• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 1 novembre 2010

TRAITE’ DE CON

Posté par provola le 1 novembre 2010

                           Jamais au cours de l’histoire de la Communauté Européenne la distance n’aura été si importante entre les peuples et les élites .

On se souvient de l’histoire tarabiscotée du fameux Traité de Lisbonne signé par les Présidents et surtout pas avalisé par les Peuples. Après d’incroyables méandres les instances européennes étaient parvenues à imposer un texte soi-disant ratifié par les nations mais en réalité abhorré par des populations sans droit au chapitre .

Ce texte ayant eu la naissance que l’on sait devait mettre à l’abri l’Europe d’une grande crise d’identité et de fait à la première incartade de l’économie internationale, le Traité s’averra totalement hors sujet, ne permettant pas une solidarité automatique entre les membres dès lors que les pays les plus exposés aux mouvements d’humeur des marchés se verraient menacés de banqueroute.  

Les PIGS, littéralement les cochons (Portugal, Irlande, Grèce, Espagne) se retrouvèrent au bord de la cessation de paiement et des garanties mise en place à la hâte par l’Allemagne permirent de calmer la fièvre.  D’autres grands pays jouent toujours les seigneurs mais n’en mènent pas large sous le coup de déficits budgétaires hors normes. Royaume-Uni, Italie, France, le coeur du système est malade et la seule issue du point de vue des grands prêteurs est une coupe claire dans les budgets d’Assistance publique, le welfare state.

Réduction des aides publiques , des retraites, des salaires de la fonction publique, des investissements, des effectifs, des programmes d’Etat. L’Education , l’Hôpital, les infrastructures, tout ce qui fait le lien social devient tout à coup hors la loi, le nouvel eldorado c’est le privé ou comment priver de tout les masses soumises.

A bien des titres le programme de réduction des déficits engagé par le gouvernement libéral britannique est une véritable caricature. Les économistes voyaient en Margaret Thatcher une visionnaire de la nouvelle planète libérale, ils voient maintenant le conservateur David Cameron comme le chantre de l’austérité budgétaire. En fait il s’agit de la même idéologie, des mêmes trames de privatisations en rafales qui ont conduit l’occident au bord de l’asphyxie. La survie  passa par un pompage systématique des garanties d’État pour financer une économie privée, celle des banques. On explique maintenant que les État exenguent doivent se conformer au dictât des banques qu’ils ont eux-mêmes contribuer à sauver.   

On explique au exclus de la rue, qui sont les exclus des programmes de réduction des déficits, que ce sont des profiteurs de l’assistance publique, qu’ils doivent s’en sortir par leur propres moyens, on promet aux riches des montagnes de boucliers fiscaux pour rapatrier la menue monnaie de leur évasion fiscale.

Cette logique infernale sous-entendue dans les textes du Traité de Lisbonne doit être amendée en catimini pour s’adapter un peu plus aux rouages du système pour lequel il est écrit, pour les seuls intérêts du pays le plus puissant d’Europe, l’Allemagne, qui a décidé de ne prêter qu’à des pays qui lui assureraient de juteuses exportations. La communauté n’est plus un espace d’entr’aide internationale mais une simple organisation vouée à la protection des disparités préexistantes.

Car il faut écrire noir sur blanc que les pays endettés ne pourront plus indéfiniment requérir la générosité communautaire, c’est à dire la générosité allemande, sans enclencher des mesures de rétorsions plus sévères, en clair le contribuable outre-Rhin ne veut plus  avoir à rembourser les dettes de ses clients, surtout en considérant que l’euro est rien moins qu’un Deutsche Mark déguisé qui ne doit pas devenir dans cette optique, pour les pays du sud du continent, un permis à vivre comme des cigales.

Tout cela se décide en ce moment sans qu’aucun citoyen européen ne soit particulièrement sensibilisé à ces manoeuvres d’apothicaires menteurs, comme d’habitude et c’est bien là la pire infamie.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement