2010, ODYSSEE DE L’ECONOMIE

Posté par provola le 2 janvier 2010

Tout individu qui ne dépense pas plus que ce qu’il gagne est un obstacle à la croissance, le crédit est l’artifice permettant de contraindre les consommateurs à cette marche forcée.

Le chômage est la peur du salarié qui face à cette menace toujours latente, restreint ses penchants revendicatifs. 

Les personnes âgées perdent de leur intérêt à partir du moment ou’ la consommation n’est plus leur préoccupation première, elles deviennent alors un produit d’échange et de commerce sur le marché des soins de la fin de vie.

Les maisons de retraite sont un investissement des plus performants pour le futur avec un taux de rentabilité de l’ordre de 15%. (La preuve ci-dessous:)

http://www.youtube.com/watch?v=ve0wXMdSsVk

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement