AU SECOURS JEAN-PAUL

Posté par provola le 2 avril 2010

Cinq ans que tu es parti et ça fait un siècle, que l’autre n’est qu’un intérimaire de Dieu, un fonctionnaire dévoué d’une certaine tradition qui est à la modernité ce que le tigre du cirque Pinder est au Bengale.

En ce jour de deuil, de nécrose de la dignité, la mort sur la croix retentit d’une lugubre strangulation, du fond du confessionnal, des chuchotement indécents harponnent le bien des croyants comme une prédication vagale déchire le voile de l’espérance. Rien ne semble pouvoir sauver les ruines d’une civilisation sans lendemain, l’illusion de l’Eternel s’évapore au terme des pulsions malhonnêtes. 

Jean-Paul du haut de sa Pologne s’était élevé au dessus de nos consciences, sans besoin de Dieu pour éclairer notre lanterne, il était tout simplement meilleur que nos tristes processions au coeur d’une vie sans risque. Car nous nous sommes éloignés de l’essentiel qui est tout sauf l’effleurement d’une carte bleue, et le Témoin de notre temps sur sa croix de passion, parkinson humanitaire, nous rappelait à notre rôle qui nous est supérieur, à notre solidarité qui est notre essence.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement