• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 avril 2010

COURAGE FUYONS

Posté par provola le 6 avril 2010

821 gros contribuables, redevables à l’ISF, ont quitté le territoire en 2008 malgré le bouclier fiscal, les propriétaires des principales chaînes de la grande distribution sont planqués outre-frontières, les emplois traditionnels (porcelaine, menuiserie, mécanique) se barrent du coté des bas coûts, la désertification des régions est une sorte de mise en jachères du tissu industriel, la consommation des faibles revenus augmente le pouvoir d’achat des très riches, le SMIC est devenu un plafond difficilement atteignable, tout juste suffisant à sortir la tête de l’eau.

Les jeunes traders rejoignent Londres pour spéculer sur la faillite du système France, les chercheurs qui ont profité de la gratuité de l’ université s’installent à San Francisco pour vendre de la recherche à la médecine nationale,  les édentés se font implanter des ratiches en plastique chinois de l’autre coté de la Méditerranée, les apeurés de la dernière ride se font tirer le portrait dans les cliniques d’Europe de l’est, les pédophiles évitent la perpète en chassant en Haïti ou à Bangkok.

Il y a même des pédophiles en vadrouille,  évadés du fisc, délocaliseurs d’emploi, propriétaires de supermarchés, Français de souche.  Qui bénéficient du bouclier fiscal.

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

MOINS BOSSER POUR VENDRE PLUS

Posté par provola le 6 avril 2010

Combien de fois n’a-t-on entendu dénigrer les 35 heures de travail hebdomadaires ?

Perte de compétitivité, non-sens économique, mort des emplois, tout l’arsenal de la rhétorique libérale y passe quand l’argumentation peine à trouver son auditoire. La sentence claque, les arguties peremptoires s’installent en titres ravageurs du qu’en dira-t-on populaire, les bleus de travail de l’orthodoxie économique libérale s’entendent comme larrons en foire pour geler les dernières volontés de respiration salariale.

Et voilà que l’OCDE, l’horloge de la pensée capitaliste, se rappelle à notre raison pour planter une banderille dans notre lobotomie intellectuelle, l’organisme nous la joue discrète, car la nouvelle a de quoi déclencher un haussement de sourcil. On travaille bien plus en France qu’en Allemagne, ça tombe bien, l’Allemagne est le principal exportateur mondial.

1461 heures par an en moyenne en France, 1352 h en Allemagne.

Taisons-nous, on pourrait nous entendre, si ça commence à se savoir, on pourrait bien nous en vouloir.   

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, ECONOMIE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement