• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 septembre 2010

LE MONSTRE DU LOCKED MESS

Posté par provola le 18 septembre 2010

On le croyait fermé, colmaté depuis deux mois, le 15 juillet exactement, le puits MC252, responsable de la fuite de pétrole de tous les records. BP vient de nous annoncer que le verrouillage complet c’est juré, craché,aura lieu dans la semaine. 5 millions de barils plus loin, pour la joie des poissons.

Comme le monstre du Loch Ness qui réapparaît de temps en temps lorsqu’on le sait disparu à jamais, nous devrons compter désormais avec le monstre du Locked Mess du Golfe du Mexique. De locked, ou verrouillé; de mess, ou bordel. (appellation CNC d’origine contrôlée).

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

L’INVASION DE L’OURS

Posté par provola le 18 septembre 2010

A propos des ours ibériques qui prolifèrent de l’autre coté des Pyrénées et que l’on pourchasse en Gaule. (Blog: « planète sans visa » de Fabrice Nicolino, article du 16 septembre 2010) 

Avec notre expérience du démembrement du camp de Calais, des expulsions des réfugiés clandestins, du démantèlement des camps de Roms, nous ne nous trouverons pas dépourvus quand l’invasion de l’ours se précisera. Pas de quartier pour les plantigrades espingouins qui viennent bouffer nos myrtilles et nos châtaignes.

Rien, absolument rien ne doit passer tout au long des Pyrénées, notre frontière autrefois passoire qui laissa jadis approcher les envahisseurs arabes et les fuyards de Salazar et de Franco.

Qu’on se le dise, tant qu’existera l’espoir de grappiller quelques voix sur le dos des légions étrangères, fussent-elles poilues et dodues, notre bon ministre Hortefeux en profitera pour aligner une Maginot de fusils entraînés à la lutte anti-terroristes.

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

STIGLITZ CE MEC DE GAUCHE

Posté par provola le 18 septembre 2010

« L’idée selon laquelle il faut réduire la dépense publique est tout simplement absurde. Il faut réorienter au contraire l’investissement sur des secteurs visant à améliorer la compétitivité de l’économie. Arrêter de subventionner des secteurs inutiles tel l’armement pour lesquels on invente des adversaires qui n’existent pas comme en Afghanistan ou en Irak » Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie en 2001.

Tout l’inverse de ce que nous chante à longueur de slogans, notre hurluberlu de service.(Qui vous savez).

Stiglitz est également partisan d’une taxe sur les transactions financières et pour une régulation de la mondialisation. Il a appouvé la nationalisation, en Bolivie par Morales, des hydrocarbures, qu’il a décrite comme un processus de « restitution de biens ». 

 

Publié dans ECONOMIE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement