LA SUISSE, CE CORPS ETRANGER

Posté par provola le 1 décembre 2010

                   Les Helvètes se rappellent de temps en temps à notre bon souvenir, cette fois en s’apprêtant à expulser des étrangers qui se seraient rendus coupables de meurtre, de crime, de brigandage, d’effraction ou de perception abusive de prestations sociales. Le parti populiste UDC a encore imposé une votation aux relents racistes, la propagande nationaliste a encore sévi. On imagine qu’une femme de ménage qui ferait des heures au noir se verrait retirer son permis de séjour. 

En fait pour les Suisses, ce qui est suspect, c’est l’étranger, bien que leur pays soit en Europe celui ayant le plus fort pourcentage de résidents étrangers dans sa population, après le Luxembourg.

Tant que les fourmis soumises, les frontaliers et les sous contrats se tuent le dos à fabriquer les bonbons Ricola en percevant des bas salaires et en assurant une bonne rentabilité, elles sont tolérées, mais attention aux écarts qui pourrait déclencher la procédure d’expulsion et donc la double peine. Ceux qui ne possèdent pas le fameux sésame, le passeport frappé de la croix blanche comme sur la boite de chocolat ne seront donc plus traités comme les bons Suisses, ils pourront être renvoyés sur le champ. Quid des droits  du citoyen, de la procédure en appel, de l’éventuel appel ? 

L’expulsion se fera par voie d’eau, sur le lac Léman, les bannis seront convoyés sur des vedettes rapides pour être débarqués sur l’autre rive, du coté d’Evian, près du casino, triste sort. 

Les Suisses ne sont pas partageurs, persuadés qu’ils sont d’être responsables de leur niveau de vie, ils punissent les envahisseurs qui ne sont pas là pour les enrichir. Les exilés fiscaux, eux, restent les bienvenus, tant que le coté sud du Lac se débat avec les taux d’intérêts de la dette d’État, un Euro au bord de l’implosion, des manifestations de mécontentement, quelle horreur, le flux de réfugiés en quête de Rolex rutilantes ne se tarira pas et les banques pourront dormir tranquilles, tant qu’il n’y a pas le feu au lac. 

Ne nous méprenons pas, ce furoncle planté là au cœur de l’Europe, nous narguant de sa soi-disant stabilité, comme une tache d’insanité dans l’océan des dérégulations, est de la famille des leucémies rampantes, le drapeau couleur sang est souillé de l’hémoglobine des spoliés. 

Planque à trafiquants d’armes Russes ou Arabes, siège de multinationales inconnues,(telle Nestlé),qui considèrent que l’eau est un produit et pas un droit, qui vendra de l’eau en bouteille jusqu’au fin fond du Sahel, et fera boire du lait en poudre aux nourrissons mongols.

Paradis d’industriels sans scrupules ou en fuite, qui trouvent là un climat propice à la préservation de leur patrimoine, des légions de partisans de la ligue du nord italienne, les aboyeurs anti-corruption, anti-sud, anti-administration, anti-impôts, anti-mafia, plus corrompus que les mafias sicilienne, napolitaine ou calabraise.      

Pépinière de cliniques de luxe où affluent les peaux sèches en vadrouille, laboratoire à cosmétiques et à cures de jouvence, siège de Novartis, un des leaders du médicament, qui décide de licencier 1300 collaborateurs…au Etats-Unis, pour augmenter sa rentabilité. Tube à essai de la délation généralisée, le douanier suisse veut tout savoir sur vous et tout le monde est un douanier potentiel, frontière en forme de gruyère pour les capitaux, érigée en blockhaus contre les pauvretés et les malheurs environnants. 

Ce modèle de démocratie participative, vaste plaisanterie, face nord de la corruption, arête inexpugnable, un casque militaire sur la tête.  Sous les montagnes, des abris-anti-atomiques, anti-missiles étrangers, effet aspirine assuré, et les vaches sur les pâturages, cloche au cou (car elles échappent à la corde contrairement aux humains de seconde zone), au loin une vague impression de tempête économique tout juste incapable  de déclencher le moindre clapotis sur le lac.  

3 Réponses à “LA SUISSE, CE CORPS ETRANGER”

  1. Ardisson dit :

    Votre manière de fustiger la Suisse et indirectement les Suisses est encore pire que les méthodes de l’UDC constituant à pointer du doigt les étrangers. Je qualifierais vos propos de foncièrement suissophobes, voire carrément racistes. Remplacez « Suisse » par « Juif » ou « Arabe » dans votre texte et vous constaterez à quel point il est immonde.

  2. canelle49 dit :

    Sourire je vois que votre courage n’est pas de laisser les comms s’afficher sans les approuver, dommage, quand on ose être si critique, il faut savoir accepter des autres, la critique!

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  3. canelle49 dit :

    Bonsoir,
    je vois que mon premier commentaire n’apparaît pas, ce qui prouve bien que le courage n’est pas une de vos qualité première, quand on ose dire de telles insanités sur un pays, on devrait oser aussi accepter le droit de réponse et comme je vous le mentionnais sur mon autre comm, j’ai compris en vous lisant ce que pouvait ressentir les étrangers dans votre pays, de plus je vous mentionnais que les frontaliers ne sont pas moins payés que les Suisses, car nous avons une loi très stricte à ce sujet et les patrons sont très surveillés, alors ne dites pas tout et n’importe quoi !

    Bien à vous, si vous désirez me répondre,. je suis à votre disposition !

    Helene

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement