CORPS TRADITIONNEL

Posté par provola le 11 mars 2010

tauta0041.jpg 

Qui donc mettre à la halde ? (la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité)

Malek Boutih ne fait pas partie de ce que le sénateur UMP, ça ne s’invente pas,  Gérard Longuet appelle « corps français traditionnel « car il n’est pas issu de la tribu des Francs, ancêtres des Français, qui eux non plus ne peuvent le prétendre  car les Gaulois étaient là bien avant eux.

En fait même les Gaulois venus d’Europe de l’est ne sont pas des fils de l’homme de Cro Magnon qui il y a         14 000 ans foulait déjà la terre de Dordogne.

Cro Magnon n’est il pas lui-même un usurpateur car il a peu de chances d’être un descendant des Homos Erectus, qui voilà 450 000 ans vivaient du coté de Tautavel, près de la gare de Perpignan qui était pour Dali le centre du monde.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LES PARADIS S’ARRANGENT

Posté par provola le 11 mars 2010

L’OCDE vient de retirer les Bahamas de la liste des paradis fiscaux. En effet ce pays a signé des accords d’échanges d’informations fiscales avec 18 pays ce qui de fait lui permet d’être blanchi.

Les accords ont été signés avec le Danemark, les îles Féroé, le Groënland, l’Islande, la Norvège, la Suède, dans le fond avec des pays qui ne feraient pas de mal à une mouche.

 Ah oui, les Etat-Unis et la Grande Bretagne ont également permis aux Bahamas de s’en sortir, eux-mêmes étant on le sait bien deux des principaux paradis fiscaux de la Planète. (Delaware, Guernesey, Jersey etc).

Ou comment changer en s’arrangeant pour que tout reste en l’état.

Publié dans ECONOMIE | Pas de Commentaire »

DE FUNES S’OCCUPE DES FINS DE DROITS

Posté par provola le 11 mars 2010

Discours du Président au lendemain des élections régionales, après la défaite, sur TF1:

« Les chômeurs n’ont qu’à trouver du boulot, le meilleur moyen de les aider à en trouver c’est encore de les radier des listes, de supprimer le plus vite possible toute allocation, c’est le meilleur cadeau qu’on peut leur faire. Cela les forcera à se bouger et à ne plus embêter pour rien les agents de pôle emploi qui sont submergés et qu’on est obligés d’appuyer en recourant aux privés, aux agences d’intérim. Tout ça nous coûte cher alors qu’on doit essayer de rentrer dans les paramètres de rigueur budgétaire imposée par Bruxelles.

Réduire le nombre de chômeurs aura aussi l’avantage de relancer l’économie ce qui aura pour conséquence de créer de l’activité, ce cycle vertueux va relancer la consommation.

Voilà pourquoi, mes chers compatriotes, il est nécessaire de radier des listes du chômage les personnes qui n’ont rien à y faire et qui ne font pas preuve de bonne volonté. Je ne le fais pas de gaieté de coeur mais bien parceque c’est utile pour la nation. Vive la France. Vive la république.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’ECONOMIE QU’IL FERA

Posté par provola le 10 mars 2010

Si l’on peut tenter de tirer une première conclusion qui n’est jamais qu’un constat à l’instant I, de la polémique climatique actuelle, c’est qu’il apparaît que le climat n’obéit à rien qu’à lui-même et qu’il est totalement chaotique. Les mathématiques et tous les programmes informatiques n’y comprennent rien, toutes les équations, les méthodes de calculs, les logiques, les modélisations se sont révélées impuissantes à en percer les mystères au delà d’une prévision d’une semaine.

Comme la prédiction climatique, la bourse est une prédiction économique et une activité à haut risque d’erreur, elle pourrait être une activité très prisée par les climatologues qui verraient en elle un substitut à leur rente de situation. En effet ne va-t-il pas falloir assurer la reconversion de régiments de climatologues à pied. Et justement comme l’économie est une science-fiction qui se nourrit de telenovelas aussi approximatives que la climatologie, voilà que la solution est toute trouvée de transférer nos éminents prévisionnistes de la stratosphère en ardents courtiers spéculateurs. La seule différence réelle entre les deux activités étant que l’une peut vous faire gagner de l’argent et que l’autre ne peut que vous en faire perdre.

L’économie libérale répond comme le climat à des critères totalement irrationnels et imprévisibles ; actuellement les résultats des principales entreprises mondiales sont artificiellement gonflés par l’écrémage salarial, la réduction des effectifs plus que par la recherche et le développement d’activités nouvelles.

Tout se passe comme si la création de richesse allait à l’encontre de la solidarité, moins vous avez d’employés, plus vous gagnez. Un exemple symptomatique nous en est donné ces jours-ci par le fermeture de la raffinerie Total, entreprise la plus rentable du CAC 40. « On est obligés de fermer car on consomme moins de prétrole et c’est tant mieux car on émettra moins de CO2″

Qu’on ne s’y trompe pas, Total n’a pas subitement perdu la tête en ce sens qu’elle n’a pas la moindre intention de vendre moins de pétrole, sa nature profonde si j’ose dire est même d’épuiser les réserves mondiales jusqu’à la dernière goutte, si Total s’intéresse au CO2 alors CNC va devenir un site pédo-pornographique.

En fait Total veut fermer en France pour ouvrir en Turquie ou dans tout autre pays à moindres coûts de production.

Tout se passe comme si Total espérait vendre toujours plus chère une essence produite à des coûts de plus en plus tendus, ce qui revient à vendre à des chômeurs en fin de droits et sans plus possibilité de se payer une automobile, un carburant devenu inutile.

Voilà comment l’économie n’est qu’un ersatz de climatologie, l’une et l’autre étant dominées par l’absurde, la logique de profitabilité et la prédiction météorologique n’étant praticables qu’à court terme.

Oui la bourse monte aujourd’hui, car le chômage augmente, oui le CO2 n’a jamais été aussi concentré dans l’atmosphère et les températures stagnent depuis dix ans, tout obéit au chaos total et tout le monde fait mine de bien s’en porter.

Ce chaos recèle pourtant en son sein un étrange point de comparaison: l’élément de stabilité de l’économie, les paradis fiscaux, qui concentrent la masse critique de la richesse et l’élément de stabilité du climat , l’océan qui concentre la masse critique des températures, tant que ces deux lurons s’entendent comme larrons en foire pour piloter notre respiration , contentons-nous des lendemains sans certitudes. 

Au fond, chaque fois que nous nous endormons, nous ne nous demandons pas si nous allons bien pouvoir nous réveiller.

    

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

HAÏTI VEND SA VIRGINITE

Posté par provola le 9 mars 2010

 

13424742946699c0a1b9c4d2eadf3e4754b7a3b581.jpg Faute d’espoir et d’un Dieu crédible, Haïti vend ses vierges à la foire d’à côté.

Les murs sont par terre, les morts sont sous terre, survivre n’est pas une mince affaire, derrière la frontière, les hordes de passeports en chasse se pavanent à la recherche de viande fraîche. Saint Domingue est toute proche et l’occasion de manger attire les mouches sans horizon.  A partir de 8 ans on est de la chair à canon, canon impuissant imbibé d’alcool mais pas dépaysé dans l’ arrière boutique.  

Les malades sont Américains, Canadiens, Allemands, Français, Italiens, Russes, Ukrainiens, les hôpitaux appelés bordels croulent sous un afflux de contaminés du gland et de victimes sacrificielles fuyant l’enfer.

La gazette capitaliste dira que la République Dominicaine connait un miracle économique tiré par le boum touristique.  Les services de secours de Port au Prince se voient soulagés par ce départ en masse, émigration choisie.   

Publié dans AMERIQUE, HA ITI | Pas de Commentaire »

DECROISSANCE, LA VOIE DE LA RAISON.

Posté par provola le 9 mars 2010

2 milliards et demi d’individus de plus d’ici 2050, à la vitesse d’un TGV lancé à toute allure, il est probable que ce fatras nous mène au clash si nous poursuivons la fuite en avant de ceux qui se veulent plus malins et propriétaires de vacuité que les autres et qui ne donnent aux autres que l’envie de les suivre.

Rien n’indique que les prévisions du Club de Rome, radiographie des débordements consuméristes, soient inexactes même si elles n’étaient pas parfaitement chronométrées.

Le choc, car choc il doit y avoir, alors que toutes les courbes des croissances (population , pollution, épuisement des sols, des ressources naturelles, des terres agricoles, du sous sol, de l’eau douce) convergent vers une décroissance forcée en un moment quelconque du 21 ème siècle, ce choc ne sera évité qu’ en freinant notre cargo des basses besognes, pétrolier géant, notre frénésie, notre désespérante course vers le nulle part , bien avant l’instant I.

La Terre est une et définie, non pas élastique et extensible à souhait.  Bien-sûr ce discours mille fois rabâché semble se perdre dans les méandres de la lassitude, diatribe lancinante pour qui sent le sol se dérober sans que le respect mutuel des hommes parvienne à surmonter leur ignorance de l’impermanence.

Apprenons aux hommes à se savoir mortels, cela freinera en l’instant leur instinct possédant, cela calmera la fièvre acheteuse que les libéraux ont refilé au monde entier.

« Le choc viendra », cette idée peut-être saugrenue, venue du fond des âges, fille d’apocalypse, mais n’est-on pas tous de simples apocalypses, c’est se croire encore un peu concerné par l’immédiat futur qui pourrait ne pas être ce qu’on croit. Mais au delà, n’a-t-on pas tout lieu de penser que ce que nous vivons n’a jamais été et pourrait bien ne pas avoir de suite qui ne soit insupportable. D’ailleurs, l’insupportable n’est-il déjà point le quotidien de nos contemporains, nos voisins, nos frères ,une partie de nous, pour qui notre surplus n’est qu’une honte assumée.  

Et puis ce n’est pas parceque rien ni personne ne peut changer un cours des choses qui n’obéit qu’au chaos, aux chercheurs d’or, qu’il ne nous revient pas de planter les jalons de la raison.

Bien-sûr nous brûlerons tout le pétrole et tout le gaz et tout l’uranium que nous pourrons trouver car nous donnons un prix à tout ce que nous épuisons et accumulons alors que nous ne devrions donner une valeur qu’à ce que nous savons renouveler et partager. Plus nous épuisons et accaparons les ressources naturelles plus nous nous appauvrissons alors que estimons que ce processus doit au contraire nous enrichir. Nous appelons cela économie, nous devrions l’appeler gaspi.

C’est bien cet équivoque qui nous mène hors du champ de la raison, ce lapsus historique qui boutte notre époque hors de l’héritage des lumières, qui nous empêchera de restituer en l’état ce que nous avons reçu de nos ayeux.      

Publié dans ECOLOGIE, ECONOMIE | Pas de Commentaire »

COMMENT BIEN EDUQUER SA FEMME

Posté par provola le 8 mars 2010

A l’occasion de la journée internationale des femmes, CNC apporte sa contribution, sans commentaires: http://switch3.castup.net/cunet/gm.asp?ai=214&ar=5032wmv&ak=null

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LES BUSINESS MEN DE L’ECOLOGIE

Posté par provola le 7 mars 2010

Il suffit d’un clic et vous êtes dans le green, notre-planète.info vous propose de la ferme en boite et de participer à la longue marche bobo du marché vert.

Qui se cache derrière cette affiche aux allures de belle dégingandée qui sent bon le flacon d’Ushuaia ?

Le fondateur Christophe Magdelaine est géographe et enseignant à l’université Paris VII, il est « passionné » par la nature , l’environnement et ses multiples facettes ».

Le site nous indique qu’il vient de battre son record de fréquentation, 11000 visites par jour et 30 000 pages visualisées. On nous rappelle que le site est une vitrine…sic pour les employeurs, les associations et les professionnels qui s’engagent dans le développement durable. Un peu plus loin voici venir le coup de grâce: le fondateur Magdelaine n’a pas, comme tant d’autres, eu d’objectif commercial, faire du fric sur internet sur le dos du développement durable.

La coupe est pleine, n’en jetez plus. Non notre-planète.info est né pour informer et sensibiliser le plus grand nombre.

Sur notre-planète.info vous pouvez: insérer votre publicité (voir la grille tarifaire), diffuser vos communiqués, devenir sponsor du site.  Vous organisez une conférence débat ? profitez de la vitrine notre-planète.info, vous bénéficierez de la fréquentation du site, vous ne pouvez pas vous imaginer le nombre de bobos qui se branchent au retour des sports d’hiver.  

Vous pouvez vous afficher en diffusant vos panneaux publicitaires sur toutes les pages, les campagnes sont évaluées au CPM c’est à dire au nombre d’impressions (comptées par milliers ) de votre image. On peut décider du nombre d’impressions que l’on souhaite, un plafonnement par jour et une modification du capping est possible par simple demande. Prix d’une bannière haut de page pour 150 000 passages : 300 euros.

On compte déjà parmi les partenaires: Auchan qui lance sa campagne croissance verte, (tout le monde connaît l’engagement du groupe Auchan envers la sauvegarde de la planète et surtout l’attirance de la famille Mulliez fondatrice pour les refuges fiscaux wallons), Ubyrisk consultants études et conseils auprès des entreprises, l’Université de Sherbrooke au Canada qui propose un master en environnement, l’installateur de photo-voltaïque, les demandes d’emploi sur l’énergie renouvelable se multiplient, les conférences bio se présentent, tout ce remue-ménage qui se veut la forêt vierge des temps modernes sent le pavage usé de la gare du nord du temps des locomotives à vapeur.

Les vieux cons qui ont subit la déferlante des radios libres sur la bande FM avant de se faire balayer par la pub, revoient passer la même escroquerie intellectuelle, sous couvert de gagner leur indépendance, les radios pirates et libertaires d’alors se sont rangées du côté des affaires et du tiroir-caisse, la  liberté de parole a rendu l’antenne aux annonceurs, les gros trafiquants d’ondes ont racheté les langues déliées et les fréquences cardiaques.     

L’écologie du Web comme la bande FM d’il y a trente ans est devenue un produit de consommation, un appât à bobos, une trappe des bons sentiments, un trafic rentable de pluralité servile, un piège à révolutions.  

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

LES COCUS DU GRENELLE

Posté par provola le 7 mars 2010

En visite téléguidée du côté de la porte de Versailles, au salon de l’agriculture, le forçat de la révolution verte se libère de toute contrainte, la priorité étant d’éviter le lancé d’oeufs pourris, De Funès lâche la bride des ânes de labour, affranchissant les tracteurs français de leur lest de bonne conduite .

« Je voudrais dire un mot de toutes ces questions d’environnement, parceque là aussi, ça commence à bien faire »

Mine de rien, il s’agit d’une virevolte complète, en d’autres termes: Foutez moi la paix avec votre défense de la nature, nos paysans sont désavantagés par rapport à leurs concurrents étrangers. S’il faut des pesticides, des engrais, des désherbants, des nitrates, je ne vois pas pourquoi nous serions les seuls à nous en priver.

Les écolos qui pensaient pouvoir s’assoir sur les strapontins du  Grenelle de l’environnement de hurler à la trahison comme des veuves effarouchées devant l’enterrement en première classe des bonnes intentions. 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

CHACUN POUR SOI ET TOUS POUR L’ALLEMAGNE.

Posté par provola le 6 mars 2010

Chacun pour soi et les petits pour les gros. 

La Grèce ne veut rien demander à l’Allemagne, l’Allemagne de toutes façons ne veut rien donner,l’Islande refuse de rembourser ses dettes, mais espère entrer malgré tout dans la communauté européenne, le chacun pour soi est une marque de fabrique désormais bien établie sur le continent. L’idée européenne basée sur une convergence de vues, une solidarité, un esprit commun, une construction collégiale, tout ce bric à brac a vécu.  

La Turquie veut rentrer sans ses Arméniens qui sont des Turcs de deuxième zone , les Roms sont des européens de troizième catégorie en étant refoulés du dedans.

L’Europe est un système de convergence pour les banques, les trusts, les marchands, les apeurés du fisc, les croupiers du tirage au sort continental, les assurances privées, la grande distribution, la finance, la bourse, tout l’arsenal déployé par les grands pays pour lancer une OPA sur les petits. 

L’Europe est une piste d’aéroport pour l’armée américaine (Açores, Aviano etc.), une partie de l’Otan.

L’Europe est une monnaie trop chère, calquée sur le Mark. Avec cette devise, les Allemands se sont sentis deux fois plus riches et les autres dix fois plus pauvres.

L’Europe fut une belle idée, cette idée est restée dans les cartons, la trappe spéculative, la loi de la jungle régulée en directives, l’invasion des barbares déguisés en monopoles bien sous tous rapports, les prêteurs de taux impossibles, rentiers d’usure, le spectacle est d’une désolation totale. Une parodie de démocratie, tout fonctionne sans que le public n’ait le moindre  droit de regard sur l’ordre des lobbies et des multinationales.

Quatre présidents,( commission, eurogroupe, conseil, présidence tournante) aucune idée phare que la fuite en avant libérale, un parlement placardé, une banque allemande qui ne sait que « Trichet », c’est à dire limiter une inflation qui culmine à 0,5%. La libre concurrence érigée en monopole. La concurrence des taxes plus que l’harmonie fiscale. Des paradis fiscaux tout autour comme des tours d’ivoire des inégalités, des murs de honte contre vents de pauvreté et marées d’immigrants.

Le visage enfariné du Cavaliere de la magouille politique comme une télé réalité trop vraie, une caste élyséenne comme une cour des miracles royaux, une Rhénanie retraitée mais pas assez pour passer la main à un désert de naissances et de convivialité, une Albion plus dehors que dedans, une Suisse dedans mais en dehors des barbelés d’indifférence. Un sud qui n’aime que les voitures du nord et un nord qui n’aime que les plages du sud, l’Europe est une guerre larvée des églises qui ferment et des mosquées qui ouvrent. L’Europe est une banque de riches qui s’enrichit sur le dos d’une bande de pauvres. 

L’Europe fagocitée par la mondialisation, façonnée aux sauces dérégulées, cette Europe là est à refaire en désaisissant les droites et les socialos collabos d’un fardot trop lourd pour des épaules bodybuildées, d’un dossier qu’ils sont incapables de traiter.  

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

SUEZ GAZE L’AMBIANCE

Posté par provola le 6 mars 2010

Les premiers résultats de la fusion de Suez et de Gaz de France confirment l’implacable logique financière libérale.

Chiffre d’affaire en baisse de 3,8 % et résultat net stagnant, la conjoncture morose n’empêche pas le groupe d’annoncer une augmentation des dividendes de 5% pour l’année écoulée et de 10% par an sur les trois prochains exercices.

Les dégraissages systématiques et les délocalisations d’une partie des activités permettront d’atteindre les objectifs de retour sur investissement fixés par les actionnaires. 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, ECONOMIE | Pas de Commentaire »

ENRICHISSEZ-VOUS

Posté par provola le 6 mars 2010

Il est temps d’investir dans les valeurs sûres. Pour compléter la réflexion. Jugez vous-mêmes…

http://http://www.france-offshore.fr/index.htm?_

 http://www.france-offshore.fr/index.htm?_kk=paradis%2520fiscal&_kt=e56adf14-b3da-48a0-bd36-e402f47044c8&gclid=CK6UjKjjpKACFYoU4wodgCD0aA

Dépêchez-vous, De Funes a promis de raser gratis.

 

Publié dans ECONOMIE, MESSAGES AUX LECTEURS | Pas de Commentaire »

INVESTISSEZ DANS UN PARADIS FISCAL

Posté par provola le 5 mars 2010

 

 images7.jpgile20maurice20caudan20vue20sur20portlouis1.jpgportlouis1.jpg      Pourquoi devriez vous constituer une société off-shore ?

Pour payer le moins de taxes possibles ou pas de taxes du tout, pour échapper à la crise.

Ou’ aller ? A L’ile Maurice ou’ vous ne payerez qu’une taxe forfaitaire quelques soient les bénéfices réalisés.

A quelles activités s’adressent le off-shore ?

Hébergement de sites internet, Croissance ?Non Conscience est depuis longtemps basé à l’île Maurice pour bénéficier d’une fiscalité bienveillante. 

Développement de logiciels, calls centers, Publicité, CNC est présent dans ce domaine, Droits d’auteurs, CNC défend ici son droit à l’image de haute valeur ajoutée de la fraude écologique, show business, sportifs de haut niveau, calls centers, lorsque vous vous connectez sur ce blog des royalties sont automatiquement versées sur un compte numéroté sur l’Île Maurice à la banque OSIC Off-Shore Invest Corporation..

Pouvez vous diriger votre société offshore depuis votre lieu de résidence? Sans problème vos fax, mails, courrier seront automatiquement dirigés vers votre lieu de résidence, Croissance Non Conscience peut mettre à votre disposition un secrétariat gratuit pour toutes vos transactions frauduleuses.

Devez-vous tenir une comptabilité et tenir des comptes à jour ? Les juridictions de l’Île Maurice ne vous demanderont pas la publication de vos comptes ni celle de vos assemblées.

Si vous le désirez, votre société off-shore peut -être enregistrée dans les 72 heures à compter du premier jour du versement de l’acompte prévisionnel du montant de 0,0001 % des bénéfices estimés.

Pensez-vous que ces investissements off-shore soient plus risqués depuis le début de la crise économique mondiale ? Certainement pas, la crise étant une opportunité extraordinaire de détournement de l’attention sur les problèmes sociaux de pays énormément endettés.

Alors n’hésitez plus, évadez-vous.

   

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, MONDE | Pas de Commentaire »

DE FUNES RELANCE L’INDUSTRIE (PIPEAU 23)

Posté par provola le 4 mars 2010

Il faudra les voir les cheminées fumantes et postillonantes pour croire à la réalité de la nouvelle donne industrielle de la France. Le chef de l’état a décrété que l’industrie allait à nouveau créer des milliers d’emplois et pour ce faire a donné quelques pistes. Quelle joie de voir à nouveau cracher ces panaches de CO2 qui flairent si bon notre jeunesse.

Un salaire de 2 euros nets par jour devrait permettre de rapatrier quelques emplois dans la métallurgie lourde, ceci en déduisant tout de même les congés payés qui sont un obstacle à la relocalisation. Le savoir faire français est une garantie pour les investisseurs chinois de trouver sur notre sol une main-d’oeuvre qualifiée et peu regardante sur les cadences infernales.

La mobilité des salariés sera inscrite dans la constitution, ceux-ci n’auront plus le droit de réclamer un emploi à moins de 200 km de leur domicile, cet obstacle levé permettra la création de milliers d’emploi dans l’industrie de la chaise à porteur, seul moyen de locomotion à portée des nouvelles normes salariales.

Une prime de risque sera attribuée à chaque travailleur ne disposant plus de la protection maladie, un treizième mois sera automatiquement versé sur le salaire d’un ouvrier ne réclamant plus de droit à la retraite avant 75 ans.

Toutes ces mesures de sauvegarde de l’industrie française seront débattues à la prochaine rentrée parlementaire, ce qui devrait clôturer de manière efficace la législature actuelle et assurer ainsi sans coup férir le renouvellement du mandat de l’actuel Président. 

L’opposition parlementaire socialiste a déjà donné son assentiment à ces mesures de salut public, l’unité nationale étant la seule solution viable permettant d’adopter sans entraves cette véritable révolution du travail.   

Publié dans BONNES NOUVELLES, CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

L’ALLEMAGNE RACHETE L’ACROPOLE

Posté par provola le 3 mars 2010

La Grèce est contrainte d’hypothéquer son patrimoine pour éviter de vendre son âme. 

L’Europe dirigée par l’Allemagne rétrécit la Grèce pour sauver l’Euro. Les Grecs ont à peine voté pour un gouvernement de gauche qui est pourtant contraint par l’Europe de faire la pire des politiques de rigueur, de coupe drastique des dépenses publiques. Ils se voient affublés de tous les noms, celui de bande de cochons (la Grèce fait partie de PIGS, Portugal, Irlande, Grèce, Espagne, les cochons de l’Europe), des pays cigales que les fourmis du nord ont nommé d’un air condescendant en leur attribuant un sobriquet en rapport avec la légèreté de leur situation financière.  

La Grèce est en apparence le pays le plus dispendieux d’Europe, avec un déficit des comptes publics de plus de 12%, la spéculation  financière a trouvé dans ce ventre mou du continent un angle d’attaque contre la monnaie commune.

La seule riposte de Bruxelles est de couper l’herbe sous les pieds de l’Acropole pour décourager les assaillants de l’Euro. L’Europe, n’est plus une protection, un bastion de la solidarité pour les pays les moins fortunés, mais plutôt une bonne rente de situation pour les plus riches qui ne seront plus, dans quelques temps pas si lointains, représentés que par l’Allemagne.

En fait la Grèce n’est que la main d’un bras en risque de pourrissement, pour éviter de couper tout le bras, on coupe la main. Car les autres  états membres ne respectent pas plus les paramètres de Bruxelles qui fixent à 3% le déficit maximum des comptes publics.   

L’Espagne est malade, le Portugal, la France, la Grande Bretagne, la Belgique, tout le monde est malade, tous ? Non car l’Allemagne s’en sort mieux, grâce à ses exportations. A qui exporte-t-elle ? A ses clients européens qui s’endettent pour lui acheter, mais comme se sont de bons clients, ils se laissent taper dessus car sinon ils n’auront plus droit de continuer à acheter des babioles allemandes, qu’on les obligera de toute façon de continuer à acheter. 

D’ autres pays d’Europe que la Grèce s’endettent pour acheter des marchandises allemandes, se sont ces pays qu’on corrigent et qu’on dénoncent mais qu’on ne peut pas traiter comme les Grecs, qui ne font peur à personne.

Allez donc dire aux Espagnols, aux Italiens ou aux Français, d’aller se faire voir chez les Grecs. Empêchez les pays qui ont perdu toute capacité industrielle, dont on a voulu faire des lunaparks à retraités, empêchez les donc de se saigner pour acheter des belles bagnoles allemandes, les déficits s’en trouveront réduits mais ça empêchera l’Allemagne de se pavaner tel un juge des bons points de la finance européenne.  

Le comble, c’est qu’on a demandé aux gouvernements européens, le gouvernement grec ne fait pas exception, de financer le sauvetage des banques privées et la relance de l’économie privée par des déficits publics et que l’on reproche maintenant à ces mêmes gouvernements de présenter des budgets en déséquilibre. Tout cela ressemble à un vaste transfert frauduleux qui n’est qu’un pillage du denier public par les lobbies privés, tout cela n’est plus de l’équilibre communautaire mais de l’équilibrisme libéral.  

Publié dans ECONOMIE, EUROPE | Pas de Commentaire »

LE CLIMAT DES TARTARES

Posté par provola le 2 mars 2010

Nous sommes soumis au steak, l’histoire du climat est un transit d’estomac, les vaches sont pires que les bagnoles, les camions et les zings réunis car la rumination n’aura pas droit à sa révolution énergétique de sitôt.

18 % des gaz à effet de serre sont dus au rôt de nos vaches et au delà, l’élevage, c’est 20 milliards d’animaux, trois fois plus que d’humains. L’élevage pèse plus sur la balance des pollutions atmosphériques que les transports, il représente 37 % du méthane émis dans l’atmosphère par l’humanité, ce gaz dont le pouvoir réchauffant est 23 fois supérieur à celui du CO2.

La déforestation pour convertir les forêts en pâturages ou en cultures fourragères émet 9 % des gaz à effet de serre.(source FAO, organisation des nations unies pour l’alimentation)

40% des terres agricoles sont mobilisées pour nourrir le bétail et il faut entre trois et neuf calories végétales selon les espèces pour produire une calorie animale. Selon les projections de la FAO , il faudra doubler la production mondiale de viande à l’horizon 2050 pour répondre à la demande d’une population comptant 2, 3 milliards d’individus supplémentaires . Mais alors l’humanité sera confrontée à un sacré dilemme: par manque de nouvelles terres à cultiver, que faire pousser, des céréales ou des plantes fourragères ?

La seule solution consistera sans doute à limiter la consommation quotidienne de viande, ce qui va à l’encontre de la tendance actuelle qui a adopté le boeuf.

Le steak tartare est plus néfaste pour la planète qu’un Boeing 747, il faudra bien arrêter un jour d’ingurgiter des réacteurs si l’on ne veut pas risquer de griller tout cru dans le barbecue.         

Publié dans ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

LA NATURE A BON DOS

Posté par provola le 1 mars 2010

Haïti, Madeire, Charente-Maritime, séismes, glissements de terrains, tempêtes, la nature aurait-elle cessé d’être la mère nature?

Rien de tout cela, en fait à chaque fois dans chaque catastrophe on ne peut qu’incriminer l’incurie et la cupidité des hommes.

Haïti fut détruite par le partage inégalitaire de la planète plus que par le tremblement de terre. Sarkozy attendit que Port au Prince annonce 200 000 mort pour débarquer avec sa gueule enfarinée. Il eut beau tenter de proclamer la solidarité et  la présence tout au long de l’histoire de la France auprès de son petit frère Haïtien, il eut du mal à nous convaincre. L’élan compassionnel mondial eut quelque chose de malsain, de sordide bien qu’indispensable.  

Madeire croula sous la boue par une urbanisation outrancière, sans logique que l’appât du gain, que l’invasion des pentes abruptes par les pièges à touristes et les bunkers des promoteurs. Les bâtisses se sont attaquées à la montagne en dépit du bon sens, il était désormais écrit qu’un jour les minuscules torrents dévasteraient les hardies prétendantes à l’escalade. Le responsable à Madeire est le tourisme de masse, pas les orages mêmes violents qui ont toujours été chez eux dans ces contrées perdues au milieu de l’océan.

On a tout entendu à propos de Xynthia, une tempête dévastatrice, meurtrière, violente, des vents à 120 km/h, à cette vitesse, on n’a même pas droit à un flash sur l’autoroute, les tornades et les typhons tropicaux, à coté sont des Ferrari F40 lancées sur la ligne droite des Hunaudières sur le circuit du Mans.

Alors ? Alors comment n’ a-t-on compris qu’on ne construit pas sous le niveau de la mer, le long d’une paisible plage qui en un seul instant peut se transformer en tsunami. Mais on le sait bien, plus on est près de la mer, plus les prix immobiliers sont élevés, plus les profits sont élevés. Et le gain et les profits sont ce qui motive notre société.

A-t-on entendu un seul des promoteurs responsables du piège à retraités propriétaires se confondre en remords ? 

CNC vous prédit la catastophe de toutes les catastrophes dans un jour ou vingt ans à Naples, la capitale du sud de l’Italie, construite sur les flancs du Vésuve, qui  disparaîtra en quelques heures avec ses 2 000 000 habitants avant que la mafia locale, la Camorra, ait même donné le signal de l’évacuation.

Les touristes du monde entier, les Chinois aussi, viendront se recueillir sur le nouveau Pompeï.

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

RALENTISSEMENT DE L’ACCELERATION DE LA HAUSSE.(PIPEAU 22)

Posté par provola le 1 mars 2010

Fillon nous prédit une hausse du chômage au moins jusqu’en juin, De Funes avait prédit en janvier une lente diminution de la hausse, dans les jours et les mois qui suivent, sans préciser toutefois la proximité de ce que suivaient.

Comme pour écarter le spectre d’une tentative d’interprétation malhonnête, Laurent Wauquiez, Secrétaire d’Etat à l’emploi a réfuté toute contradiction entre le Premier Ministre et le Président:

« L’un pilote le quotidien, l’autre tient le cap. »

Ou quand le pilote et le co-pilote n’ont pas la même feuille de route, l’un est dans le brouillard, l’autre en plein éblouissement.

L’un nous assure au jour le jour du sang et de la sueur, l’autre nous promet du réconfort, mais après sa réélection.

Tant que la peur de la perte d’emploi maintiendra le calme dans les rues, la police pourra continuer de faire régner la paix sociale dans les quartiers difficiles, prouvant la capacité du gouvernement à protéger le bon peuple des meutes immigrées.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement