NATHALIE, RETOUR VERS LE FUTUR

Posté par provola le 17 novembre 2010

On revient sur ce qui aurait pu se passer et qui au final n’a pas eu lieu. C’est à dire quelque chose qui pourrait ressembler à de la vraie politique, qui s’est résumé à un film déjà vu qui se résumerait par : NADA. Rien, quedal , voilà une semaine, nous nous étions quittés en plein drame, qu’allait-il advenir de nos pauvres angoisses de citoyens ?

« Dormez tranquilles électeurs, Je m’occupe de tout et surtout de préparer les prochaines élections. Je ne veux voir qu’une tête, tous en rang au pas de l’oie ». L’UMP en ordre de marche, le Président a montré une poignée de main ferme, sa seule note d’espoir, la nomination de Nathalie Kosciusko Morizet à l’écologie.  Ministre de l’écologie la tendre Nathalie Geneviève Marie poursuit son ascension sur le parcours sans obstacles de la famille Kosciusko se retrouvant grâce à son chat angora, son félin au poil doux, aux portes de la forêt amazonienne. Car il faut à tout ministre un temps et un totem d’adaptation . Le jardin du Luxembourg a toujours constitué pour elle un champ d’investigation à la hauteur de ses ambitions de crocodile woman.  

Petite fille de Jacques, Ambassadeur , conseiller de Léon Blum , résistant gaulliste de la première heure, fille de François, maire de Sèvres , polytechnicienne , en 97 à 24 ans, elle est détachée à la direction de la prévision au Ministère de l’Économie des Finances et de l’Industrie pendant 2 ans. Elle est ensuite responsable de la cellule environnement à la direction des relations économiques extérieures.

En 2002 elle entre au cabinet de Jean Pierre Raffarin comme conseiller technique pour l’écologie et le développement durable.

Proche de Chirac , elle est nommée lors des élections législatives de 2002 , suppléante de Pierre André Wiltzer UMP celui-ci devant être nommé dans le gouvernement Raffarin , Nathalie prend sa place à l’Assemblée Nationale où elle devient la benjamine.

En 2003 elle devient secrétaire nationale à l’Écologie , administratrice de la fondation Charles De Gaulle.

Lors des élections régionales de 2004 elle est nommée conseillère régionale UMP pour la région Ile de France.

En juin 2007 elle est élue député , elle est nommée Secrétaire d’État à l’Écologie auprès de J. L. Borloo.

En 2008 elle est enfin élue Maire de Longjumeau.

Grande prêtresse du Grenelle de l’environnement, en tant que Secrétaire d’Etat à l’écologie à la droite de Borloo, elle voit dépasser un brin d’herbe sur le trottoir des quais de Seine , ce qui l’amene à rédiger une loi sur les OGM. Soumise aux gaz d’échappement du Boulevard St Germain elle veut réduire les émissions des centrales chinoises , se trouvant à l’étroit dans sa SMART de bobo elle veut taxer les 4X4 qui lui frôlent le pare-brise.  

Son charme est un effet de manche , sa séduction une centrale hydro-électrique , elle perçoit du vert dans son jet ministériel comme les Impressionnistes  qui coincés un jour de grève à la gare St Lazare , s’en remettaient à leur mémoire défaillante pour dépeindre le Vexin.

Heureux d’être à nouveau parmi vous, il y a de quoi écrire.

(Pour ceux qui veulent poursuivre la découverte de la Ministre, le très bon article du 15 novembre de Fabrice Nicolino sur le blog « Planète Sans Visa »)

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement