• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 décembre 2010

NICOLAS HULOT LA CONTRE-ECOLOTION

Posté par provola le 18 décembre 2010

                       Ce type est impayable, mais aussi monnayable, tout le monde le réclame le Prince d’Ushuaïa car il ne ferait pas de mal à une mouche andine et surtout pas aux lobbies industriels qui sont devenus ses partenaires. Car le plus grand des écolos de France est l’ami des évadés fiscaux, le caresseur des turbines à gaz , le copain des gros bras de l’atome et  des molosses du cosmétique, le profiteur de l’abrutissement de la population.

Je n’invente rien, faites un petit tour du coté du blog de la fondation Nicolas Hulot, vous y verrez en têtes d’affiches ou en têtes de gondoles des noms aussi prestigieux qu’engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique qu’ EDF, ALSTOM, IBIS, l’OREAL, TFI. 

EDF, le roi du nucléaire qui empistouille la planète avec ses scories radioactives, qui déverse des milliers de tonnes de poussière contaminée sur les terres des lieux d’extraction (Green-peace vient encore de condamner la société pour son incurie du nord Niger), qui ne sait encore, un demi-siècle après le début de l’aventure atomique où stocker ses merdes.  

ALSTOM, c’est un des leaders mondiaux de la construction de centrales électriques, dont les centrales à charbon, un vraie mine d’or, qui sont les plus polluantes même si le groupe se targue de pouvoir les rendre propres.

IBIS est une chaîne d’ hôtels mondialement connues et créé par un certain Dubrulle qui coule une heureuse retraite en Suisse pour échapper au fisc français et qui avait à la suite d’un voyage en Chine écrit un bouquin pour vanter les mérites de l’invasion chinoise au Tibet. 

L’OREAL est le leader mondial du cosmétique, qui vent donc du vent en boite à des prix exorbitants, des flacons d’illusion remplis en Chine, vendus en France aux touristes chinois. L’Oréal, c’est la plus grande fortune de France, une sorte de Dallas en Hauts-de-Seine, avec ses turpitudes entre mère et fille, financement illégal du parti du Président, corruption du ministre en charge des retraites, escamotages de comptes en Suisse, connivences occultes.

TF1, c’est TF1, là on touche au grale de la métaphore écolo, la pompe à fric, la recherche d’espace libre dans le cerveau pour y mettre de la pub. Mais comme c’est à TF1 qu’Hulot doit sa fortune, il fallait bien un retour pour un prêté, avant un prêté pour un rendu, comme si le média préféré des Français pouvait s’avérer utile pour lancer une campagne d’écologie tartufe à associer en dernier ressort à la campagne du Président De Funès, ami du propriétaire de la chaîne de télé, Martin Bouygues, parrain du fiston.

Ira-t-il, n’ira-t-il pas, à la bataille des présidentielles ? That is the question. On va créer du buzz, du suspense, avec l’aventurier des comptes en banque, il faut piquer des voix chez les rebelles en 4X4.

On voit bien le scénario, on pousse à fond sur la pédale d’accélérateur du candidat Hulot pour récupérer l’étiquette écolo et couper l’herbe sous le pied du PS auprès de l’électorat bobo, centriste, PS et Vert. Lui le marchand de shampoings, on lui filera le Ministère du Bois de Boulogne et la baronne Kosciusko-Morizet comme ambassadrice de charme.

On promet du Grenelle, qui la prochaine fois, s’appellera Batignolles ou Gobelins…de l’environnement, bien évidemment.       

Publié dans ECOLOGIE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement