MORT D’OR

Posté par provola le 12 juin 2010

L’Afrique est à la fête, une partie de l’Afrique qui n’est pas l’Afrique du quotidien.

Car l’Afrique, après avoir été le réservoir à main d’oeuvre que l’on sait , le sous-sol du monde, puis le jardin privé des envahisseurs étrangers, est en train de devenir une immense poubelle. Les exemples ne manquent pas de pillages systématiques tels l’uranium ou même l’or qui se font sans la moindre attention portées aux conditions de travail d’une main d’oeuvre et d’une population considérées comme bétail de somme .

On a parlé du désastre écologique du Niger ou’ Areva exploite de manière éhontée les mines d’uranium , on peut évoquer le cas du Nigéria ou’ la fièvre d’or a contaminé bien plus que les émotions ou les espoirs de richesse. En quelques mois, 163 personnes ont trouvé la mort dans les mines de métal jaune. Richard Fuller de l’institut Blacksmith prévoit que des centaines d’enfants vont bientôt trépasser à cause de la fièvre de l’or et des conditions d’exploitation sauvage des mines.

Les hôpitaux de l’Etat du Zamfara dans le nord-ouest du pays ont reporté des centaines de cas d’empoisonnement d’habitants venus de plusieurs villages situés en bordure des mines. Pour séparer les paillettes d’or de la boue, les orpailleurs utilisent du plomb, rejeté dans les rivières qui alimentent les populations en eau.

Les premiers symptômes ont fait penser à une vague de paludisme, très vite les analyses de sang ont montré des taux de contamination au plomb qui à cause de la prochaine saison des pluies, risquent de s’étendre à d’autres régions.

Le gouvernement de l’Etat du Zamfara assure que tout est mis en oeuvre pour assainir les lieux, remplacer les terres, décontaminer les eaux, que la situation est sous contrôle.

On croirait entendre les dirigeants de Bp…  

 

Laisser un commentaire