LA COMMEDIA DELL’ARTE

Posté par provola le 5 novembre 2010

 

 personnages1.jpg  

               Borloo, Fillon, Fillon ou Borloo, Baroin, Lagarde, ou peut-être un autre ou peut-être pas, comment y vont-ils, n’iront-ils pas à Matignon , nous irons vous irez ils iront au bois ou pas de ce pas. L’insupportable attente entrecoupée de l’intermède du vendeur de plastique bridé est un univers blasphématoire du bon-sens commun. Les mass-médias se délectent du vide sidéral, le Seixième Arrondissement et son cortège de bénis-oui-oui sont en effervescence.

Commediante, tragediante, le masque est tombé bien bas sur le nez relevé du petit gentil Borloo, commediante le premier des amis du chef de clan le méchant Fillon a mis sa perruque à l’envers, à moins que ce ne soit le caleçon.

Comme de toute façon nous vivons en régime de l’hyper-président, ce qui veut dire que le premier Ministre ne sert strictement à rien d’autre qu’à savoir par qui il sera remplacé et que tragediante Copé au coin du bois est un chasseur sachant chasser sans son chien, il nous reste au moins une manchette de journaux inutiles pour flamber une bonne comédie.

Car le bois est humide et la flamme comediante inquiète du vent qui vire au nord.

Comediante, Valls est en embuscade pour ramasser la mise, tragediante Strauss-Khan, attend derrière le rideau les premiers trois coups du prochain acte.    

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement