IL N’EN PERT PAS UNE

Posté par provola le 13 septembre 2010

En visite avec son épouse à la grotte de Lascaux pour les 70 ans de sa découverte, De Funès a donné son sens de l’histoire et surtout du burlesque. A sa sortie, le Président de tous les Français et donc aussi des Néandertaliens qui vivaient dans les parages il y a de cela 18 000 ans a voulu recentrer le débat sur l’identité nationale:

« On comprend pourquoi, depuis l’origine, les gens ont voulu vivre ici, le brave Néandertalien avait parfaitement compris qu’ici c’était plus tempéré, qu’il y avait du gibier, qu’il faisait beau et qu’il faisait bon vivre ». Il poursuit sa démonstration en expliquant que « les Périgourdins jouissent toujours de cet art de vivre.La mondialisation passe par le renforcement des identités culturelles de chaque territoire. Pas de diversité sur la mort des identités »

Ce qui il y a de bien avec le comique c’est qu’on n’ a rien à rajouter derrière, on est tout de suite dans la quatrième dimension, la présence de Carla renforce encore cette impression de surréalisme.  

Le touriste se plante lamentablement, Lascaux, c’est Cro Magnon, c’est pas Néandertal, mais bon on n’est pas à quelques milliers d’années près, et puis le coup de l’Art de vivre périgourdin, le foie gras de l’homme des cavernes, ça vaut le déplacement.

L’idée du Président est que Néandertal a disparu car c’était un immigré et que Cro Magnon l’a exterminé pour conserver son identité intacte; pas de mariages mixtes à l’époque des premières propriétés privées. Chacun sa grotte.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement