• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 18 janvier 2010

LA CROISIERE VISITE LES RUINES

Posté par provola le 18 janvier 2010

 

 independenceoftheseas2520proa25201180x1401.jpg images3.jpg    Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour assister à une sorte de choc des mondes, bien sûr la solidarité , bien sûr l’urgence , c’est sauver les vies , bien sûr laissons la polémique pour après, bien sûr bla bla.

Tout ça est vrai et ne fait pas débat, sauf qu’après on aura vite oublié Haïti, sauf que bientôt la coupe du monde de football…

Labadie est un port Haïtien situé à 100 km à vol d’oiseau de Port au Prince et loué à la société Royal Carabbean International. Depuis 1986 , cette compagnie privée est le principal pourvoyeur de revenus touristiques d’Haïti, à qui est attribué une solde de 6 dollars par touriste en escale dans ce port d’intérêts privés, privé d’intérêt. Cette société américaine basée à Miami possède une flopée de super-paquebots parmi les principaux de la flotte mondiale, du type hôtels de luxe flottants pour le réconfort d’ une heureuse clientèle en manque d’aventures inoubliables.   

Or il se fait que l’Independence of the Seas ( 339 m, 40 km/h vitesse de croisière) fit escale à Labadie 72 heures après le tremblement planétaire que l’on sait.

Pensez-vous que la compagnie allait modifier le programme, bouleverser l’emploi du temps de ses chers clients? Que neni, un client est un client, escale à Labadie donc.

3100 passagers débarquèrent alors pour quelques heures de farniente, cocktail sur les hamacs, bronzing, baignade dans une mer à 30°. Sports aquatiques en tous genres et excursions se déroulèrent selon le programme et aucun passager ne trouva à redire sur la qualité du service. Malgré tout une pointe d’angoisse pointa lorsque des gardes en tenue de combat protégèrent les achats dans le shopping center artisanal.

Après ces quelques emplettes, les heureux vacanciers reprirent les chaloupes pour regagner le paquebot, le programme fut quelque peu raccourci car le capitaine pensa que les parages pouvaient être infestés de pirates affamés à la solde des victimes du tremblement de terre. On ne sait jamais…  

L’Indipendence of the seas battant pavillon des Bahamas reprit son cap non sans avoir laissé quelques chaloupes emplies de vivres, pour être vacanciers on en est pas moins insensibles.

Au dernières nouvelles, le conseil d’administration de Royal Carabbean International vient de décider de ne pas interrompre son escale à Haïti offrant ainsi une expérience inoubliable à deux pas de l’épicentre du séisme. Les derniers évènements pourraient permettre de booster les ventes sur cette destination. 

Publié dans AMERIQUE, CHERCHEZ L'ERREUR, HA ITI | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement