• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 15 septembre 2010

OUI C’EST NON

Posté par provola le 15 septembre 2010

Un exemple parfait de manipulation entendue ce matin sur l’antenne d’ RMC:

Le commentateur sur une interrogation aux auditeurs:  » A la question : faites-vous confiance au Président pour poursuivre les réformes engagées, votre réponse est OUI à 31% ».

Cette forme étonnante de présenter les choses se répéta ainsi durant deux heures, oui , les Français continuent à faire confiance à l’exécutif, à 31%, cela pourrait même baisser jusqu’à 1%, ce serait toujours OUI, à 1%. 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

L’OR NOIR DU DESERT BLANC

Posté par provola le 15 septembre 2010

L’homme tirera du Pôle Nord jusqu’à la dernière goutte d’or noir, les tergiversations des économies mondiales sur la réduction des émissions de gaz à effets de serre ne sont que poudre aux yeux des adeptes du green business. Les générations qui nous suivront au lieu de rêver d’étendues immaculées assisteront impuissantes à la sarabande des super-tankers. Des pépinières de torchères formeront la toundra de demain, les pipelines et les plate-formes seront alignées comme une ligne Maginot du futur, une fuite en avant sans retour.

Un oeuf à la coque, voilà à quoi ressemblera bientôt notre planète vue de là-haut.

Le réchauffement climatique qui réduit la banquise à peau de chagrin et découvre le crane de la planète permet dorénavant aux compagnies pétrolières de se lancer à l’assaut des immenses réserves qui naguère gisaient sous des centaines de mètres de glace. Environ 15% des réserves mondiales de pétrole et 30% des réserves de gaz reposent sous l’océan arctique et les pays riverains sont déjà en compétition pour délimiter les zones de compétence . Les foreuses sont d’ors et déjà en action, Russes, Américains, Anglais, Canadiens, Norvégiens s’ingénient à occuper les pans de mer.  

La catastrophe de Deep Horizon n’a pas refroidi les ardeurs des explorateurs du fond des mers de l’extrême nord, bien que les conditions d’extraction s’annoncent comme étant bien plus dangereuses que celles du golfe du Mexique. La température des eaux en cas de nouvelle catastrophe empêchera toute dilution d’une éventuelle marée noire. Les plateformes seront équipées de lames brise-glaces,seront toujours plus gigantesques et devraient être à l’épreuve des pires aléas climatiques, on sait ce que valent les prévisions. 

Ici les ouvriers devront travailler à des températures sans équivalant, au coeur des icebergs et des tempêtes gelées, conditions accentuées par la nuit arctique qui enveloppe les lieux durant six mois de l’année.

Rien n’arrêtera l’homme, ni les quotas de CO2, ni la complainte de l’ours, pas même la perspective de détruire ce qui reste du paradis blanc. 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement