• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 29 novembre 2010

WIKILEAKS, LE TROU DE SERRURE

Posté par provola le 29 novembre 2010

                  Tu parles d’une révélation ! Nous ferait-on prendre un trou de serrure pour la lunette de Galilée ?

Berlusconi est fatigué par ses nuits blanches et assez irresponsable, De Funès est susceptible et autoritaire. Information quand tu nous tient, qui contient format ou formaté. Wikileaks ce site internet de tous les scoops devrait ainsi tout révolutionner, l’information et, allons-y gaiement, la politique et pourquoi pas la démocratie.  On nous promet de l’or en barres, on aura du chocolat, du sang sur le bord de la route. Mais comment donc… 

A partir du moment où l’on appelle aujourd’hui « démocratie » un pays comme la France,  elle-même un des principaux marchand d’armes mondiaux, un pays acceptant de bafouer les droits de l’homme les plus élémentaires en pactisant avec un état totalitaire, que pourrait-on apprendre de plus démagogique que cette dénomination contre nature ? la Chine étant devenu notre fournisseur, notre usine , notre bailleur de fond, notre mesure universelle sur la quelle est calquée la protection sociale libérale; que ce monstre dicte sa loi sur la cadence de l’économie, sur le rythme des dégradations comportementales et environnementales, par le simple fait qu’elle est le coffre-fort détenant les réserves monétaires, les principales terres rares et donc les métaux du futur, les technologies de demain, et que nos néo-libéraux de dirigeants n’ont rien trouvé de mieux que lui apporter sur un plateau la clé de la domination des prochaines décennies, que devrait-on connaître de plus catastrophique ?

Que des diplomates indélicats s’accordent des écarts de langage ou que de sordides alcôves participent de la vie  ordinaire des Ambassades ? Ne voudrait-on pas enfumer le paysage médiatique en entretenant l’illusion d’une transparence de l’information ? N’accorde-t-on pas une importance démesurée à de simples anecdotes qui ne méritent aucune attention.

On sait bien que la langue de bois est la règle dans les relations internationales, les diplomates lâcheraient-ils  des éclairs d’humanité dès lors qu’ils se sentiraient à l’abri de l’anonymat ?  L’Ambassadeur des États-unis trouve que le caviar russe n’est plus ce qu’il était , que le Président Afghan est un plouc, franchement voilà qui ne va pas bouleverser la course des étoiles.

Ne doit-on pas envisager que 250 000 révélations ne valent pas une réflexion issue du bon-sens. Que nous importe de savoir que l’Arabie Séoudite souhaite une attaque des Etats-unis sur l’Iran ? Ne savions -nous pas que les princes fantoches détenteurs des riches sous-sols ont tout à craindre d’une montée en puissance du leader-ship iranien dans la région ? Aurait-on des remords à voir disparaître ces dictatures qui arrangent bien les affaires occidentales ?  Ces royaumes d’or noir valent-ils mieux que les Ayatollahs de Téhéran ? Que nous importe de savoir que l’Iran a acquis de la Corée du nord des missiles de croisière pouvant atteindre l’Europe ? Le Pakistan et la Russie ne possèdent-ils pas la bombe atomique ? Voudrait-on nous vendre une intervention occidentale en Iran sur le principe de ce qui se pratique en Afghanistan ?

Quant aux risibles ragots concernant nos marionnettes converties en chefs d’Etat, s’abaissera-t-on a à les prendre pour plus significatifs qu’ils ne sont , pour autre chose qu’une manipulation de plus ? 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement