• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 10 octobre 2010

PLANETE EN EAU TROUBLE

Posté par provola le 10 octobre 2010

         Le dernier rapport de la revue « Nature » sur la situation ou plutôt le délabrement des cours d’eau de la planète ne peut que nous laisser pantois sur l’évolution à brève échéance de notre source de vie. Pollutions diverses, contaminations en tous genres, agriculture intensive, irrigation excessive, bétonnage des rives, introduction de nouvelles espèces animales et végétales sont en train de rapidement modifier les équilibres fondamentaux des fleuves et rivières.

Seule l’Afrique, étrangement, semble encore épargnée par le grand coup de Karcher solvanté. 80% des populations vivant le long d’un cours d’eau voient s’écouler une sorte d’égout à ciel ouvert.  Concrètement il apparaît que l’homme transforme et détruit sa principale réserve d’eau douce. 5 milliards d’humains vivent à proximité immédiate d’une rivière généralement en très mauvais état. Parmi eux, au moins 3,5 milliards souffrent d’ors et déjà d’une pénurie d’eau propre. 65 % des écosystèmes des bassin hydriques ont été détruits, entre 10 et 20 mille espèces animales et végétales sont à risque d’extinction.

Le rapport de « Nature » se base sur l’étude de 23 facteurs de risque ( de la présence de digues et canaux pour l’irrigation, à la contamination par rejets de l’industrie minière, voir les évènements récents de Hongrie) et en attribuant une note à chaque fleuve. La combinaison de ces différents éléments a permis d’établir une carte générale de l’état général de bassins hydriques d’une superficie de 2500 km2.

A la lecture de cette étude, ce qui frappe en premier lieu c’est que les géants que sont le Nil, le Gange, le Yangtsé ne sont pas épargnés par le saccage actuel. 30 des 47 principaux fleuves sont gravement atteints.

Les chercheurs avaient une idée préconçue, au tout début, il leur apparaissait qu’il fallait rechercher dans les pays en plein boum économique les cicatrices les plus profondes, très vite il leur a fallu se rendre à l’évidence que les plus dures atteintes subies par l’eau l’ont été dans les pays les plus développés. Les cours d’eau les plus menacés sont en Amérique du nord, en Europe. Ces pays croient pouvoir contenir les bouleversements inscrits dans l’ADN de la croissance économique avec des lois et des règlements, par de la technologie, on voit bien que rien n’y fait.

On sait désormais que toute la surface du globe est engagée dans une lutte pour la survie des derniers litres d’eau, les dommages majeurs concernant une grande partie de l’Amérique du nord, pratiquement toute l’Europe, de vastes zones de l’Asie centrale, le Moyen-orient, le sub-continent indien et la Chine orientale. Seule l’Afrique semble encore échapper au désastre annoncé.

La seule chose rassurante dans ce concert de musique funèbre, est que la situation des pays riches et des pays pauvres est pratiquement identique, les substances polluantes se retrouvent toujours en aval des fleuves, concentrées, puis elles se  disséminent dans chaque recoin et baignade des grandes agglomérations. Pollutions diverses de l’agriculture et des industries, mercure utilisé dans la production d’énergie électrique, pyralènes à effet cancérigène utilisés dans les transformateurs (la Seine est ainsi le fleuve d’Europe le plus pollué), produits pharmaceutiques divers rejetés en quantités toujours plus massives, la liste est tellement longue qu’on ne sait plus s’il faut en pleurer ou en rire, de colère. 

Les seuls cours d’eau véritablement à l’abri sont ceux qui se trouvent à distance respectable des premiers habitats, les rivières des régions arctiques, sibériennes ou tropicales, totalement isolées, coulent des jours heureux.

L’ Homo-sapiens prend désormais trois douches par jour mais il n’a jamais été aussi sale.  

Publié dans ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement