UN CIGARE A L’OEIL

Posté par provola le 29 juin 2010

Dans le but de réduire le déficit de l’Etat, le gouvernement a annoncé des mesures de rigueur devant toucher les plus hautes institutions d’Etat et les élites gouvernementales.

Les dépenses personnelles des ministres et secrétaires d’Etat devront être réglées sur leurs propres deniers et non plus sur les comptes publics. Mine de rien, on admet là que ce qui devait être la règle n’était pas en vigueur.

En fait on assiste tout simplement au lavage au grand jour d’une corruption généralisée au sein des hauts fonctionnaires de l’État. Sous couvert de rigueur budgétaire on planque la poussière sous les meubles et on passe un coup de peinture sur les murs teintés du sang des abus de biens sociaux.

Les médias applaudissent des quatre mains, en soulignant l’effort inédit du Président, ce qui devrait constituer un scandale au plus haut niveau est considéré comme un bon point dans la perspective des prochaines élections.

Christian Blanc Secrétaire d’Etat au développement de la région capitale peut continuer à fumer tranquille, il n’aura pas à rembourser la totalité de ses dettes en cigares cubains.

Deux réflexions: De Funès en proie à une contestation tous azimuts au sujet des dérives comportementales de ses troupes en période de crise pour le commun des mortels se devait de faire un geste pour amuser la galerie; l’effet d’annonce ayant joué à plein , qui nous garantit que les mesures seront effectivement appliquées ? 

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement