• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 1 septembre 2010

CE QU’IL FAUT COMPRENDRE

Posté par provola le 1 septembre 2010

Le MEDEF, le patronnât Français, qui actuellement tient son université d’été, par la langue pendante de sa secrétaire au grand coeur Laurence Parisot a indiqué qu’il était urgent de « rendre la compétitivité plus humaine. »

Rendre la compétitivité plus humaine, ça peut vouloir dire que le patronnât souhaite que le système qui met en compétition les pays entre eux, les entreprises entre elles, les individus entre eux, ce qui est en fait l’essence du capitalisme, doit se réformer pour apparaître plus humain, plus doux, plus acceptable.

Il n’est évidemmeent pas du tout question de cela aux yeux de la prêtresse aux sabots lourds, c’est plutôt le contraire qui est sous-entendu. Sous des apparences de brosse à reluire, le discours est tout sauf moral, il est moralisateur.

Il faut comprendre que c’est l’homme qui doit se conformer à une mondialisation effrénée, que sa subsistance dépend de son adaptation aux règles intangibles du marché. En effet, l’homme qui se transforme génétiquement à travers les âges pour s’accommoder des données mouvantes de son environnement, doit dorénavant pouvoir se muter en bon soldat de la concurrence, en pion du marché. Il doit maintenant s’affranchir des limites de la solidarité; le futur verdoyant, c’est la libre concurrence, la loi de la jungle.

Désormais, il ne sera plus question d’entr-aides inter-ethnique ou inter-générationnelle, la réussite qui sera avant tout une ambition personnelle, passera par l’élimination des moins performants.  

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement