OBAMA SURFE LA TEMPÊTE

Posté par provola le 31 mai 2010

Englué dans une marée noire, secoué par l’intransigeance de l’allié israëlien, Obama semble figé, contraint par une indicible complicité.

Obama doit plus à la diaspora juive et aux groupes pétroliers qu’à son peuple, son élection, il la doit aux lobbies, aux groupes de pression, son pouvoir il ne l’obtint qu’ en échange d’une aide sonnante et trébuchante de financiers occultes, les consignes avaient été précises, impératives, l’aide à l’état hébreu ne doit jamais se démentir et les compagnies pétrolières doivent trouver aux USA une terre de liberté, une pompe à fric.

L’histoire de la démocratie et du vote du peuple est une sorte de fable pour bisounours sans lien réel avec la réalité, le Président qu’il soit noir ou jaune ne saurait que représenter une façade de dignité à un régime échafaudé sur la pyramide du business roi, gangrené par des mafias parfaitement respectables.

Bp peut continuer son cinéma, son show de contrition, que sont les onze morts de la plate-forme pétrolière face aux millions de m3 de brut qui s’en vont polluer la mer entière ?

 Israël peut continuer à massacrer sans vergogne, que sont les dix morts de la flotille humanitaire pour la Palestine face aux 13000 morts des bombardements sur Gaza ?

Obama est un pitre placé là pour la galerie, même dégradée, (mais les guerres du Vietnam et du Golfe, déjà, n’étaient elles pas de ce tonneau percé ?), par un courant libéral sans contrainte que la loi du plus fort.  

Publié dans AMERIQUE, ETATS-UNIS | 1 Commentaire »

MOINS PIRE C’EST MIEUX

Posté par provola le 30 mai 2010

Après avoir admis le nouvel échec du colmatage de la fuite de pétrole dont nous parlons depuis un mois, Bp a rassuré le bon peuple, le risque était lors de cette énième tentative d’empirer la situation, chose qui ne s’est heureusement pas produite. Ouf, merci Bp… jusqu’à preuve du contraire.

Publié dans AMERIQUE, ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

CO2, BIEN D’EXPORTATION

Posté par provola le 29 mai 2010

Si l’après gueule de bois de Cophenague avait remisé la protection de l’environnement dans les cartons politiques, la crise économique mondiale aura fini de repousser  la prise en compte du dossier des changements climatiques aux calendes grecques. En cette année 2010, la préoccupation est de retrouver de la croissance, certainement pas de réduire les émissions de CO2. Les climato-sceptiques se sont insinués dans la brèche des atermoiements du GIEC pour plonger l’inconscient épocal en apnée, l’humanité se retrouvant en flagrant délit d’écologie buissonnière.

L’heure est aux comptes d’apothicaires, à la réduction des déficits, des pays riches, les autres pays, eux se sont mis à fabriquer ce que le nord ne peut plus produire en deçà d’un certain prix.

Des pans entiers de l’industrie mondiale ont transité vers le sud à la recherche des plus bas coûts de production. Ce processus a provoqué une nouvelle révolution industrielle , géographique celle là. De telle manière qu’on ne peut plus  désormais se contenter de mesurer les émissions de gaz à effets de serre de chaque pays pour distribuer des satisfecits et des mauvaises notes .

Ainsi on estime qu’un tiers des émissions de CO2 chinoises sont produites pour satisfaire les besoins des consommateurs de l’Occident.

Comment fait-on alors pour mesurer le degré d’implication environnementale de pays qui endossent en fait des quotas d’émissions qui sont dévolus en grande partie à leurs clients ? Comment prendre en compte que la totalité des chaussettes produites dans le monde sont d’origine chinoise ?

En estimant dans les meilleures hypothèses une généralisation de la séquestration du CO2 produit par la Chine au cours des prochaines décennies ainsi qu’une amélioration des rendements énergétiques, les modèles indiquent un triplement probable du volume des émissions chinoises à l’horizon 2030. 

L’occident pavoisant alors devant les succès de son énergie nucléaire ou son bilan carbone excédentaire. Le fils De Funès refaisant à nos enfants le coup du grenelle de l’environnement.  

Publié dans ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

L’ESSENCE DU REGIME US

Posté par provola le 28 mai 2010

Un mois que nous fustigeons l’étrange passivité d’Obama à l’égard de Bp, on aurait pu tout aussi bien souligner l’ incroyable bienveillance de la presse française à l’égard de son chouchou de président.

Étonnamment, on dévoile que la fuite était bien plus grave qu’annoncé auparavant le soir même ou’ Bp annonce le colmatage de la fuite. Alors qu’on nous menait en bateau avec les 500 000 litres de pétrole déversés chaque jour, on en était plutôt à 2 000 000 litres quotidiens mais ça ne fait rien puisque le trou est bouché, ou semble bouché.

Tout cela ne témoigne-t-il pas  d’une troublante connivence entre le pouvoir et la compagnie britannique ? Pour s’en assurer il nous faut revenir sur le déroulement de la campagne électorale du Président qui pour une partie a été financée par Bp. Obama a été le candidat qui aura reçu le plus lors de l’élection de 2008, 71000 dollars. L’industrie pétrolière est l’une des plus généreuse en actions de « communication » derrière les grands laboratoires pharmaceutiques. En 2009, cette injdustrie a dépensé 174 millions de dollars en lobbying au Congrès. ( On peut ajouter que ces lobbies ont déboursé 22 millions de dollars pour financer des associations de défense de l’environnement.) Pour sa part Bp a déboursé 16 millions de dollars aussi bien pour les démocrates que pour les républicains.

Bp gère 22000 puits de pétrole dans le Golfe du Mexique, il en est le principal producteur de gaz et pétrole, en 2008, la compagnie a donné 37 000 dollars à chacun des membres de la commission de l’énergie à la chambre des représentants. Bp soutient également des ONG se présentant ainsi comme une société responsable, soucieuse du bien collectif. Vingt ONG ont créé un institut pour étudier l’énergie éolienne et son impact éventuel sur la faune. Vous ne rêvez pas.

120 km de côtes gangrenées, 10 000 km2, l’étendue de la nappe flottante, d’autres nappes bien plus sournoises car cachées aux caméras semblent avoir envahi les profondeurs. 300 000 barrils de pétrole, équivalents à 43 milions de litres , l’Exxon Valdez avait déversé sur les cotes de l’Alaska en 1989 40,5 millions de litres .

Toutes les références antérieures sont désormais dépassées et au point on l’on en est l’on peut s’attendre à de nouvelles déclarations dans les semaines et les mois à venir.

Pourtant , il semble écrit que  Bp saura passer sans entraves le cap de l’opprobre généralisée par une action efficace sur les opinions et les portefeuilles des médias et des politiques influents. 

Publié dans AMERIQUE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

HENRY PREND LA RETRAITE

Posté par provola le 27 mai 2010

Les bleus vont être mis à contribution, ils vont prendre la réforme des régimes de retraite à leur compte.

Un but de Thierry Henry lors de la prochaine coupe du monde permettra de faire passer la pilule de l’augmentation de l’age de la retraite, chaque match gagné augmentera d’un an les années de cotisations nécessaires à une liquidation à taux plein, un quart de finale nous vaudra une augmentation des cotisations retraite, une demi-finale nous rapprochera d’une retraite de pays sous-développé, une victoire finale donnera l’occasion au gouvernement d’achever le rêve du passage à une certaine dose de capitalisation.

Le timing de la communication bien en place, le gouvernement assure aux personnes bénéficiant de régimes spéciaux qu’elles ne seront pas touchées par la réforme avant 2016. Ce qui permet de désarçonner les marcheurs du service public.

Avant d’être une bataille de chiffres, le grand soir de la survie gouvernementale est une stratégie de la montre et de la sémantique.  

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’EFFICACITE DU CAPITALISME

Posté par provola le 26 mai 2010

Bp se prépare à tenter une nouvelle fois de colmater la brèche… ce verbiage est évidemment incompréhensible, mais c’est le journal « Le Monde » qui l’écrit alors…

Le sénat US, quel courage, va essayer de modifier la loi qui limite la responsabilité d’une compagnie pétrolière en cas de marée noire, à… 75 millions de dollars, un paquet de billes; les sénateurs qui commencent à avoir peur de ne pas pouvoir aller en Louisiane en vacances cet été désirent augmenter ce seuil à 10 milliards de dollars, soit 5 mois de bénéfices de la compagnie Bp responsable d’une catastrophe majeure.  

Obama, 1 mois après l’explosion de la plate-forme décide d’envoyer ses experts, la torpeur est un plat qui se mange froid.

 

Publié dans AMERIQUE, ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

LE MONDE ENCHAINE DE TF1

Posté par provola le 25 mai 2010

TF1, ou Bouygues, soyons directs.

Le monde enchanté des fous (terme dans son acception première) de télé, des petits villages de l’Aubrac, lors des grandes transhumances et les vaches décorées de leur houx sur la tête, et l’horizon des monts du Cantal au delà de l’écran, un clin d’oeil de Jean Pierre Pernod, le bien-nommé, l’illusionniste et prince des saouleries du 13h, tout ce rêve mercantile frelate bel et bien notre crémerie nationale. Car rien de tout cela n’est vrai et tout le vrai est caché à la multitude.

TF1 est la vitrine du plus grand bâtisseur de la planète, constructeur de la multiplication des tours d’ivoire, des châteaux de cartes, des mosquées gigantesques, des métros du désert, des casinos, des bulles de savon en béton, des apoplexies de masse .  

Mais Bouygues est aussi l’ami des dictatures, le sous fifre des mégalomanies, des chantiers qui ne servent qu’à arrondir des fins de mois et à fabriquer des réfrigérateurs géant pour concerver les populations dans un état proche de l’esclavagisme.

Turkménistan, cet état qui regorge de pétrole et de gaz n’appartient qu’à son roi mais il est une tirelire savamment planquée pour le roi du béton, d’ailleurs les deux s’entendent comme larrons en foire pour manipuler l’opinion et faire leurs coups en douce.

La video qui suit vaut mieux qu’un long discours pour comprendre les accointances du sous-sol Turkmène et du casque de chantier à l’effigie orange.

Quand on aura précisé que Francis Bouygues le père de Martin était l’ami de Mitterrand et que le fiston est le témoin du second mariage de De Funès ainsi que le parrain du fils Louis du Président, on mesurera l’étendue des dégâts qui font de la République un refuge de complaisance pour les totalitarismes qui rapportent. 

Francis fondateur du groupe disait en 1971 à propos des 88% de son personnel d’origine étrangère: « Nous ne pouvons pas former cette main-d’oeuvre parceque si nous la formons nous n’avons aucune chance de la conserver, ces gens là sont venus en France pour gagner de l’argent et à partir de là il leur est égal de travailler douze heures par jours et même seize heures l’été quand ils le peuvent. »  

40 ans après, on reproduit le même schéma au Turkménistan, et ça ne passe pas sur TF1.

http://www.dailymotion.com/video/x979j7_business-en-absurdistan-le-pays-ou_webcam

 http://www.youtube.com/watch?v=Vybxnuxa6Mo

 

Publié dans ASIE, ECONOMIE, MEDIAS | Pas de Commentaire »

BIDON PERCE

Posté par provola le 24 mai 2010

Bidon percé, Bp, l’une des premières compagnies privées mondiales est à l’image de notre civilisation bidon, de tarés, toujours plus unifiée dans la contemplation du Dieu créateur de richesse.

Et le moins qu’on puisse dire est que la pire des catastrophes pétrolières ne parvient même plus à accrocher une larme de dépit chez le dernier des indifférents. Des villes qui étouffent d’ozone, des enfants qui crèvent la dalle, la plus grande des dictatures qui devient notre usine, au final un avenir qui ressemble à l’achat du prochain écran plat sur le marché, une crème à bronzer pour objectif et des bénéfices pour des actionnaires planqués dans des paradis fiscaux, avec un si lourd bilan, que vouliez-vous qu’une misérable marée noire, fut-elle la mère des marées, vienne faire dans des débats déjà tous tournés vers la nouvelle beuverie généralisée ou la coupe du monde des tocards ?

La marée noire est dans nos têtes , dans nos mentalités anesthésiées et asséchées par d’inutiles perfusions consuméristes, notre moralité d’enfants gatés du caddy ressemble à cette vase visqueuse, solution impraticable pour la moindre pensée constructive. Affublés de notre portable si aimable à la pogne, de nos lunettes noires comme la marée sur nos cranes dégarnis de la moindre idée, nous sommes de pâles copies du schéma auquel nous devrions ressembler, poursuivant désespérément l’ombre de notre propre existence.

A en avoir banni la rassurante présence de l’être supérieur, nous avions toutes chances de nous approprier notre propre paradigme, de nous ébrouer hors des sentiers battus par des religions étriquées, de recréer notre paradis qui pourrait ressembler à un passage de témoin honorable sans forfanterie, d’assurer une digne mémoire et un horizon vivable à nos descendants.

A trop croire en nos images illusoires, nous sommes entrés dans l’écran et nous avons finis dans un trou béant sans fond comme si l’existence relevait désormais de l’inconscience totale, comme finalement du contrat sans transgression entre  l’animal et la nature.

Sauf que la nature, nous lui faisons subir ce qu’aucun animal n’oserait imaginer.  

Publié dans PHILOSOCONS | Pas de Commentaire »

SETIF (IDENTITE NATIONALE)

Posté par provola le 21 mai 2010

De Gaulle, chef du gouvernement provisoire, grand vainqueur du 8 mai 45, suite aux violences du même jour à Sétif Algérie, ordonne l’intervention de l’armée pour mater la révolte nationaliste, en quelques jours des milliers de civils sont massacrés en réponse aux 102 assassinats d’Européens perpétrés par les populations autochtones.

Les chiffres exacts du nombre de morts dans les rangs algériens sont encore objets de polémiques, la vérité se situant vraisemblablement aux alentours de 10 000 soit 100 fois plus que dans le camp opposé. On se croirait à Baghdad ou à Gaza, soixante ans auparavant.

Ce grand fait de guerre longtemps occulté est aujourd’hui remis en lumière à Cannes par le film Hors-la-loi du réalisateur Rachid Bouchareb.

Dans ses mémoires de guerre, De Gaulle relate ainsi les faits:  » En Algérie, un commencement d’insurrection survenu dans le Constantinois et synchronisé avec les émeutes syriennes du mois de mai a été étouffé par le gouverneur général Chataigneau »  

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

VIDEO-SURVEILLANCE

Posté par provola le 21 mai 2010

Bp a réussi à installer… une caméra au niveau de la fuite de brut, faute d’apprendre le colmatage de la brèche, les riverains se  contenteront de pouvoir assister à un flux d’images à la source.

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

PRISON DOREE

Posté par provola le 21 mai 2010

Paul Dubrule,le fondateur du groupe hôtelier ACCOR (IBIS, NOVOTEL, SOFITEL, PULMANN, MERCURE, ETAP HOTEL, FORMULE1, STUDIO 6 aux Etats-Unis) n’a pas réussi à trouver un lit en France pour couler une juste retraite. Cloîtré en Romandie, il vit chichement planqué à l’abri du fisc. Cette escapade peu glorieuse lui coûte 200 000 € par an , ce qui lui permet tout de même d’économiser 2 400 000 € par an, modeste somme dont il devrait s’acquitter s’il daignait nous faire l’honneur de sa présence parmi nous. (source magazine Bilan)

Publié dans LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

PECHE CAPITAL

Posté par provola le 21 mai 2010

Les 7 péchés capitaux identifiés par Thomas d’Aquin (XII ème siècle)sont la paresse intellectuelle et le capitalisme n’est qu’une réduction à l’échelle réduite du potentiel intellectuel, l’orgueil, le capitaliste en est le champion toutes catégories, la gourmandise, ou’ réside le ventre mou du patrimoine qui n’a de cesse de se remplir, la luxure qui est le but suprême de l’enrichissement des bourses, l’avarice, l’arme fatale des nantis qui refusent de répartir leur stock de sable,  la colère, caractéristique des riches qui s’arc-boutent sur leurs certitudes, l’envie qui demeure encrée chez le possédant tant qu’un souffle de vie persiste.  

Bernanos estime lui qu’un système économique efficient s’attachera plutôt à assouvir les vices de l’homme que ses besoins fondamentaux. La publicité étant un artifice permettant de faire passer des vices pour des besoins. En ce sens elle est porteuse de propagande des péchés capitaux.

Publié dans PHILOSOCONS | Pas de Commentaire »

LA REGLE DES 20/80

Posté par provola le 20 mai 2010

Les « Banques Populaires » raclent au niveau de la clientèle « prémium », l’un de ses hauts dirigeants nous fait l’article en pérorant sur la nouvelle cible du groupe. Il s’agit de se recentrer sur une population aisée. L’on nous explique que 20% de la population représentent 80% des dépôts bancaires ( et inversement) et qu’il faudrait être fous pour ne pas s’intéresser à cette clientèle fortunée; de nouveaux services de conseils en placement et en défiscalisation vont être proposés gratuitement pour attirer les gros poissons. 

Si la banque dite populaire ne répond plus à moins de 100 000 euros, il va devenir difficile de trouver une banque pour les 80% de cons qui n’ont pas un patrimoine suffisant pour échapper aux impôts.

Publié dans ECONOMIE | Pas de Commentaire »

DE PROFUNDIS

Posté par provola le 19 mai 2010

Nos préoccupations d’animaux de surface ne sont rien en rapport aux flots lourds comme si l’eau pesait plus qu’un même volume de tristesse. Notre eau est malade et notre mer à tous ne peut plus masquer une agonie programmée. Que ne lui avons laissé en héritage, toute cette misère insupportable sur terre qui devient muette à peine planquée dans le noir des profondeurs.

La marée noire du Golfe du Mexique ne fait pas de vagues tant qu’elle n’a pas touché le rivage de l’imaginaire, mais dès que les premiers grains de sable seront souillés alors le déferlement des embruns rejaillira sur nos ondes maudites. Il faut un cataclysme pour déclencher un soupir alors qu’un but suffit à émouvoir le monde, on a beau modifier le cours du Gulf stream, dégazer sans vergogne les cuves ingrates de nos pétroliers, remplir de bouteilles vides nos plages plastifiées, envahir d’algues transgéniques nos rivages, transformer notre sanctuaire marin en  aquarium à plongeurs, sillonner l’aventure de pavillons pirates , dégager la calotte polaire, faire disparaître les restes de vie, blanchir les coraux, rien n’ émouvra le bon peuple.

L’océan n’est à personne, l’océan est personne. C’est la poubelle commune, qui n’a que l’intérêt de ne pas réclamer de taxes. 

Tout ce que nous rabachons à longueur de pages à propos des continents incontinents, il faudrait le crier mille fois plus pour cette masse si immense qu’elle en est invisible. La marée noire actuelle n’est qu’une goutte d’eau dans le déluge de sanglots car si nous appelons terre notre terre, nous devrions l’appeler mer.  Les émissions de CO2 qui distribuent les bons points et les polémiques de nos contemporains font subir à notre mer nourricière plus de drames qu’à notre air pourtant si malade. Peu de chance que le CO2 absorbé par les océans soit à l’origine de l’augmentation des températures, mais après tout allez savoir, ce que personne ne sait.

La mer absorbe donc 30 % de nos émissions de CO2, depuis le début de l’ère industrielle , ce sont pas moins de 120 milliards de tonnes de CO2 qui sont passées dans le milieu marin. L’apport massif de CO2 entraîne une diminution du pH des eaux, les rendant plus acides, cela diminue la concentration en carbonate. L’écosystème marin est bouleversé car c’est un des composants essentiels dans la fabrication du carbonate de calcium utilisé par les crustacés et les mollusques pour fabriquer leur exosquelette calcaire.  L’acidité de la mer  depuis le début de l’industrialisation a augmenté de 26%; au rythme actuel des rejets on peut déjà imaginer le tableau.

Pour les coraux, les couleurs, c’est le blanc, lié à une diminution de la calcification, pour les eaux froides des océans arctiques, ou’ le défaut de calcium est proéminent, c’est la disparition de l’aragonite, une forme de calcaire présent dans la coquille des ptéropores entrant dans l’alimentation du zooplancton, lui-même étant la base de l’alimentation de nombreux poissons et mammifères marins. 

Finalement, la nappe de Bp n’est qu’un pipi de chat dans le monde du silence et l’on se remémore la cantate de Cousteau, tellement de mots et de cris, de titres, de théatres pour ne rien dire.  

De profundis…des profondeurs, je crie vers toi, Conscience.

Publié dans ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

BP, LE GRAND PARDON

Posté par provola le 19 mai 2010

Bp englué dans l’encrier du Golfe du Mexique veut nous faire croire à son coté vert, son diesel ultimate est un monument du cynisme.

Que nous dit le slogan ?: « plus performant, moins polluant »

Sauf que bien évidemment il est plus cher que le diesel normal, ce qui revient à éviter d’en vendre. La messe du green-business est dite, l’écologie n’est pas une fin, c’est un moyen.  

Publié dans ECOLOGIE, ECONOMIE | Pas de Commentaire »

LAURENT CABROL, NUAGE DE MAUVAIS AUGURE.

Posté par provola le 18 mai 2010

Il fallait qu’il ramène sa fraise, bien mûre grâce au réchauffement, non content d’occuper le petit écran depuis des siècles, le petit chef de la météo, l’émission vedette des bisounours, se fait un coup de pub pour s’en foutre plein les fouilles. Il monte dans le convoi des climato-sceptiques , se pavane du haut de son rang de star des nuages et distribue ses idées à la mode dans le sillage de Claude Allègre. Cabrol ne croit pas au réchauffement, à l’effet de serre, aux balivernes du Giec, tout va bien , il n’y a pas à s’inquiéter, c’est mauvais pour la croissance. 

« Il faut qu’on nous laisse vivre, qu’on nous laisse rouler, qu’on nous laisse tranquilles avec le climat.Les écolos sont des ayatollahs vert qui ayant vu la disparition du communisme ont repris les mêmes critiques du régime capitaliste sous couvert d’alter-mondialisme. »

Ceci en oubliant que si que tous les Terriens vivaient comme des Français , il faudrait… 4 planètes.

Aujourd’hui , l’ONU vient d’annoncer que la température de la planète n’a jamais été aussi élevée depuis que des relevés systématiques sont effectués, les quatre premiers mois de l’années se situent 0,6 degrés au dessus de la moyenne de la dernière décennie, de plus, au rythme actuel de l’exploitation des fonds marins, la pêche industrielle aura plié le sort des derniers poissons en 2050.

En  attendant, Cabrol, en bon businessman se répend sur les ondes du scientifiquement incorrect à son seul profit, après lui le déluge.

Publié dans ECOLOGIE, LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

AREVA, LE BP DE L’ATOME

Posté par provola le 16 mai 2010

On ne sait pas quand on en sortira et si on en sortira, la situation dans le Golfe du Mexique ne cesse de s’assombrir, des nappes de pétrole brut invisibles jusqu’ici on été repérées au fond de l’océan ce qui laisse penser que la fuite sous-marine est bien plus catastrophique qu’annoncé.

Qu’on ne s’y trompe pas, nous avons notre Bp, nous avons fait le choix de l’atome depuis longtemps, nous ne nous sommes pas comporté autrement que les actionnaires du pétrolier anglais responsable de la dernière marée noire. Persuadés que nous détenons la vérité énergétique , nous ne nous sommes jamais interrogés sur les dégats collatéraux causés aussi bien sur les lieux de l’approvisionnement de l’uranium au Niger que sur les lieux choisis pour le stockage des déchets radio-actifs pour une durée de quelques milliers d’années.

Nappes phréatiques contaminées, des niveaux de radio-activité sur la route d’Akokan au Niger, 500 fois plus élevés que la normale, vente de métaux contaminés sur les marchés, le paysage local sur les lieux de l’extraction de l’uranium est d’une désolation totale. Greenpeace et  la Criirad ont effectué  des analyses qui prouvent les manières peu regardantes d’Areva dans sa façon de se procurer le précieux minerais. Le rapport indique que l’eau potable est contaminée, depuis 40 ans ce sont 270 milliards de litres d’eau qui ont été utilisés lors des phases d’extraction et les nappes phréatiques indiquent des taux de radio-activité qui devraient rendre les eaux impropres à la consommation. Il faudra seulement quelques millions d’années pour un retour à la normale et là on est déjà au delà de ce qui se passe du coté du Golfe du Mexique. Mais bien sûr , le Niger n’intéresse personne.  

La pollution nucléaire a aussi étré détectée dans les poussières fines, dans des matériaux de constructions utilisés par les habitants d’ Arlit, un autre lieu d’extraction. Le simple fait de se promener durant une heure dans les rues de certaines villes expose les habitants à une dose de radiation maximum consentie en un an. 

Pathologies respiratoires, cancers, maladies congénitales forment un triste bilan clinique, nié par les dirigeants d’Areva. Suite à ce rapport, Greenpeace demande à ce qu’une étude complète de la situation soit effectuée sur les lieux d’extraction de l’uranium et sur les villes d’Akrit et Akokan qui devrait être suivie par une décontamination complète de l’environnement et une indemnisation des populations autochtones.  

Ce rapport de Greenpeace confirme que les méthodes d’extraction du pétrole et de l’uranium sont en tous points semblables de telle sorte qu’ elles prennent en compte la rentabilité des investissements avant tout autre considération, fut-t-elle la protection des populations ou de la biodiversité.

Publié dans AFRIQUE, ECOLOGIE, NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

LE PAPE ANNONCE L’AUSTERITE

Posté par provola le 13 mai 2010

Profitant du passage à succès du pape, le premier ministre portugais Socrates annonce le coup de bambou imposé par Bruxelles à un peuple en prière à Fatima. On rase gratis, on cisaille les salaires des fonctionnaires, on ne construit plus le nouvel aéroport de Lisbonne, le nouveau pont sur le Tage, le TGV Lisbonne Madrid, on augmente la TVA.

Le chômage étant déjà au plus haut, on peut considérer que les jeunes n’auront plus que le choix de repartir comme leurs parents au nord de l’Europe pour tacher de boucler les fins de mois. Sauf qu’ici plus personne ne les attend.

Il reste aux Portugais la possibilité de se retrouver sur le marché du travail… au Mozambique ou en Angola.      

Publié dans EUROPE | 1 Commentaire »

LA TERRE EN STAND-BY

Posté par provola le 13 mai 2010

Bp veut mettre toutes les chances de son coté (litote) et annonce ne pouvoir positionner la nouvelle coupole métallique (destinée à colmater la brèche sous-marine) qu’à la fin de la semaine prochaine. On est pas pressés, 5 000 barils de brut s’échappent chaque jour à 1500 m de profondeur au fond de l’océan,  au point ou’ l’on en est, on a tout le temps d’attendre.

En fait on continue à se moquer du monde, la compagnie pétrolière,  l’administration Obama qui n’a pas pris la mesure de la catastrophe, les médias qui ont avec la coupe du monde et la crise financière d’autres os à ronger. Cette télénovela de l’horreur n’est que l’échelle réduite du film à grand spectacle se déroulant sous nos yeux sur le saccage planétaire global.  

Sauf que le scénario est bien réel.

Publié dans AMERIQUE, ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

VAINCRE LA CRISE

Posté par provola le 13 mai 2010

Quelques petites nouvelles de notre îlot de bonheur, notre rocher au grand coeur ou’ se tient le forum des capitaines de yachts de luxe:

« Posséder pour plus de 50 millions de dollars d’actifs, détenir huit voitures au moins, trois, ou quatre maisons. Si votre pedigree contient ces éléments essentiels, vous pouvez prétendre à faire partie du luxe le plus élevé, ce que les spécialistes nomment le strato-luxe. Sachant que, le mieux étant l’ennemi du moins, votre adoubement sera facilité par les clés d’un jet ou d’un yacht. Sur ce point, la sélection est toutefois légèrement plus souple puisque seuls trois sur quatre de ces élites du pouvoir d’achat possèdent l’un ou l’autre, voire les deux.

Ils seraient un millier, dans le monde, à pouvoir avancer une fortune de milliardaires, en dollars, suivis d’environ 10 000 ultra-riches qui utilisent un minimum de trois chiffres pour évaluer leurs millions, et 80 000 dépassant 50 millions de biens. Situés en léger retrait, les estimations parlent de plus de dix millions de millionnaires dans le monde, caractérisés par de très, très, grandes ambitions de… passer à l’étage supérieur. Les choses changent. La carte d’identité du riche n’est plus figée et ses attentes ont évolué.

C’est ce qu’est venue expliquer Tine A. Willumsen, invitée du dernier Forum des capitaines organisé par le prestigieux Yacht-club de Monaco, dernièrement, au port Hercule.

Spécialiste du positionnement des très grandes marques, couture, montres, auto, et de leur clientèle au pouvoir d’achat astronomique, la jeune femme a présenté les dernières tendances en matière de chic. Une sorte de successions d’instantanés pour éclairer une assistance composée de capitaines de super-yachts ou de responsables clientèles de sociétés consacrées aux plaisirs les plus fous de ce monde d’happy few.

La crise change la demande

« Les temps changent. Certains clients commencent à se poser des questions. On voit poindre un état d’esprit selon lequel il est important de rendre quelque chose à la société. Le luxe du futur, ce sera de se sentir humain mais au niveau ultime. Avec la crise, la liste Forbes des fortunes a perdu 25 % de sa valeur absolue en patrimoine. On note un comportement plus sociétal, notamment au Royaume-Uni, dans cette population à ultra-haut pouvoir d’achat. Désormais, on se soucie de l’état du monde. Il est significatif que de grandes fortunes se soient engagées dans l’éradication de la pauvreté, de la maladie ou du sida dans les pays du tiers-monde.

Les riches continuent malgré tout de dépenser pour leurs loisirs. Mais de façon plus discrète. Ce qu’ils cherchent désormais, c’est l’éco-chic : les gens veulent contribuer à sauver la nature. Ils veulent vivre des aventures ou des vacances qui ont un sens. »

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement