POURQUOI IL FAUT VOLER UNE MOBYLETTE

Posté par provola le 2 juillet 2010

Des ministres qui fument sans vergogne sur le dos des contribuables, un président qui se paie un avion hors de prix en même temps que notre tête, qui place son fiston là ou’ il n’a rien à faire, qui accorde ses faveurs aux copains Bouygues, Bolloré, (concessions, jeux en ligne, interwiew télévisées, reprise du journal le Monde), la première fortune de France,Me Bettancourt qui perçoit du fisc un remboursement de 30 millions d’euros au titre du bouclier fiscal alors que des comptes occultes existent en Suisse, preuve d’évasion fiscale, des retours de faveurs en liquide distribués à on ne sait qui, le patronat participant d’un lobbiyng généralisé auprès des syndicats (fonds secrets de l’Uimm), de grands propriétaires d’industrie comme les Peugeot qui vivent en Suisse, les rois du grand commerce (Mulliez d’Auchan) qui vivent en Belgique, l’hôtelier fondateur du groupe Accor qui se la coule douce en Suisse, les rois des  chanteurs qui préfèrent la rive nord du lac de Genêve, Johnny, Aznavour) , le champion du monde type Zidane qui vit de ses rentes en Espagne , le champion de Rolland Garros qui vit au Etats-Unis (Noah) , le petit nouveau riche des chtis qui déménage à Los Angéles,

Et les conseillers fiscaux qui n’ont que la volonté de trouver les failles du système d’imposition, les commissaires aux comptes qui exploitent l’ évasion et les meilleurs avocats qui dénichent les passe-droits, qui justifient la fraude, les politiques qui protègent les riches , les énarques qui participent d’un machiavélique ordonnancement de la finance mondiale, les organisations internationales dominées par les lobbies, les groupes d’influence capitalistes qui réglementent le système de privatisation, de spoliation des États. 

Les multi-nationales organisent des situations de monopole, la publicité est une forme aboutie du conditionnement à l’achat inutile, l’accumulation des richesses réduit la planète à une terre brulée, les puissants poussent la croissance qui n’est que la croissance des inégalités. 

Rien ne semble devoir arrêter la déferlante arriviste, la tempête de cupidité, l’invasion libérale qui n’a de libre que la libre circulation des capitaux.

Les démocraties montent des barbelés autour de leurs parcours de golf, les immigrés n’ont que le choix de raser  les murs, le monde virtuel du développement perpétuel n’est qu’un écran de fumée de la caste dominante.

Et l’on traque le mec sans boulot qui prend le métro sans billet, le chapardeur de poulailler qui se prend pour un renard de la fauche, la vendeuse indélicate qui ramène des invendus à ses gosses.

Vive le voleur de mobylette qui veut arriver à l’heure à son entretien d’embauche, qui prend tous les risques pour décrocher le sésame du CDD, alors que le seul risque de bien des rentiers est une angoisse existentielle, alors que le passe- temps de nombre de hauts dirigeants est d’empêcher une plus juste répartition, de maîtriser les flux de capitaux, de spolier les salariés du fruit de leur travail, de protéger les héritages.

Je promets que désormais je défendrai corps et âme tous les voleurs de mobylettes qu’il me sera donné de croiser, que je leur baiserai les pieds car ils sont les héros du système, les plus propres en ces temps ou’ l’on adule les sales accapareurs, les usuriers d’une époque de pourris.

Et l’on voudrait briser le malaise des banlieues en mettant sous surveillance vidéo tous les caniveaux bouchés des quartiers sans bus et l’on augmente la capacité des prisons pour y planquer les petits tireurs à la sauvette, les aéroports font dans les séances d’essayage, on érige la menace terroriste en slogan marketing, les grandes puissances pacifistes sont aussi les grands vendeurs d’armes, les Obama sont élus grâce et pour les groupes de pression aussi divers que l’Aipac (le lobby juif), les états terroristes du Golfe, les terroristes chinois, les terroristes russes et l’on clame qu’il reste cent terroristes Talibans en Afghanistan pour justifier une guerre injuste. 

Demain, je cherche une mobylette à voler, dans le but de purger une fois pour toute mon immobilisme intellectuel, mon bulletin de vote à roulettes, sur le chemin de la rédemption.   

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement