• Accueil
  • > Archives pour février 2010

PLUIE DE CHIENS

Posté par provola le 4 février 2010

La France a exprimé son inquiétude à propos du lancement par l’Iran d’une fusée ayant à son bord des chiens vivants. On risque d’assister dans les jours qui viennent à une pluie de chiens qui pourrait ne pas s’arrêter à la frontière allemande.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

BONO LE BONOBO

Posté par provola le 4 février 2010

Les bonobos sont des singes qui vivent du coté du Zaïre, ils sont en voie de disparition comme tout ce que touche l’homme. Comme ils ont la particularité de désirer un rapport sexuel toutes les 90 minutes , ils se rapprochent en cela de l’homme moderne ou plutôt des hommes comme moi…pas vous? malheureusement le rapport donne rarement naissance à un éclair de génie et la poussée démographique de l’homme singe empiète sérieusement l’avenir du bonobo.

Un transfuge pourtant de la tribu bonobo, appelé Bono, chef du groupe des singes ioutou (sigle U2) a décidé pas moins, de transformer le capitalisme et à grands coups de concerts, de parties, de jambes en l’air et de méga-orgies, rappelle à qui veut bien l’entendre que les singes riches doivent participer au développement et à la sexualité des singes pauvres. S’il en fallait un pour nous enseigner le droit chemin de la solidarité des bourses, le bono serait celui-là.

Sauf que , du bout de son gland lustré, à la lumière d’une loi fiscale irlandaise abaissant les seuils ou les culottes d’impositions, le singe bonobo devenu bono s’en alla déposer son sperme à la banque néerlandaise moins regardante sur l’origine du don.

Bono dépouilla donc le fisc irlandais pour s’en foutre plein les fouilles recréant pour son compte un paradis des slips fiscaux en peau de phoque.

Et lui vient nous couillonner sur l’air de la messe des polders que les méchants singes blancs devraient une fois pour toutes sensibiliser les forêts vierges au rassemblement de tous les bonobos amoureux, harmoniser le rapprochement des niches fiscales et des cuissardes en fourrure,  pencher pour la pénétration des cultures.    

Publié dans LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

QUELQUES NOUVELLES DE VOTRE SANTE

Posté par provola le 4 février 2010

Merci aux fouilleurs de foutages de gueules du Parti de Gauche:

« Quelques jours après la quasi-grâce accordée pour raisons économiques au « cartel de la sidérurgie », le Conseil d’Etat récidive. Un médicament suspendu par l’Affsaps a été de nouveau autorisé pour… ne pas nuire aux intérêts financiers du laboratoire pharmaceutique !

Est-ce que ce monde est sérieux ?

En décembre dernier, l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a suspendu l’Autorisation de mise sur le marché du Ketum et d’une vingtaine d’autres médicaments à base de kétoprofène. La raison ? Des effets secondaires graves, dont des allergies au soleil donnant des eczémas et des cloques pouvant entrainer une hospitalisation. L’Afssaps est informée du problème depuis une dizaine d’années. Pleine de tact, elle avait à deux reprises fait modifier la notice, pour sensibiliser médecins et malades. Mais rien n’y a fait, et une nouvelle évaluation de l’Agence a conclu à un « rapport bénéfice/risque [...] défavorable, en raison du risque de survenue de réactions rares, mais graves, de photoallergie et d’une efficacité faible à modérée ».

Tout va bien qui finit bien… Ou presque Effets secondaires… économiques

Un des laboratoires concernés par cette décision, Menarini, a déposé une requête en référé-suspension devant le Conseil d’Etat. Et l’ordonnance du juge est tombée le 26 janvier 2010. « Il ressort des pièces du dossier que le Ketum représente le deuxième chiffre d’affaires de la société Menarini, de sorte que l’arrêt de la commercialisation risquerait de compromettre la possibilité pour cette société de retrouver un résultat positif en 2010″ a statué le Conseil d’Etat, selon Lefigaro.fr. En conséquence de quoi, le laboratoire est de nouveau autorisé à commercialiser son médoc, en attendant les conclusions « dans le courant du 1er semestre 2010 de la réévaluation communautaire en cours ». Il suffisait de demander… Que vaut la santé de quelques uns, au regard des profits de l’industrie pharmaceutique ? Rien, pour le Conseil d’Etat. « 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

BIENVENUS EN ENFER

Posté par provola le 3 février 2010

Il faut que chaque Français sache que l’enfer existe et que ça se passe en France, dans la ville de Fernandel.

Visiter une partie de sa propre vie au parloir de la prison des Beaumettes c’est aborder le film hollywoodien par son coté obscur, le plus glauque, par son coté Blade Runner, on y devient Harrisson Ford traqueur de répliquants, limier au milieu des robots, sauf qu’ici les robots sont les geôliers. Dès le sas d’entrée, le blindage, les grilles, les ponts-levis, les meurtrières et les trappes  franchis , l’angoissante sensation d’être soi-même coupable vous prend à la gorge et la peur vous noue les trippes qu’on ne vous indique plus jamais la direction de la sortie.

Nulle trace d’humanité en ces lieux crasseux ou la crasse a des siècles d’existence.

Si les Champs Elysées sont l’expression du libertinage et de la fierté nationale, les Beaumettes sont la honte de la nation, une bonne raison pour tailler la république des annales de la démocratie.

Si l’idée était qu’un prisonnier était censé revenir meilleur du séjour de pénitence, cette baliverne est à oublier vu l’indigne mise en scène, le délabrement total des règles et du piège à rats. Si l’idée était qu’un bagnard est forcément un coupable, il n’est que de pénétrer le vagin de l’obscène pour saisir qu’un régime vicié est à la base de profondes injustices. Innocents ou coupables, point de différence de traitement , ici on ne fait pas dans la dentelle, mais au fond , aucun taulard et aucun coupable n’est assez coupable pour mériter ce traitement, même les gardiens. 

Le parloir est un monument à la mémoire de tous les faits de guerre, un Birakeim emmuré, le prisonnier est un miraculé, un ressuscité en instance de départ vers sa mort lente.

Décrire l’enfer n’a aucun intérêt si ce n’est à dissuader les chiens de la finance et les loups du business d’y échapper. Décrire l’enfer, c’est donner la direction de la solution finale aux responsables d’un tel anachronisme. Maires de Marseille emmaillotés de l’OM R ou Organisation à Moralité Réduite, Présidents de toutes les cinq Républiques alors qu’il en eut suffi d’une pour détruire ce plagiat de la Bastille, juges en tous genres, donneurs de sentences erronées, visionnaires  de la confrérie des aveugles, membres de la gesticulation de l’avant-bras, transfuges de l’effet de manche.

L’horreur avec les Beaumettes, c’est que même sortis, on y échappe pas, comme si les flammes vous poursuivaient bien au delà de la brûlure, comme si les cicatrices n’étaient que stigmates obsessionnels.  

Et il faudrait repeindre bien plus que les murs et les troubles mentaux des pensionnaires pour qu’une trêve des brises rende le mistral moins gonflant.

Si je me mets à rêver du jour J de la Révolution, la vraie, celle qui ferait passer celle de 89 pour du pipi de chat, nul doute que ce jour béni de mon sommeil sera d’abord celui de la prise des Beaumettes.

Publié dans IDENTITE NATIONALE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

JUSTICE TIERS-MONDISTE

Posté par provola le 2 février 2010

Souvent persuadée d’avoir la meilleure médecine du monde, la France peut au moins s’enorgueillir d’avoir une justice  digne de son code civil datant de Napoléon.

Avec deux fois moins de juges que ses voisins européens, un budget dérisoire, les procédures sont aussi lentes que le TGV est rapide. Dans le fond on aimerait mieux avancer moins vite sur la ligne du Morvan et réduire le temps de traitement des dossiers dans les tribunaux.

Les prisons sont une honte pour la cinquième puissance du monde, inlassablement épinglées par Amnesty international et les associations de défense des droits de l’homme.

La prison des Beaumettes à Marseille est un ersatz des bagnes du régime d’Apartheid en Afrique du Sud, Mandela ne s’y serait sûrement pas senti dépaysé.

La garde à vue est pratiquée en pleine négation des droits du citoyen, les dossiers empilés s’accumulent, les piles penchent, la préventive est de moins en moins l’assurance d’une culpabilité. Les prisonniers reconnus innocents s’en tirent avec un haussement d’épaule de l’administration, les recours deviennent inextricables, les indemnisations dérisoires, les erreurs judiciaires sont devenues dans l’opinion désabusée une discipline olympique. 

Si la France avait une médecine à l’image de sa justice, la longévité serait celle du Zimbabwe et notre vie aussi courte que les chèvres du moyen orient. 

Publié dans IDENTITE NATIONALE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

OBAMA TROQUE LA LUNE

Posté par provola le 1 février 2010

33 milliards de dollars, c’est la rallonge budgétaire demandée par Obama à son Congrès pour l’envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan.

Avec un déficit de 1560 milliards de Dollars, un budget qui dérape, même Merlin l’Enchanteur n’a pas eu le courage de proposer en plus une enveloppe de quelques dizaines de milliards d’euros pour aller faire une balade sur la lune.

Pour la prochaine expédition, on attendra donc…la nouvelle lune.

Publié dans AMERIQUE | Pas de Commentaire »

J’ACCUSE

Posté par provola le 1 février 2010

J’accuse les grands pays de l’Europe du nord d’avoir voulu faire une OPA sur les dits petits pays. L’exemple du Portugal est à ce propos symptomatique.

L’entrée du Portugal dans la communauté européenne a commencé par l’invasion des chaînes de distribution alimentaire allemandes et françaises. Par la complaisance des partis politiques, ces grandes surfaces ont écrasé toute concurrence, s’implantant en tous points urbains stratégiques.

Chaque jour des millions de citoyens participent à l’enrichissement des familles propriétaires du nord de l’Europe et à l’apauvrissement de leur pays.

Aux oubliettes les petits commerces, l’artisanat, l’agriculture locale, la pêche traditionnelle, bienvenue aux semi-remorques, aux cargos regorgeant de produits et marchandises en provenance des grands états nourriciers.

Trouver un fromage de la Serra da Estrela est devenu pratiquement impossible, le Portugais mange du Camember, sinon de la vache qui rit… jaune. Le Portugais ne mange plus de pain au maïs, il, mange de la baguette ou du croissant le matin. Le pain est fait avec de la farine française qui représente 90 % de la consommation du pays.  

Les banques sont anglaises ou espagnoles, l’essence est italienne, les autoroutes sont neuves mais elles sont construites par les majors du btp français.

Les Portugais sont fiers de leurs routes mais elles servent aux jeunes à quitter plus vite le pays pour chercher un avenir ailleurs, les grosses cylindrées sont celles des agents de l’occupation étrangère.

Un quart de siècle après l’entrée du pays dans la CEE le Portugal est étranglé par sa dette et les jeunes ont repris le chemin de l’émigration, de la fuite.

Son déficit de 9,3% du PIB n’est pas extravagant en regard des autres membres de la communauté européenne mais les agences de notation ont décidé que le pays ne pourra  jamais rembourser sa dette, elles ont donc sifflé la fin de la récréation et décrété  le déclassement des taux d’intérêts pour le remboursement. Le Portugal ne fait pas plus mal que les pays du nord mais les grands argentiers ont visiblement intérêt à spéculer sur la prétendue incapacité à rembourser ses échéances. On décrète le sur-endettement, on augmente artificiellement la dette en poussant le curseur des taux d’intérêts, on simule le déclenchement du sauvetage par les grands pays; ceux-ci ont beau jeu ensuite de réclamer l’implantation de nouvelles tranchées économiques. 

La modernisation à marche forcée a été une manipulation permettant l’invasion a grands coups de publicité mensongère, les enseignes étrangères sont désormais maîtresses du jeu de dupes.

Le souvenir me vient d’une phrase de notre Prince aux cheveux poivre et sel au temps de sa splendeur, Villepin pour l’anagraphe. J’ entend encore le Premier ministre de Chirac, ayant vendu des airbus aux Chinois, nous expliquer qu’il fallait bien acheter, des chemises, des chaussures et des bouchons en plastique aux Chinois si l’on voulait qu’ils nous achètent des avions.

Rien que du bon sens. Sauf que…le Portugal n’a jamais fabriqué que des chemises, des chaussures et des bouchons en liège. 

Publié dans EUROPE, PORTUGAL | Pas de Commentaire »

SCOOP DE CNC

Posté par provola le 1 février 2010

La vie de cour est d’une monotonie implacable, aussi, n’y tenant plus, Carla a profité des relations de De Funès pour approcher la direction de TF1.

CNC est en mesure de vous annoncer que Carla fera partie de la ferme des célébrités qui se déroulera cette année en Afrique. Pour ne pas grever le budget de l’État et de Bouygues barbe à papa, Carla profitera du prochain charter affrété par Eric Besson. 

Publié dans LES PEOPLE A POIL, MEDIAS | Pas de Commentaire »

123
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement