reprend le fabricant français MODULO basé à Forbach (Moselle) et spécialisé dans la pierre artificielle de parement. Trois ans plus tard, une usine est installée en Roumanie, ce qui permet de fermer l’unité française en 2010, avec à la clé le licenciement de 45 personnes.  

Le 21.10.2010, le gouvernement français dépose un recours contre la société américaine MOLEX, (sous-traitant de Peugeot et Renault) qui refuse d’honorer une partie de son plan social dans son usine toulousaine, qui avait vu en 2009 le licenciement de 283 personnes à Villemur-sur-Tarn.

JACOB DELAFON, céramiste sanitaire français mondialement connu (lavabos, cuvettes et bidets) et rachetée par la société américaine Kolher en 2005, ferme en 2009 son usine de Brive ( Corrèze ) en supprimant 150 emplois. Les salariés de l’usine de Dole (Jura) sont pessimistes sur la possibilité de rentabiliser la dernière usine du groupe en France au même niveau que les unités de Pologne et du Maroc.

IDEAL STANDARD, autre marque ancestrale française de céramique sanitaire, appartenant depuis quelques années au groupe américain Bain Capital Partners, vient de fermer le mois dernier trois de ses usines en Europe dont deux en France à Dole (même ville que Jacob Delafon, Jura) et Revin (Ardennes), supprimant 560 emplois dont 311 en France.

Chaque fois, ce système si bien rodé revient à racheter une marque renommée et parfaitement implantée pour gagner facilement des parts de marché, puis à délocaliser la production dans des pays à moindres coûts de main d’oeuvre.

L’Amérique débarque, et emporte tout, laissant à la charge de la collectivité le traitement du chômage.

 

Publié dans ECONOMIE, ETATS-UNIS, LES BOITES AU PILORI | Pas de Commentaire »

LE DOIGT D’HONNEUR A BERLUSCONNERIE

Posté par provola le 14 février 2011

LE DOIGT D'HONNEUR A BERLUSCONNERIE dans ITALIE 184102842-6071a102-11f0-4d24-90f1-ac50d21d5056

(N. Vaglia)

                         1 million de femmes dans la rue à Rome, il n’y a pas qu’au Caire que l’on voit ça, qui en ont (enfin) marre de passer pour des planches à repasser, des strings à audimat et des jambes épilées. 20 ans que l’animal de foire, « le pornocrate » ratiboise le paysage économique italien en gagnant des parts d’électorat sur la corde raide des hommes, en dénudant systématiquement le sens du ridicule. La démocratie n’est plus qu’une télécratie.

Berlusconi a réussi le tour de force de faire croire aux Italiens qu’ils pouvaient tous devenir aussi riches que lui, sa première loi fut de supprimer les droits de successions, ce qui lui permit en premier lieu de transmettre avant l’heure son patrimoine sans imposition et cela en considérant qu’il est lui même la première fortune du pays.

Berlusconi a d’abord détruit la concurrence dans les médias, occupant tout l’espace audiovisuel, grâce à ses trois chaînes de télé dont l’une a toujours fonctionné sans jamais avoir eu le droit d’émettre, puis en rachetant Mondadori, le Hachette italien, pour dominer la presse. Ce monopole dans le privé lui a permis de prendre le pouvoir, jusqu’à détruire le centre gauche, marcher sur les ruines des anciens partis et gouverner avec les racistes de la ligue du nord. Et prendre enfin le contrôle de fait de l’audiovisuel public.

Le paysage politique italien ressemble au Colisée, détruit aux trois-quarts, les médias ressemblent à un film porno, l’économie est un souvenir avec un montant de la dette supérieur au PIB.

Le Président du Conseil est mis en examen pour proxénétisme aggravé sur mineures.

LA VITA E BELLA.    

Publié dans ITALIE | Pas de Commentaire »

AVIS DE TEMPETE

Posté par provola le 13 février 2011

                      C’est le baromètre qui nous le dit, un baromètre d’un nouveau genre, mesurant la teneur non pas des hautes pressions, mais de la démocratie. L’Université de Zurich et le Centre de recherches sociales de Berlin ont eu l’idée de comparer les « trente meilleures démocraties » du monde en notant leur évolution.

Les meilleures démocraties de ce classement sont le Danemark, la Finlande et la Belgique, les plus mauvaises sont la Grande Bretagne, la France, la Pologne, l’Afrique du Sud et le Costa-Rica.  

« Les diagnostics d’une crise de la démocratie sont aussi anciens que la démocratie elle-même. Toutefois, il n’existait pas jusqu’ici d’instrument qui permette de mesurer systématiquement la qualité et la stabilité de la démocratie dans des pays fortement développés et industrialisés. L’Université de Zurich vient de présenter un baromètre de la démocratie qui a permis d’analyser l’évolution des aspects les plus importants des trente principales démocraties du monde depuis 1990″ expliquent les initiateurs de ce baromètre.

L’analyse a porté sur la période 1995 – 2005.

Neuf démocraties ont perdu en qualité par rapport à 1995 (l’Italie, la République tchèque, le Portugal, les États-Unis, le Costa Rica, la France, l’Australie et l’Allemagne), alors que la qualité de la démocratie a augmenté dans les vingt-et-un autres pays.

La France apparait au 27ème rang, ce qui sur un panel de trente fait piètre figure.

A ce petit jeu de la démocratie, l’Allemagne arrive 11ème, l’Italie 22ème, la Grande-Bretagne 26ème.

Celle-ci, bien qu’étant considérée la mère de tous les Parlements, est pénalisée par un système électoral qui peut altérer l’expression de la volonté populaire, par un paysage médiatique trop lié aux intérêts privés et par une défiance des citoyens vis à vos de sa police.

L’Italie doit son mauvais classement à la liberté limitée de ses médias ce qui représente une grave entrave au processus démocatique.

La France est clairement pointée du doigt pour le nombre limité de partis représentés au Parlement, pour l’augmentation des actes de violence policière, pour l’insalubrité de ses prisons, pour la limitation de la liberté de culte (nombre insuffisant de mosquées).

Ainsi la première cause de cette démocratie claudicante semble en être son système électoral, point d’ancrage de la Cinquième République, et son système majoritaire uninominal à deux tours. Ce système obsolète devrait donc logiquement disparaître s’il était sérieusement question d’améliorer la représentativité de notre Parlement.

Autrement dit, les institutions tant célébrées de la Cinquième ne seraient qu’un ersatz égalitaire, le triste lifting du visage de Marianne; l’occasion est maintenant donnée au peuple en 2012 de faire valoir son droit de déclencher la tempête institutionnelle, son droit à la Sixième République, son droit de se réapproprier son propre destin.        

 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

DE FUNES REND HOMMAGE AU RAIS

Posté par provola le 12 février 2011

                  La France aura mis trois heures avant de réagir au départ de Moubarak, et tous ses conseillés spéciaux et  tous ses rédacteurs de beaux discours n’auront trouvé qu’une formule alambiquée pour exprimer un vague sentiment de nostalgie à voir ainsi disparaître un si joyeux passé. Qu’on en juge:

« La France rend hommage a cette décision courageuse et nécessaire »

L’histoire retiendra que ce c’est en ces termes qu’a réagit notre Président à la démission de Moubarak, cet égaré de nos urnes n’aura pas pu s’empêcher de remercier le Raïs pour ses bons et loyaux services.

Ainsi , Moubarak aura été la seule personne à avoir reçu un hommage après 18 jours de lutte, 300 morts , des milliers de torturés, et trente ans de dictature. On croit rêver.

Sarko termine par: « La France appelle tous les Égyptiens à poursuivre sans violence leur marche pour la liberté, qu’elle soutient avec amitié, et à laquelle elle est prête à apporter son concours » 

Comme si le peuple avait employé la force ou avait l’idée de l’employer, et surtout, la sémantique est importante, la France soutient « la marche pour liberté ». D’un coté un hommage appuyé au tyran de l’autre une expression vide de sens sans empathie pour la marche du siècle.

Il y a au moins une chose à propos de laquelle notre comique préféré va finir par avoir raison, en paraphrasant une de ses pensées lumineuses on peut dire que lorsque notre Président parle, plus personne ne l’entend.

Publié dans EGYPTE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

UNION POUR LA MEDITERRANEE

Posté par provola le 11 février 2011

UNION POUR LA MEDITERRANEE  dans CHERCHEZ L'ERREUR 652181_tunisia-s-president-ben-ali-is-greeted-by-france-s-president-sarkozy-and-egypt-s-president-mubarak-at-eu-mediterranean-summit-in-paris

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

NOTRE REVOLUTION (En direct, place Tahrir, Al Jazeera)

Posté par provola le 11 février 2011

         

Mubarak lasci il paese      2 milioni in piazza    foto   -   diretta tv     NOTRE REVOLUTION (En direct, place Tahrir, Al Jazeera) dans EGYPTE memoire-de-Ste-Emeline-tribulations-mortelles-d-un-immortel-le-CHE

212852043-8923f6be-dfdc-4607-82e0-fb07349109ee dans EGYPTE

Il n’est pas de plus belle image que cette multitude, que ce visage de la liberté, il n’est pas de note plus douce que ce cri du coeur.

La fin du cauchemar pour des millions d’Egyptiens, qui était un peu notre honte à nous, qui nous satisfaisions parfaitement d’un partage inégal du monde, ce soir l’atmosphère est à l’apaisement et nous nous associons à cette fête qui nous réjouit au plus profond:

 http://english.aljazeera.net/watch_now/

Place Tahrir, lieu ultime de la contestation égyptienne, aura été la preuve de l’universalité de l’aspiration à la liberté des peuples. Il n’est pas de peuples méritants ou de peuples maudits, de peuples mûrs, de peuples élus, qu’une longue marche à se délivrer des chaînes du désespoir.

Aujourd’hui n’oublions pas les Martyrs, les morts , les blessés, les courageux, ceux qui ont payé de leur chair cette révolution. Puis ceux qui se sont tus durant des décennies et qui recouvrent la voix.  

A deux heures de l’annonce du départ de Moubarak, nous n’avons toujours pas de réaction de notre gouvernement de cons, mais le silence pesant d’un locataire de l’Elysée par intérim, d’un usurpateur de la république, d’un faux héritier du pays des droits de l’homme. Ce mutisme coupable aura des conséquences qu’on mesurera dans les jours et les semaines à venir, nous nous en souviendrons au temps des échéances, l’année prochaine.  

Publié dans EGYPTE | Pas de Commentaire »

MARIANNE PERT L’ESPRIT

Posté par provola le 10 février 2011

                              Jean-François Khan, patron du magazine Marianne, n’a-t-il jamais appris qu’il est indécent de tirer sur l’ambulance ? A son age ça parait étonnant; qu’il me laisse user du même dérisoire artifice de communication, qui à son égard n’est qu’un entartrage sans sucre.  Qu’est-il allé faire dans les soutes du Titanic, qu’est-il allé fouiller dans les allocations un peu tristes du Président retraité ?  

Il arrive qu’on doive taper sur les proches, il ne m’est pas possible aujourd’hui de laisser passer une faute de goût, peut-être même une faute tout court, de ne pas me farcir un minable remplissage de colonnes.

Un papier souvent compagnon s’est soudain retrouvé par le jeu un peu simple de la compassion, du coté obscur de la page blanche; Marianne s’est cru obligé de meugler avec les loups broutant sur l’état de santé de Chirac, comme s’il était indispensable d’éclairer la démocratie jusque dans les moindres recoins des fosses communes.  

Je n’ai rien contre Chirac, je le combattais jadis, sa vie de l’ombre et parmi les ombres de son passé ne regarde pas l’opinion des voyeurs et seule la justice dira s’il est en état de se défendre à propos de ses dérives passées.

Marianne sait, Marianne nous dit savoir, et le bonnet phrygien devenu bonnet d’âne traite  la gente journalistique d’hypocrite pour ne pas s’engouffrer dans le sordide d’un fait-divers de bord de route.

Comme pour se dédouanner de si vile écrit, Marianne tente de nous convaincre :

« La bonne question n’est pas de savoir si le JDD (qui a récemment surfé sur l’argument) devait ou non publier cet article (sur la santé de Chirac) mais pourquoi personne ne l’a écrit plus tôt »  

Honnêtement, la mayonnaise ne prend pas, ce n’est pas en nous expliquant qu’il fallait de toute façon que quequ’un parle de l’infirmerie que Marianne nous convaincra de la pertinence de son article.

Marianne poursuit ainsi:  » Chirac nous appartient un peu, surtout, il est membre du Conseil Constitutionnel. »

Et alors ?

Est-ce que cela intéresse quelqu’un de savoir si Chirac est en état de siéger au Conseil Constitutionnel ? En plus, quelques pages plus loin Marianne nous explique que l’ancien Président n’y fout jamais les pieds, et l’on se doute bien qu’on n’a pas besoin de toutes ses facultés intellectuelles quand on est tout simplement pas là.

Si l’on ajoute à ce hors-d’oeuvre légèrement nauséabond que Marianne enfonce le clou en ressortant d’un chapeau mité l’éternelle inimitié des Présidents Giscard et Chirac et que ce numéro de cirque journalistique se termine par le crépuscule du vieux lion Chirac, cela fait cinq pages entières de salade assaisonnée au vinaigre de vin pourri.

Marianne nous avait habitué à mieux, il ne faudrait pas que la lumiète éteinte nous soit servie chaque fois que l’inspiration, et l’esprit, font défaut.

Publié dans MEDIAS | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement