PECHE CAPITAL

Posté par provola le 21 mai 2010

Les 7 péchés capitaux identifiés par Thomas d’Aquin (XII ème siècle)sont la paresse intellectuelle et le capitalisme n’est qu’une réduction à l’échelle réduite du potentiel intellectuel, l’orgueil, le capitaliste en est le champion toutes catégories, la gourmandise, ou’ réside le ventre mou du patrimoine qui n’a de cesse de se remplir, la luxure qui est le but suprême de l’enrichissement des bourses, l’avarice, l’arme fatale des nantis qui refusent de répartir leur stock de sable,  la colère, caractéristique des riches qui s’arc-boutent sur leurs certitudes, l’envie qui demeure encrée chez le possédant tant qu’un souffle de vie persiste.  

Bernanos estime lui qu’un système économique efficient s’attachera plutôt à assouvir les vices de l’homme que ses besoins fondamentaux. La publicité étant un artifice permettant de faire passer des vices pour des besoins. En ce sens elle est porteuse de propagande des péchés capitaux.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement