• Accueil
  • > Archives pour février 2010

LISTE NOIRE (PIPEAU 20)

Posté par provola le 16 février 2010

Bercy a officialisé sa liste noire des 18 paradis fiscaux, (du style Panama, Costa-Rica, Dominique, Grenade, Philippines, Brunei ect), le problème c’est que l’intéressant dans cette liste, c’est ce qui n’y est pas. Ainsi au lieu de vous énumérer les pays qui figurent sur cette liste, CNC vous donne la vraie liste, celle des pays qui restent à l’abri:

Suisse, Luxembourg, Monaco, Lichtenstein, Jersey(RU), Guernesey(RU), Bermudes, Hong-Kong, Andorrre, Chypre,  Barhein, Bahamas, Emirats-arabes-unis, Singapour, Irlande, Malte, Ghana, Libéria, Maurice, Seychelles, Gibraltar(RU), Ile de Man(RU),  Oman,  Saint-Marin (Italie),  Tonga, Vanuatu, Grenade, Liberia, Iles Caïmans (RU), Gibraltar (RU), Anguilla (RU), Antilles néerlandaises, Delaware (Etats-unis), Iles vierges britanniques (RU), Iles Turques et Taïques (RU), Maurice, Seychelles, Vatican et environ 20 autres paradis parmi les plus actifs dans le blanchiment d’argent.

L’hypocrisie du ministre du budget Eric Woerth concerne par exemple le cas du Royaume-unis un pays faisant partie de nos amis les plus proches, qui concentre à lui seul pas moins de 11 paradis fiscaux. Paris n’en reconnait que 3 et pas des plus symboliques (les Iles Cook et les Iles Marshall, Montserrat). Pas de quoi fouetter un chat et pas de chances non plus de voir les relations Londres-Paris se dégrader. 

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

BIDONVILLES DE PARIS 2010

Posté par provola le 15 février 2010

2010, trente ans après la video qui précède, ce ne sont plus des Portugais mais des Rohms, la qualité de l’acceuil s’est améliorée, le Président n’est plus le même mais la cour de l’Elysée n’a pas changé: 

http://www.dailymotion.com/video/x7vnu4_reportage-bidonvilles-paris-12-07-2_news

Publié dans EUROPE, HISTOIRE | Pas de Commentaire »

BIDONVILLES DE PARIS 1973

Posté par provola le 15 février 2010

Les Portugais fuyant le régime de Salazar sont reçus dans la cour de l’Elysée en 1973, l’accueil de la République est des plus chaleureux:

http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/I04076293/bidonville-du-franc-moisin-a-saint-denis.fr.html

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

LES SIX PRESIDENTS SOUTIENNENT LA GRECE

Posté par provola le 14 février 2010

Jean Claude Trichet, Président de la banque centrale européenne, annonce: « La Grèce doit renforcer la vérification de ses chiffres! », ce qui ne veut rien dire.  Ce qui veut dire: »On va devoir vérifier l’addition. »

« La Grèce doit être prête à faire tout ce qui est nécessaire, y compris à prendre des mesures complémentaires » a renchéri José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, chef de la langue de bois. En langage clair: « Il faut que la Grèce fasse plus que le nécessaire pour ne pas réussir à faire moins bien.

« Le gouvernement grec n’a demandé aucun soutien financier » a indiqué Von Rompuy, Président de l’Union européenne, qui n’ a pas encore eu le temps d’étudier ses dossiers.

« Il faut aider la Grèce bien sûr » a ajouté José Luis Zapatero, Président du Conseil européen, parole, parole. Sous-entendu: « Putain, il faut aider la Grèce sinon, c’est l’Espagne qui est attaquée par la spéculation. »

« La Grèce est une erreur de négligence rare moyennement grave » a complété Jean Paul Junker, Président de l’Eurogroupe; en Français luxembourgeois. En Français normal, ça donne:  » la rare moyenne de l’erreur est une négligeance grave. »

« Il y a des règles et ces règles doivent être respectées » a tranché Angela Merkel, Chancelière du pays qui au bout du compte va devoir payer l’addition. Si l’Allemagne ne sauve pas ses clients, elle ne pourra plus exporter, autant faire ce que fait la Chine avec les Etats-unis.  

L’Europe parle donc d’une seule voix en disant à chaque fois une chose différente qui veut dire la même chose. On se souvient de la boutade de l’ancien Secrétaire d’Etat américain Henri Kissinger qui s’amusait de la construction européenne:  « L’Europe, quel numéro de téléphone ? »

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, EUROPE | Pas de Commentaire »

MONACO AU SECOURS D’HAÏTI

Posté par provola le 14 février 2010

    images2.jpg               images3.jpg               Monaco collectif Haïti, c’est le nom que le gouvernement princier, la croix rouge monégasque et les ONG, à la demande de son…NNaltesse sérénissime , le prince Albert II, ont mis sur pied pour venir en aide à la population haïtienne. Il s’agit de récolter des fonds qui seront utilisés en lien avec les autorités locales pour aider à la reconstruction d’une structure publique dans le respect des normes environnementales, sismiques et anti’cycloniques.

Le gouvernement princier a également débloqué 150 000 € sur ses fonds d’urgence auquel un complément sera apporté dans les prochains jours a indiqué le Palais. Par ailleurs la poste monégasque a également émis un prêt à timbrer « solidarité avec Haïti » qui sera mis en vente dès aujourd’ hui.  

En effet la reconstruction devra se faire dans le respect des règles de propreté, de sécurité, de secret, des paradis fiscaux. Des caméras de surveillance seront installées dans le centre ville de Port au Prince, des palmiers seront plantés sur l’avenue principale qui sera désormais désignée allée princière dans le respect des normes environnementales.

Malheureusement, avec 150000 euros, la plantation décorative comprendra trois palmiers qui garniront la nouvelle rue Albert II, la video-surveillance comprendra une caméra qui sera à terme installée sur le premier feu rouge qui lui devrait voir le jour en 2014.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, HA ITI, MONDE | Pas de Commentaire »

LA SUITE DU FEUILLETON (PARADIS FISCAUX 2)

Posté par provola le 13 février 2010

Partons pour les îles vierges, l’un des lieux ou’ s’évapore l’argent détourné par certains, ce qui contribue aux déficits que  serez amenés à combler d’une manière ou d’une autre. Bon voyage.

http://www.dailymotion.com/video/x7fz41_paradis-fiscaux-3sur4-la-grande-éva_news

Publié dans ECONOMIE, MONDE | Pas de Commentaire »

DISCUSSION SUR LA-HAUT

Posté par provola le 12 février 2010

Il arrive parfois qu’au détour d’un chemin, on croise les chaussons d’un soi-disant philosophe et qu’à défaut d’en enfiler le costume on profite de la pointure pour s’équiper la voûte plantaire. C’est un peu ce que je ressens vis à vis de BHL, le penseur en forme de sigle.

Pour BHL, l’expérience juive fondamentale est celle de l’absence de Dieu plus que de sa présence: « La grande histoire pour un Juif, c’est son rapport à l’autre , aux choses, au monde, pour le dire dans la langue de la philosophie, moins l’un que le multiple. Plus que la loi de Dieu, c’est le Talmud qui fonde le judaïsme, un livre qui parle à tous des problèmes concrets de la vie de tous les jours, le désir, le prochain, or cette parole peut se recevoir sans la foi ni le sacré. »

BHL ajoute: « Voilà une divergence fondamentale avec le christianisme, un  Bernanos n’aurait pas pu être juif. »

Je me sens bien dans les pantoufles de BHL en ce sens que je puise dans les écritures la teneur du vivre ensemble, le socle de ce que je crois être notre conscience collective. En effet, nul besoin de s’accrocher à de l’illusoire ou du superflu pour boire à la source de l’apaisement, pour jouer l’humaniste. Je ne peux puiser l’harmonie suprême que dans l’expérience des angoissés du passé. Je bénéficie du bonheur des prophètes, de la mise sur la croix,  du verbe des mystiques , des lumières, de l’éveil des bouddhas, des révolutions des lois, de la libération des moeurs, des progrès de la science. J’existe, parce-que je suis pour un temps le témoin des temps et je suis le prolongement avant d’avoir à rendre le flambeau du vivre mieux. Dieu dans tout cela est annexe, il n’est qu’une touche de distinction, un vertige , un frisson sans conséquence pour ma liberté de pensée pour peu que j’en fasse un usage modéré comme d’un verre à moitié vide de spiritualité.

Non monsieur Lévy, je ne suis pas inférieur à Bernanos, je suis chrétien au même titre que lui et son Dieu n’est pas plus grand que le mien, bien que le mien n’existe que dans son esprit. Je réfute l’argument qui nie aux chrétiens toute possibilité de se libérer de Dieu. Le Christ est une liberté sans limite qui est bien plus que la limite de Dieu.      

Publié dans PHILOSOCONS, RELIGIONS | Pas de Commentaire »

PROSPECTIVE

Posté par provola le 11 février 2010

Nous sommes en 2040, l’économie chinoise avoisine un chiffre d’affaires de 123 000 milliards de dollars, environ 3 fois la productivité économique de la planète entière en l’an 2000.

La quote-part du PIB chinois sur le PIB mondial est de 40%, celle des Etats-Unis est de 14%, l’Europe représente 5% du PIB de la planète. 

Publié dans FUTUR | Pas de Commentaire »

MANDELA DAY

Posté par provola le 11 février 2010

Vingt ans aujourd’hui que sa grande carcasse envahit les petits écrans du monde entier, que d’un simple salut de la main il fit comprendre qu’un malaise était levé, que les blancs allaient enfin avoir le droit de se regarder dans la glace.

Lui sorti c’est comme si toutes les victimes de siècles d’esclavage l’ étaient avec lui, symbole des luttes raciales, sa libération fut une rédemption pour l’humanité toute entière. 

La semaine dernière Ivoline et Antoine sont venus dîner à la maison, rien d’extravagant à ça, quel rapport avec Mandela ?

Carla est camerounaise et son époux Antoine est sénégalais, au milieu des petits fours, semble-t-il un peu gênés,  ils m’avouèrent:

« ça fait 27 ans que nous sommes en France, c’est la première fois qu’un blanc nous invite. »

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, HISTOIRE, MONDE | Pas de Commentaire »

LA RETRAITE C’EST 55 ANS

Posté par provola le 10 février 2010

Le déficit du budget de l’état pour 2009 est de 138 milliards d’euros, vu comme ça, il ne reste plus rien pour améliorer la situation et on ferme la boutique tout de suite. Les retraites passent à 70 ans pour tous avec un minimum de 48 années de cotisations.

C’est le discours officiel, sauf que 75 milliards représentent le montant du bouclier fiscal qui évite à  certains citoyens de contribuer à la mesure de leurs moyens à l’effort national, sauf que 25 milliards d’euros disparaissent probablement chaque année vers les paradis fiscaux dont on nous assure pourtant la disparition, sauf que les quinquagénaires sont poussés vers la porte de sortie par des entreprises en passe de délocalisation sauvage, sauf qu’1 jeune sur 4 est au chômage, sauf que le niveau moyen d’une retraite se situe à 800 €/mois, sauf qu’à 70 ans les ouvriers du batiment sont au bord de la tombe. On mesure ici la dichotomie extrême existant entre une fable libérale et la réalité.

Avant de réellement croiser le fer, CNC ouvre le débat et déclare tout net que le meilleur moyen d’empêcher l’ augmentation de l’age de la retraite, c’est encore de l’abaissser. 

Voici le raisonnement de Thomas Petit (glané durant mes pérégrinations sur le net) qui a l’avantage de planter le décor:

« Pour une retraite à 55 ans !   Le gouvernement lance une offensive sur les retraites. Sous prétexte de déficits colossaux, il faudrait travailler plus longtemps. Ce serait même la seule et unique solution, il serait irresponsable de faire autrement, et patati et patata… Pourtant quel serait l’efficacité d’un allongement de la durée de cotisations?  Le constat Le régime vieillesse serait déficitaire de 7,7 milliards d’euros en 2009 contre 4,6 en 2007. Mais est-ce du à une forte augmentation des charges ? Non ! Le taux d’augmentation des charges a baissé de 7,6 en 2007 à 3,7 en 2009 (prévision). Et les recettes ? Leur taux de progression est en baisse plus importante ! (de 4,5 à 1,9) Ce n’est donc pas seulement un problème démographique mais un problème de choix politique. L’augmentation du nombre de trimestres à cotiser n’a pas rapporté plus de recettes ! Le problème économique vient d’une mauvaise répartition des richesses dont la pression sur les salaires en temps de chômage massif est une donnée importante. Le chômage des jeunes est massif et détériore la confiance en l’avenir et donc l’investissement. Dans un marché du travail atone, il faut faire un choix entre chômage et retraite. Les études montrent que le choix est évident : les chômeurs coûtent beaucoup plus à la société que des retraités. Ce constat avait amené à divers choix sages comme la pré-retraite ou la réduction du temps de travail. Et enfin, quel est le bilan des recettes étrangères tant vantées ? Les idéologues de droite, dont le gouvernement, ne cessent de dire que les autres font la même chose : augmenter l’âge de départ en retraite. Mais pour quel bilan ? N’ont-ils pas dit la même chose pendant 30 ans à propos du système libéral effréné ? On connaît désormais le résultat. En sera-t-il de même des retraites ? D’autant plus que notre système est très minoritaire et ne correspond pas aux exemples donnés. Leur argument n’est donc pas valable. Celui-là comme les autres ! Mais voit-on une amélioration depuis qu’ils ont commencé à détruire le système en 1993 ? Quels résultats ont-ils obtenu depuis ?  Efficacité ? Le taux d’emploi des 60-64 ans était de 13,5 % en 2005 soit 1 point de plus qu’en 2002 alors que le taux d’emploi des 55-59 ans est resté stable à vers 54%. Les plus chanceux ont donc la possibilité de rester plus longtemps au travail tandis que le taux d’emploi reste le même dans les 5 années qui précèdent. Il n’y a donc pas plus d’emplois mais plus de seniors qui peuvent « s’accrocher » à leur poste. L’effet évident, pour des offres d’emploi stables, est l’augmentation du chômage des jeunes et du chômage en général. Le deuxième effet est l’augmentation de la pression à la baisse sur la rémunération du travail.  Le troisième effet est la baisse des recettes des régimes de retraite largement assises sur la rémunération du travail. Le problème des recettes ne peut être réglé par une augmentation de l’âge de départ à le retraite tant que le chômage n’est pas résorbé. Au contraire, ça ne fera que le creuser. On ne décrète pas l’augmentation  des offres de travail sinon le problème du chômage aurait été résolu depuis bien longtemps. Le problème des recettes, c’est le nombre de cotisants, pas l’âge des cotisants (même s’il y a un effet ancienneté). De plus, il y a un effet récessioniste . En effet, cette augmentation artificielle, si elle convient à 54% maximum de la population et seulement 13,5% minimum, elle impliquera d’évidence la chute de pension de tous ceux ne pouvant trouver un emploi au-delà de 55 ans. Les pensions déjà faibles seront donc encore réduites pour 45% de la population. L’effet bien connu est une baisse de la consommation, une hausse de l’épargne de précaution une diminution des transferts générationnels vers les forces vives (moins de soutien des anciens aux jeunes. Dernier élément, les jeunes qui bien souvent doivent confier leurs enfants à leurs parents à la retraite ne pourront plus le faire, ce qui réduit la mobilité et la productivité des 30-35 ans. Soit une politique familiale coûteuse elle aussi est mise en place, soit l’augmentation de l’âge de la retraite est là encore une erreur fondamentale. Au final, augmenter l’âge légal de départ à la retraite, c’est comme proposer à une population qui n’a pas de quoi manger de repousser l’heure du repas : ça ne produit pas plus de pain mais au moment du repas, ils se battront encore plus entre eux pour avoir leur part.  Solution:  Le problème principal est la répartition de la richesse. Il faut remettre la pression à la hausse pour la rémunération du travail. Pas en augmentant les heures de travail par personne mais en augmentant la rémunération pour chaque heure travaillée. C’est aussi en réorganisant la société autour de la communauté plutôt que du travail individuel. Il faut pour cela libérer du temps vers des activités sociales. Celles-ci diminuent la nécessité de consommer des biens de marché c’est-à-dire ayant un prix monétaire. Le deuxième aspect, pas des moindres, est de gagner la majorité des pensées, la majorité des votes. Dans une démocratie, on ne peut mettre en œuvre une politique si l’on est minoritaires. Il faut donc gagner la guerre idéologique, ce qui n’est possible que par une stratégie de communication. En restant toujours sur la défensive, on est archaïques et l’on ne peut obtenir l’enthousiasme nécessaire pour battre les conservatismes et les peurs. Il faut non seulement contester l’intérêt d’un retour au 18ème siècle mais plus encore proposer le monde du 21ème siècle. Il faut proposer le progrès, l’amélioration de la société plutôt que la régression, la division, l’égoïsme, l’individualisme. Par conséquent, ce que l’on doit proposer n’est pas une régression mais au contraire la baisse de l’âge de départ légal. Il faut organiser un âge de la productivité matérielle et un âge de la productivité de sens. Il s’agit d’organiser la production de ce qui est nécessaire pendant les 20 ou 30 premières années et de donner le temps de créer, de construire, d’imaginer, de soutenir, pendant les années qui suivront. C’est possible, c’est une question de choix et d’organisation. Je propose donc de lancer une campagne pour passer l’âge de la retraite à 55 ans. Ça fera rire les « érudits » mais ça fera rêver le peuple. Ça redonnera espoir dans le progrès : augmenter l’espérance de vie pour se libérer, pas pour augmenter le temps des chaînes !  L’idée peut donc devenir majoritaire. Par ailleurs, ce n’est pas qu’un slogan ou une idée en l’air mais bien une solution possible aux problèmes de financement des retraites. Comme il est dit plus haut, il vaut mieux des retraités que des chômeurs. Le chômage met la pression à la baisse, à la régression. Il détruit les liens sociaux et met les citoyens en concurrence pour leur survie. La peur est la suite logique. Il faut inverser la tendance ! L’objectif ne doit plus être de diminuer les coûts mais d’augmenter les recettes, de mieux les répartir. N’est-il pas d’ailleurs logique qu’une part croissante du IB aille vers cette population qui augmente en proportion ? Le PIB ne diminue pas pour autant. Il s’agit donc d’abord d’un problème de répartition. Enfin, et c’est le plus important, notre système est d’abord inter-générationnel. A chercher une solution ponctuelle, nous perdons ce même système. Pourquoi les prévisions validant la thèse du gouffre financier s’arrêtent-elles en 2050 ? Pourquoi ne fait-on pas glisser ces prévisions ? Il faut voir à plus long terme : que se passera-t-il après ??? La vérité c’est que la pyramide des âges s’est équilibrée. L’augmentation du nombre de retraités se stabilisera et diminuera après 2050. C’est un fait que la droite ne veut pas dévoiler. Augmenter le nombre d’enfants ne ferait que reporter le problème à leur avenir. La réalité est là, toute simple : augmenter l’âge de départ en retraite est un piège.  Proposer de diminuer cet âge de départ peut être un contre-feu puissant, efficace, car logique et fondé. Synthèse finale de la commission des comptes de la sécurité sociale 15 juin 2009 « - http://www.budget.gouv.fr/presse/dossiers_de_presse/090615_secu/synthese_finale.pdf 5èmerapport du Conseil d’Orientation des Retraites 21 novembre 2007 – http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-835.pdf Par Thomas PETIT  

Publié dans FUTUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

HOWARD ZINN, UN AMI NOUS QUITTE.(1922-2010)

Posté par provola le 9 février 2010

           howardzinn1.jpg        Historien hors normes, il a révélé la véritable histoire, la grande absente des manuels scolaires, son « Une histoire populaire des États-Unis » est l’une des merveilles  du nouveau monde, à l’égal du Grand Canyon, du haut de ce point de vue on y voit plus clair et l’on se sent plus intelligent. C’est sans doute la marque des grands secouristes de notre époque. Une armée de pompiers de l’identité humaine à lui tout seul.

Il fut un inconnu canonnier de la seconde guerre mondiale (bombardements au napalm sur Royan) qui réalisa toute la dérision et l’horreur de ses agissements, qui fonda sur ces moments pathétiques sa conscience humaniste. Modeste parmi les modestes, il n’oubliera jamais ses origines restant un petit parmi les grands. 

Il démasqua la face cachée des bombardements d’ Hiroshima et de Nagasaki et leur inutilité au regard de la reddition japonaise. Il fut précurseur de la notion de désobéissance civile.

Il nous laisse un parcours digne, une liberté de pensée, à l’abri des illusions de l’ascension sociale. Il nous laisse rien moins que la Bible des temps modernes.

A consommer sans modération: Howard Zinn « Une histoire populaire des Etat-Unis ». Éditions Agone  

Publié dans AMERIQUE, HISTOIRE | Pas de Commentaire »

LA CHINE RACHETE TOUTES LES TAXES CARBONE

Posté par provola le 8 février 2010

Il semble bien que la Chine ait compris les enseignements de la conférence de Copenhague sur le réchauffement climatique. Rien n’ayant été décidé, la seule conclusion réaliste à en tirer est que nous soyons destinés à assister impuissants au pas cadencé de la locomotive du monde.

Augmentation des ventes d’automobiles pour le mois de janvier: + 84% par rapport à janvier 2009. Ce taux allucinant  devrait se maintenir sur les trois prochaines années pour se stabiliser aux alentours de +10% après 2012.  

Un peu comme si les Chinois voulaient en une génération épuiser les quotas de CO2 de tous les autres pays et racheter les droits à polluer de la planète pour les trois prochains siècles.

Sarko a enfin trouvé un acheteur pour sa taxe carbone…

Publié dans ASIE, CHINE, ECOLOGIE, ECONOMIE | Pas de Commentaire »

LES GOSSES REMPILENT LE 14 JUILLET (PIPEAU 19)

Posté par provola le 8 février 2010

Fillon ne sait pas comment s’en sortir, il mange son chapeau qui a la forme d’un débat sans queue ni tête. Il trouve la porte de sortie de l’identité dans le drapeau et la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Désormais, on hissera les couleurs sur le fronton des écoles le 14 juillet, ne leur a-t-on pas dit là-haut que les enfants au jour de la fête nationale sont en vacances depuis deux semaines…! Il suffira de les persuader de rempiler pour le salut à la patrie.

La Déclaration des droits de l’homme sera affichée dans chaque classe.

« Les hommes naissent libres et demeurent libres et égaux en droits. » Sauf les clandestins de Calais. 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

ON APPROFONDIT L’IDENTITE (PIPEAU 18)

Posté par provola le 8 février 2010

Fillon s’accole au décryptage du débat sur l’identité nationale, faute de direction, d’intérêt, de limites, de codes, de succès, le premier de tous les ministres inutiles annonce la fin de l’amuse-gueule et la mise en place d’une commission de « spécialistes et d’intellectuels » chargée de plancher sur notre nombril.

Nous, les gueux, n’avons  pas réussi à sortir du café du commerce, eux vont nous montrer de quoi l’on parle. 

Eux vont pouvoir nous dire qui nous sommes, les énarques vont nous dire le prix du ticket de metro et les philosophes vont nous repeindre la banlieue. 

Effectivement le meilleur moyen d’ enterrer les dossiers, c’est d’abord de les approfondir.

Qu’on fasse confiance à CNC pour continuer de creuser.

Publié dans IDENTITE NATIONALE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

KENNETH BOULDING (1910-1993)

Posté par provola le 8 février 2010

kboulding41.jpg  Il  fut économiste mais il savait de quoi il parlait, enseignant, pacifiste, poète, mystique religieux, philosophe interdisciplinaire. Kenneth Boulding (1910-1993) fut l’un des précurseurs de la décroissance, on retiendra son idée phare:   

« Celui qui croit qu’une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. »

En 1966 la première photo de la Terre vue de l’espace est une révélation pour une génération de penseurs pour qui notre planète devient the « spaceship », le vaisseau de l’espace. Il devient évident à Boulding que ce vaisseau doit se doter d’une « Coming Spaceship Economy » soit une nouvelle économie pour un monde fini.

1966, deux ans avant les premiers travaux du « Club de Rome. »

Publié dans ECOLOGIE, ECONOMIE, MONDE | Pas de Commentaire »

LA BURQA DE L’EVASION

Posté par provola le 7 février 2010

A la barbe de tous les Sarkozy qui nous chantent la fin des paradis fiscaux, je déclare tout net que l’avancée des burqas de la finance n’a jamais été aussi rapide et lucrative. La vraie burqa n’est pas celle de l’invasion, mais celle de l’évasion.

L’insignifiante croisade contre les fantômes de l’immigration cache une guerre bien plus utile, contre une menace bien plus réelle et sournoise, la dissémination des planques des ayatollahs du business, l’invasion des fondamentalistes du détournement de capitaux. 

L’impression est tout simplement qu’on se trompe de débat, qu’on oublie les combats nécessaires, que les arbitres amateurs en charge du sifflet ont la bouche trop pleine de carambars. On nous squatte avec des marshmallows, on nous enfoire avec du schit de droite, on nous enfume avec le voile transparent  de l’instrumentalisation des peurs, on nous berne avec l’invasion musulmane.

Pendant ce temps, les wagons de la déportation financière continuent de pourrir l’ambiance des restaus du coeur, les trains de la grande évasion fiscale convergent vers notre exclusion finale.

Notre identité nationale est avant tout celle d’une grande illusion, ou de trois, liberté , égalité, fraternité, avec les paradis fiscaux, cet édifice improbable n’existe plus que dans les manifestes d’histoire-géo de nos têtes bien-pensantes. Oui nous sommes le plus grand pays en taille de la zone euro mais nous sommes cernés par des microcosmes de l’inégalité, des cellules souches du blanchiment, des microbes du traitement licite d’argent sale, des cailloux dans nos chaussures républicaines.

Qu’on en juge, Monaco, Suisse, Luxembourg, Gersey, Guernesey, nous sommes enfermés, menottés, fragilisés , spoliés, dynamités, mités, contaminés, minés, réduits à du rien par des puces porteuses de peste bubonique, par des acariens transporteurs des germes de la cupidité et de la négation du vivre ensemble:   

http://www.dailymotion.com/video/x5hkf5_paradis-fiscaux-la-grande-evasion-p_news

Publié dans ECONOMIE, IDENTITE NATIONALE, MONDE | Pas de Commentaire »

L’INFO EN TIENT UNE COUCHE

Posté par provola le 6 février 2010

Quand ils n’ont rien à dire, il vont voir du coté de New York ou de Los Angeles, mais de ce coté là non plus pas le moindre meurtre en série ou l’indice du début d’une star éméchée à Hollywood.

Tiens on a bien une tempête de neige à Washington, une couche de 50 cm et Obama qui se retrouve coincé dans son bureau ovale. On a même droit aux envoyés spéciaux qui en ont jusqu’au bas des genoux, les fous, les aventuriers.

Tout ça nous fait une belle jambe.

Publié dans MEDIAS | Pas de Commentaire »

STEPHANE GUILLON, TRISTE EXCEPTION

Posté par provola le 6 février 2010

Pas un jour que je ne regrette Coluche, salopette libertaire, gouaille acérée, rouspéteur averti, brocardeur de potentats.

Il disparu de notre bonne humeur avant d’avoir scellé sa succession dans le marbre.

Bedos, fut un bref héritier sevré de parole par l’ordre politique, il ne se remit pas d’années de placard, la Corse eut l’effet de lui oter les crocs pour les remplacer par des fausses dents. Le propos resta iconoclaste mais l’embourgeoisement de la plume finit de dispenser ses fêlures. 

Gerra, avait le talent de bousculer le jeu de quilles, il s’en servit pour singer la caste rentière.

Tous les autres ne font que patauger dans la mélasse du pipi caca, qui sont à l’humour ce que les avertissements du censeur sont à la cour de récréation.

Un tonton flingueur vient pourtant à point nommé  nous distraire du marasme ambiant, Guillon l’artificier honnête, redresseur de torts, l’emmerdeur des toilettés.

Celui-là qu’aucun ascenseur social ne vienne l’enlever à la cuisine des entartrages, au divertissement des castes, à la purge de droite.

Bien sûr on va le garder et on se réjouit des moments d’émotion mais qu’on en arrive à s’étonner d’un verbe mécréant et d’un ton à peine tranchant comme une machette asthmatique qui ne coupe que des plantes d’intérieur, en  dit long sur notre essouflement collectif, notre sourire désabusé, notre morosité au carbone.

Guillon est un programme au constat accablant, le relief de nos manques d’aspérités, la chronique d’une lobotomie annoncée, un phare pointé sur notre conformisme intellectuel.

Aller Stéphane, fais nous pleurer:

 http://www.dailymotion.com/video/xayrz5_stephane-guillon-jean-sarkozy-princ_news

Publié dans IDENTITE NATIONALE, MEDIAS | Pas de Commentaire »

LA COLOMBE « OLI »

Posté par provola le 5 février 2010

Des nouvelles rassurantes de nos amis exilés fiscaux de Tahiti, parqués comme des huîtres dans des gymnases de fortune au pied du volcan en éruption.

Joints au moment du passage de la tempête tropicale « Oli » au dessus de leur têtes, ils ont même trouvé l’occasion de s’étonner de notre inquiétude: « Pas de panique les gens d’en-haut, on est tous « au lit » ! »

Une situation qui devrait se traduire dans neuf mois par une poussée démographique.  

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, PACIFIQUE | Pas de Commentaire »

EUROPAMA

Posté par provola le 5 février 2010

L’Europama est l’Europe qui compte pour du beurre, qui sert à Obama à ne pas s’enliser tout seul en Afghanistan, et les petits fours durant ses escales pour la Chine, l’Europama est un fiasco en roue libre, une routine qu’on peut tordre comme du chiffon sale.

Obama décide de snober la réunion annuelle Europe Etats-Unis qui doit se tenir à Madrid, capitale temporaire et l’on découvre que le Traité de Lisbonne n’a surtout pas assuré à cette organisation brinquebalante, sa crédibilité.

Une réunion qui servira de préparation à la réunion de 2011.

Obama se fout de l’Europe, il se fout de 400 millions de couillons qui avaient mis en Lisbonne leurs dernières économies et leurs dernières idées, ce qui revient au même.

Obama est un grand Président car il nous met le doigt là ou’ ça fait mal.      

Publié dans AMERIQUE, EUROPE | Pas de Commentaire »

123
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement