• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 28 mai 2010

L’ESSENCE DU REGIME US

Posté par provola le 28 mai 2010

Un mois que nous fustigeons l’étrange passivité d’Obama à l’égard de Bp, on aurait pu tout aussi bien souligner l’ incroyable bienveillance de la presse française à l’égard de son chouchou de président.

Étonnamment, on dévoile que la fuite était bien plus grave qu’annoncé auparavant le soir même ou’ Bp annonce le colmatage de la fuite. Alors qu’on nous menait en bateau avec les 500 000 litres de pétrole déversés chaque jour, on en était plutôt à 2 000 000 litres quotidiens mais ça ne fait rien puisque le trou est bouché, ou semble bouché.

Tout cela ne témoigne-t-il pas  d’une troublante connivence entre le pouvoir et la compagnie britannique ? Pour s’en assurer il nous faut revenir sur le déroulement de la campagne électorale du Président qui pour une partie a été financée par Bp. Obama a été le candidat qui aura reçu le plus lors de l’élection de 2008, 71000 dollars. L’industrie pétrolière est l’une des plus généreuse en actions de « communication » derrière les grands laboratoires pharmaceutiques. En 2009, cette injdustrie a dépensé 174 millions de dollars en lobbying au Congrès. ( On peut ajouter que ces lobbies ont déboursé 22 millions de dollars pour financer des associations de défense de l’environnement.) Pour sa part Bp a déboursé 16 millions de dollars aussi bien pour les démocrates que pour les républicains.

Bp gère 22000 puits de pétrole dans le Golfe du Mexique, il en est le principal producteur de gaz et pétrole, en 2008, la compagnie a donné 37 000 dollars à chacun des membres de la commission de l’énergie à la chambre des représentants. Bp soutient également des ONG se présentant ainsi comme une société responsable, soucieuse du bien collectif. Vingt ONG ont créé un institut pour étudier l’énergie éolienne et son impact éventuel sur la faune. Vous ne rêvez pas.

120 km de côtes gangrenées, 10 000 km2, l’étendue de la nappe flottante, d’autres nappes bien plus sournoises car cachées aux caméras semblent avoir envahi les profondeurs. 300 000 barrils de pétrole, équivalents à 43 milions de litres , l’Exxon Valdez avait déversé sur les cotes de l’Alaska en 1989 40,5 millions de litres .

Toutes les références antérieures sont désormais dépassées et au point on l’on en est l’on peut s’attendre à de nouvelles déclarations dans les semaines et les mois à venir.

Pourtant , il semble écrit que  Bp saura passer sans entraves le cap de l’opprobre généralisée par une action efficace sur les opinions et les portefeuilles des médias et des politiques influents. 

Publié dans AMERIQUE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement