LA CHINE A LE VENT EN POUPE

Posté par provola le 2 novembre 2010

              Impressionnant. Pour satisfaire son appétit, l’empire du Milieu a doublé sa consommation de charbon et triplé sa consommation de pétrole durant les 9 dernières années et le rythme s’accélère, mais dans le même temps, la Chine a baissé son intensité énergétique (consommation d’énergie par unité de PIB) de 16% entre 2005 et 2009 et ceci devrait lui permettre très prochainement d’être le leader de la production d’énergie propre. Ces données nous sont fournies par un rapport du World Watch Institute. Ceci est permis par une avancée technologique foudroyante, une politique de développement très agressive et une position financière particulièrement confortable.

En gros les bénéfices engrangés sur le front des exportations et grace au développement des énergies sales, permettent d’investir massivement dans les énergies renouvelables. Plus les efforts et les réussites commerciales sont conséquents, plus ils sous-entendent une accélération du dérapage incontrôlé. L’histoire du lavabo qui se vide moins vite que  le robinet qui fuit.

Néanmoins, comme il faut bien parfois faire preuve d’optimisme. La puissance éolienne installée a doublé chaque année durant les cinq dernières années, en 2009 la Chine a installé le tiers de tout le nouvel équipement mondial. Son parc éolien va bientôt dépasser le parc américain.  Toujours en 2009, la production chinoise de cellules photovoltaïques a représenté 40% du marché global. De la même manière, la Chine produit 90% des panneaux solaires thermiques mondiaux avec une production de 40 millions de m2 chaque année.

Allez dire aux Chinois qu’ils polluent, ils vous dirons qu’ils sont plus propres que nous.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement