LE BUSINESS DU SENS

Posté par provola le 3 juin 2010

La religion ne pourrait-elle se vendre en pharmacie ? On y vend bien du vent sous forme de crèmes à bronzer, crèmes anti-rides, pilules anti-stress, homéopathie en tout genre, aphrodisiaques, viagra.

Puisque les lieux de prière dans notre démocratie sont destinés à ressembler à de vastes métastases de la pensée, sur fond d’étalages, de tapis roulants, de caisses enregistreuses, de boites de vide, d’enseignes lumineuses, autant y répandre du bonheur en sauce, y vendre de la réflexion en tube.

Rien n’arrête le business, on peut faire du fric avec tout, l’angoisse de la mort est un marché à fort potentiel, il y a du Lourdes et du Varanasi dans l’objectif de la grande distribution. 

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement