• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 5 avril 2010

LE TEMPS DES CLIMATO-SCEPTIQUES

Posté par provola le 5 avril 2010

Les Hulot à ma droite, les Allègre à ma gauche, le crépage de chignons a quelque chose de dérisoire, qui semble représenter une excellente publicité pour les faux-ennemis aux intérêts communs. 

En pleine polémique sur le climat, il n’est pas évident de dégager des idées forces sur la réalité des bouleversements climatiques car les supposés défenseurs de la planète ne sont pas forcément les gentils et les pourfendeurs des dogmes climatiques ne sont pas forcément les méchants. Le débat sur le réchauffement climatique en cours (s’il existe), n’est pourtant pas l’essentiel des enjeux du futur.

Partisan d’une systématique frugalité de comportement économique, persuadé depuis longtemps que les dégagements de CO2 anthropiques participent à l’élévation des températures globales, je reste conscient des lacunes des modèles de calculs à notre disposition, je crois que les scientifiques feraient bien de ne pas tenter de nous forcer la main par des atermoiements inutiles , des chiffres biaisés ou approximatifs. La seule façon d’amener la population à opter pour une attitude responsable au regard des impacts environnementaux est d’éviter les raccourcis, la peur, l’effet d’annonce.

Claude Allègre ne fait pas autre chose que relever les erreurs, que stigmatiser les modes médiatiques, mais en forçant sur le coté imbuvable du personnage par des imprécisions qui confinent à la manipulation. Les orthodoxes du GIEC répondent par les mêmes méthodes, en dégainant dédain et rancoeurs refoulées.

Il ne s’agit pourtant pas de croire les uns ou les autres, il s’agit de naviguer à vue et de garder notre sang froid.

A la question: le réchauffement climatique en cours est-il dû à l’activité humaine ? Nous pouvons répondre:

Ce réchauffement a commencé au milieu du 19 ème siècle , au moment ou’ l’on ne peut soupçonner l’homme d’avoir déjà enclenché la machine infernale.

A la question: ce type de réchauffement s’est-il déjà produit auparavant ? Nous pouvons répondre:  

Oui , le rythme et l’amplitude du réchauffement en cours ont déjà eu lieu quatre fois lors des quatre derniers millénaires.

A la question: le réchauffement continue-t-il ? Il semble qu’une stagnation des températures soit observée depuis une dizaine d’années.

A la question: le niveau actuel de CO2 dans l’athmosphère a-t-il déjà été atteint ? Pas durant les dernières dixaines de milliers d’années, le taux de CO2 record actuel dépend de l’activité industrielle humaine.

A la question : le niveau de CO2 est-il responsable du réchauffement ? Nous pouvons répondre… oui et non. Oui car ce gaz a la propriété indéniable d’emprisonnement des calories, non car il est beaucoup moins présent que la vapeur d’eau dans l’athmosphère qui est elle aussi un puissant gaz à effet de serre. Les cycles d’intensité variables du soleil, la masse de l’océan, sans commune mesure avec celle de l’atmosphère, semblent être de bien plus puissants « détraqueurs de météo. »

A la question : peut-on prédire les températures à venir sur la planète ? Nous pouvons répondre: Non. Les ordinateurs les plus puissants ne peuvent pas réduire le chaos climatique à de simples courbes mathématique, le climat n’obéit à rien d’autre qu’à lui-même.

A la question : Peut-on continuer impunément à polluer et à augmenter les gaz à effets de serre ? Nous pouvons répondre: non, car il  est probable que les capacités d’absorption du surplus de CO2 et de méthane du système soleil, océan, atmosphère, terre ont déjà été fortement entamées.

A la question : quand pourra-t-on avoir la certitude d’une réelle action de l’activité humaine sur le climat ? Prochain élément de réponse, le prochain rapport du GIEC , en 2012. (Le précédent faisant débat actuellement date de 2007)

A la question: que fait-on en attendant le prochain rapport ? Même en l’absence de réponse définitive, le principe de précaution nous impose de corriger les excès des dernières décennies en limant en priorité les inégalités. Car au bout du compte, la question du climat n’est que subalterne à l’exaspération des disparités sociales.  

           

Publié dans ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement