• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 3 septembre 2010

DIEU SI JE VEUX

Posté par provola le 3 septembre 2010

Stephen Hawking, le génie des mathématiques modernes, dans son dernier ouvrage « the grand design »envisage un monde qui se serait créé de rien; grâce aux découvertes récentes en physique le monde serait issu du néant et serait donc incompatible avec l’idée de Dieu: « il y a une différence fondamentale » nous explique Hawking « entre la religion, basée sur l’autorité et la science, basée sur l’observation et la raison. La science vaincra car elle marche ». 

Bien qu’on ne puisse que se féliciter que la complexité de notre évolution scientifique oblige nos chercheurs à devenir sérieux, on a du mal à croire qu’il faille être un génie pour parvenir à ce genre de théorie. Car enfin admettre que la création soit l’oeuvre d’un Dieu revient à admettre l’existence d’un début. Si Dieu est l’Artisan du début, il faut pouvoir admettre que Dieu est une forme de création qui doit aussi avoir un début. Qui donc aurait pu créer le Créateur ?

Tout cela ne mène nulle part. Alors ne vaut-il pas mieux remettre en cause l’idée même de l’instant zero et admettre qu’il est lui même précédé d’un instant moins un et ainsi de suite; en gros que l’idée d’un début est absurde, aussi bien que le début du temps est un concept absurde.

Tout au long des âges, l’homme n’a cessé d’attribuer à Dieu ce que lui-même ne pouvait pas expliquer, jusqu’à ce que Galilée ait enlevé notre planète du coeur de l’univers , ce qui revenait à dire que nous n’étions pas le centre de la création. La théorie moderne du Big Bang, l’explosion initiale ayant donné naissance à notre univers en expansion, avait redoré l’idée du Dieu créateur, du premier pyromane. Comment en effet attiser une telle mécanique, comment mettre en branle une telle énergie à partir de rien ?

D’où la belle image du télescope Hubble allant chercher aux confins de notre univers les traces du doigt de Dieu.  Cette soudaine eau de source amenée au moulin de la création divine peu à peu se trouva frelatée par les plus récentes découvertes, en particulier celle de la première planète tournant autour de son soleil n’appartenant pas à notre propre système solaire. La preuve que notre Terre est un objet banal de l’univers probablement semblable à des milliers d’autres.   

La preuve que l’univers n’obéit qu’à des équations mathématiques et à des lois physiques, fussent elles celles du chaos cosmique; mais pas tout l’univers, tout l’univers , sauf l’homme, qui lui s’affranchit des lois de la physique et des équations pour s’en aller de son propre gré à la pêche aux moules ou à celle des étoiles. L’homme est le seul objet de l’Univers à pouvoir envoyer balader Dieu, après avoir eu envie de ne penser à rien. L’homme est une absurdité issue du chaos cosmique qui imagine chaque jour dépendre d’un schéma rationnel.

L’univers moderne, si l’on peut dire, le seul que nous connaissions, datant de 15 milliards d’années, mais qui ne peut qu’avoir été précédé d’une multitude d’autres mondes, aura donc généré dans sa grande inconscience, un parasyte des lois, un sale gosse des banlieues du chaos qui pour se croire homme n’en a pas moins énormément de mal à se croire lui-même créateur de sa propre existence.  

Si ça me chante de croire en Dieu…

et tous à la manif anti De Funès demain 14h à la République, Paris, histoire d’en déboulonner un, de Dieu.   

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement