• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 2 mars 2010

LE CLIMAT DES TARTARES

Posté par provola le 2 mars 2010

Nous sommes soumis au steak, l’histoire du climat est un transit d’estomac, les vaches sont pires que les bagnoles, les camions et les zings réunis car la rumination n’aura pas droit à sa révolution énergétique de sitôt.

18 % des gaz à effet de serre sont dus au rôt de nos vaches et au delà, l’élevage, c’est 20 milliards d’animaux, trois fois plus que d’humains. L’élevage pèse plus sur la balance des pollutions atmosphériques que les transports, il représente 37 % du méthane émis dans l’atmosphère par l’humanité, ce gaz dont le pouvoir réchauffant est 23 fois supérieur à celui du CO2.

La déforestation pour convertir les forêts en pâturages ou en cultures fourragères émet 9 % des gaz à effet de serre.(source FAO, organisation des nations unies pour l’alimentation)

40% des terres agricoles sont mobilisées pour nourrir le bétail et il faut entre trois et neuf calories végétales selon les espèces pour produire une calorie animale. Selon les projections de la FAO , il faudra doubler la production mondiale de viande à l’horizon 2050 pour répondre à la demande d’une population comptant 2, 3 milliards d’individus supplémentaires . Mais alors l’humanité sera confrontée à un sacré dilemme: par manque de nouvelles terres à cultiver, que faire pousser, des céréales ou des plantes fourragères ?

La seule solution consistera sans doute à limiter la consommation quotidienne de viande, ce qui va à l’encontre de la tendance actuelle qui a adopté le boeuf.

Le steak tartare est plus néfaste pour la planète qu’un Boeing 747, il faudra bien arrêter un jour d’ingurgiter des réacteurs si l’on ne veut pas risquer de griller tout cru dans le barbecue.         

Publié dans ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement