UN ETAT A L’ENVERS

Posté par provola le 15 octobre 2010

               On est en Italie, on ne pouvait pas être ailleurs. Le premier Ministre Silvio Berlusconi est mis en examen pour évasion fiscale dans le cadre d’achat frauduleux de droits de télévisions d’une société appartenant au groupe de médias Médiaset, propriété à 100 % de Berlusconi. Comme le Chef de l’État (en Italie le Président n’a qu’un pouvoir honoraire) s’est fait voter des lois d’immunités sur mesure, il ne risque pas grand chose, tant qu’il est au pouvoir.

En réalité il n’est pas près du tout de quitter le pouvoir car ses écarts de comportement lui rapportent plutôt une amélioration de sa cote de popularité.

Il fricote avec de jeunes naïades pubères et tout le monde trouve le gardon drôlement frais, il dispense ses charmes par soubrettes interposées sur toutes ses chaînes de télévision, les hommes se masturbent devant leur écran, les femmes veulent ressembler aux statues refaites. Le Boss attaque la justice, les journalistes, les bureaucrates, les agents du fisc, il insulte la gauche, il fustige les impôts, son club de foot rachète les stars du ballon rond, il se comporte en goujat avec Merkel, il veut piquer Carla à son pote De Funès, il traite Obama de bronzé, il a des casseroles au derrière aussi nombreuses qu’ une colonne de fourmis rouges. Rien n’y fait, le bonimenteur s’en tire à bon compte, son exemplarité n’est jamais prise en défaut, mais pas celle qu’on serait en droit d’attendre..  

Ses administrés, ou plutôt ses admirateurs, rêvent tous de pouvoir un jour gruger le fisc, aussi considèrent-ils que celui qui a le plus fraudé sera celui qui saura le mieux les diriger.

Les Italiens sont ainsi les inventeurs de la première démocratie « à l’envers ».

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement