LE CAIRE: AL-JAZEERA INTERDITE

Posté par provola le 30 janvier 2011

            Le ministre égyptien sortant de l’Information Anas el-Fekki a ordonné l’interdiction de la chaîne satellitaire Al-Jazeera, qui a largement couvert les manifestations antigouvernementales, a annoncé dimanche 30 janvier l’agence officielle Mena. Le ministre « a décidé que le service d’information de l’Etat devait fermer et annuler les activités de la chaîne Al-Jazeera dans la République arabe d’Egypte, annuler toutes ses autorisations et retirer toutes les cartes (de presse) de ses employés à compter d’aujourd’hui » dimanche, a rapporté la Mena.
Quelques minutes après l’agence, la chaîne, qui a fait état de la décision égyptienne, continuait de diffuser ses programmes en Egypte.

Le président Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre britannique David Cameron ont appelé le président égyptien Hosni Moubarak à « engager un processus de changement » face aux « revendications légitimes » de son peuple, dans une déclaration conjointe aujourd’hui.

« Nous sommes vivement préoccupés par les événements que nous observons en Egypte. Nous reconnaissons le rôle modérateur que le président Moubarak a joué depuis de nombreuses années au Moyen Orient. Nous lui demandons désormais de faire preuve de la même modération pour traiter la situation actuelle en Egypte », déclarent le président français, la chancelière allemande et le premier ministre britannique dans un communiqué diffusé par l’Elysée.

Ouf, notre porte-parole a enfin daigné se manifester, le silence commençait à devenir assourdissant, ce communiqué est un peu court mais allez donc demander à un parachuté de l’existence de comprendre un soulèvement populaire. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit passer une manif du coté de Neuilly.

Notre Président se dit préoccupé, c’est étonnant on dirait qu’il regrette le temps béni des pharaons où la gente touristique pouvait aller se pavaner au bord du Nil et ramener un morceau d’antiquité en guise de souvenir. De Funès ne parle en tout cas pas en mon nom, je suis heureux, pas préoccupé, qu’un peuple se mette debout pour rependre en main son propre destin. 

(Ap)

(Reuters)

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement