ECOLOGIE DUTY FREE

Posté par provola le 8 janvier 2010

Encalminée dans son porte-jarretelles en fibres composites, empêtrée dans le brouillage médiatique, Cécile Duflot, Secrétaire nationale des Verts n’a pas trouvé mieux pour se remettre de l’échec de Copenhague que de s’en griller une, que de se faire les Maldives, de rejoindre l’un des peep show de la bronzette, pour un aller-retour inutile au pays des pièges à touristes, des dortoirs à palmiers. La grande prêtresse des gaz à effets de serre, des combines à ménager les compagnies aériennes prise la main dans le sac d’une vieille dame, notre douce planète.

« Les écologistes, se justifie t-elle, n’ont jamais dit qu’il ne fallait plus voyager, ce qu’il faut c’est changer de modèle…sic, et faire en sorte qu’on puisse vivre avec son siècle. » Fin de citation. En fait jouer au con dix heures dans un avion et tenter l’aventure d’un petit déjeuner continental et d’ une piscine de vingt mètres à 10 000 km.

La messe est dite , la contradiction totale. On est dans le replâtrage, dans le factice, la parure, les bons sentiments, la manigance, mais surtout ne touchez pas à notre airbus, laissez-nous visiter en quarante huit heures montre en main la statue du Che à Cuba, le Macchu Pichu , l’Alhambra et Ground Zero.  

Ce que les socialistes ont fait à la gauche, les écologistes sont en train de le faire à la protection de la bio-sphère.

Le peuple de gauche, si tant est qu’il en existe encore un, va-t-il encore se retrouver orphelin et en but aux doutes ou même à la désespérance, se retrouver coincé entre une droite plus déterminée que jamais à accélérer le rythme de la prétendue croissance pour les riches, à  partager les ultimes arpents de terre vierge et de liberté entre toujours moins d’élus et une gauche transmutée en religion au décor de plantes en plastique ?

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement