• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

ECONOMIE SANS DESSUS DESSOUS

Posté par provola le 12 décembre 2009

En cette première semaine de la conférence de Copenhague, la Commission Européenne toujours à l’avant garde planche sur les dossiers prioritaires et décide d’attribuer le statut de spécialité traditionnelle garantie à la pizza napolitaine, une façon sûrement d’éviter que l’atmosphère des débats ne devienne un four.

Pour faire bonne figure, la Commission Barroso nous explique que la vraie pizza doit être constituée de bords surélevés de couleur dorée typique des produits cuits au four, la consistance est molle, sa saveur particulière est due au goût acide  de la tomate et à la mozzarella.

On peut rétorquer à la Commission européenne Barroso que la pizza napolitaine est fabriquée avec une farine produite avec du blé français (l’Italie importe la majeure partie de sa consommation de céréales) et de la tomate espagnole.

Quant à la fameuse mozzarella, j’ai souhaité m’en procurer en rayon de supermarché ce week-end: je n’ai trouvé qu’une mozzarella de marque…espagnole.  A y regardez de plus près toutefois, le lieu de fabrication était  l’…Allemagne.

On le sait bien, notre gouvernement européen sait parfaitement utiliser les chemins de traverse pour aller droit au but. 

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

UN PAYS DANS LE COMA

Posté par provola le 11 décembre 2009

Un peuple suspendu à la corde des nouvelles d’outre-Atlantique, un mélodrame hallucinant sur une fausse note du voyeurisme populaire. 

Nous sommes des raclures de bidets et nous méritons notre médiocrité. Le thermomètre du rocker est le degré zéro de l’humanité, pour chaque auditeur apeuré c’est une place qui se remplit dans une maison de retraite, il ne fait pas bon être parent de fan,  chaque larme médiatique versée sur l’autel du people  exprime le mépris envers la vraie souffrance, celle qui se tait.

Nous sommes les spectateurs dont les papilles frissonnent pour un accident sur le bord de la route, nous sommes un bouchon d’ignorance.

Le Président nous rassure car son copain va s’en sortir, le fils et la fille rejoignent le père et l’on est dans l’avion, on se croirait revenu à Monaco au temps des frasques des racailles du rocher.

Le téléthon fait 90 millions de polémiques mais ce sont 120 millions qui sont jetés aux orties dans les jeux de hasard chaque semaine, l’on se met à s’émouvoir pour la dynastie des  Bettancourt, de la mère et de la fille  qui se disputent à coup de milliards d’Euros. En manque d’opposition et d’idées l’UMP perd la boule et se met fumer de l’herbe illicite, en un clip commandité par le führer, c’est tout le désert des opinions qui se dérobe sous nos pieds.

Henry est un tour de passe passe qui empoche plus qu ‘une vie de smicard, mais tant que les couleurs d’une improbable histoire se retrouvent dans l’avion pour l’Afrique du sud,  on peut bien accepter  de poireauter 15 heures dans les urgences d’un hôpital de la meilleure médecine du monde.  

Le Président est le symptôme absolu du malaise ambiant, souhaitant surfer sur la vague médiatique de la conférence de Copenhague il allonge les milliards comme on crache pour se rassurer face à sa sa propre incompétence. 

La Chine avait pris la main hier, Sarko veut la reprendre mais tout le monde sait déjà qu’il bluffe pour récupérer ses positions en Afrique. Allons donc, 1,5 milliards sur trois ans pour aider les pays du tiers-monde à s’adapter aux changements climatiques, trois milliards d’humains en première ligne, ça fait 50 centimes pour chaque victime de la spoliation. Un siècle que la France écume l’Afrique, et au delà, ses ressources, lui vend ses céréales en subventionnant ses propres agriculteurs, lui place des présidents fantoches à sa botte, tout ça pour 50 centimes de rédemption, une paille.

50 centimes aux Africains, pour acheter des conneries qu’on leur vendra, pour résister à la sécheresse qu’on leur a envoyé.   

Même le virus H1N1 semble avoir envie de fustiger notre débandade, l’OMS vient d’annoncer que l’épidémie recule partout, sauf en France.

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

OPA CHINOISE SUR UN CHANGEMENT D’EPOQUE

Posté par provola le 10 décembre 2009

En ce quatrième jour des négociations de Copenhague, qui prennent l’allure d’une vaste partie de poker menteur, la Chine a convaincu ses acolytes du monde en voie de développement d’avancer leurs pions en prenant le thème du réchauffement climatique à revers. Bien sûr les efforts sont indispensables mais ce sont d’abord les principaux responsables des dégâts atmosphériques qui doivent  montrer l’exemple.

Les donneurs de leçons occidentaux ont voulu Kyoto , et bien on en reste à Kyoto qui limitait à moins 40 % les émissions de gaz à effets de serre pour la planète sur la période 1990-2020. Comme les pays riches ont continué à se préoccuper de leur croissance à tout va en se foutant des décisions prises, ils se retrouvent maintenant bien incapables de demander les efforts qu’eux mêmes ont négligé.

Le front commun de la Chine , de l’Inde , du Brésil, de l’Afrique du sud et du Soudan renvoie le texte proposé par Copenhague, écrit pour tenter de répartir les culpabilités, au piquet . Mine de rien, on parle d’un bloc représentant les trois-quarts de l’humanité qui se rebiffe au dictât des riches. 

On s’en tiendra donc à Kyoto, si l’ occident, y compris le principal pollueur, les Etats-unis, s’en tiennent aux moins 40% à l’horizon 2020, alors le Front des pays du sud voudra bien s’en tenir à 40 % de réduction des émissions par point de PIB ( ce qui veut dire en fait une augmentation brute de 80% en dix ans). 

Le nord est pris à son propre piège et sa position semble bien compromise; il parrait improbable qu’il reprenne la main d’ici la fin des négociations, d’autant qu’il lui est également demandé de participer avec des engagements chiffrés au développement de l’efficacité énergétique des pays du tiers-monde.

Il ne fait désormais plus de doutes que l’avenir appartient aux BRIC (Chine, Inde Russie, Brésil et tous les pays émergents sous influence qui voient là une occasion de prendre une revanche sur le mépris occidental), cette union prend enfin le mesure de sa puissance, basée sue la croissance d’une une population jeune.  

La tenaille des contradictions se referme se le vieux monde, en ce jour que personne ne remarque, le monde change qui ne sera plus jamais comme avant.  

Ou quand le changement climatique annonce les prémisses d’un bouleversement des équilibres politiques planétaires.    

 

  

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

ET LA LUMIERE FUT

Posté par provola le 9 décembre 2009

Berlusconi accélère la théorie de l’évolution, en pleine discussion planétaire sur la réduction des émissions de gaz à effets de serre , l’incomparable hurluberlu souhaite relever la vitesse maxi sur la troisième file des  autoroutes à 150 km/h.

En arrivant plus vite les automobilistes vont moins polluer en réduisant les consommations.

L’Italie montre ainsi son attachement et sa participation au débat collectif. La pierre philosophale c’est de faire passer chaque connerie pour  une idée lumineuse.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

HULOT LE BIO MAN

Posté par provola le 8 décembre 2009

Je fais un petit tour du coté de chez Hulot pour voir ce que raconte notre prêcheur de la connerie durable au moment de la grand-messe de Copenhague. Le message nous vient du fond des âges, il faut consommer bio, mettre du basilic dans les moustaches et du riz OGM dans les narines. Je cite:

« Fans de bio , parceque ça rime avec ado !, t’es bio toi ? La bio c’est acheter bio et écolo.Les cosmétiques bio comment les reconnaître, c’est mieux pour la santé , la peau, la planète et le porte-monnaie.

Quand t’es beau , t’es bio.

Programme anti-acnée: manger équilibré, gélules et compagnie, soins cutanés, utilisation des huiles essentielles, peau douce, cocooning dans la baignoire »

Achetez « fans de bio » Editions terre vivante, collection bien-être. »14€

Je n’ invente rien, ne perdez pas une balade au travers des salades nouvelles générations, embarquez pour la soupe bio, sur le blog: « Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme. »    

 

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

COPENHAGUE A QUI PERT GAGNE

Posté par provola le 7 décembre 2009

On va voir ce qu’on va voir, les grands et les puissants de ce monde vont mettre les bouchées doubles , tout ce qu’ils n’ont pas fait depuis quatre décennies, ils vont le rattraper grâce à la technologie et à la science, tout ce qu’ils ont accaparé, ils vont le rendre au centuple.

Franchement, Copenhague , parler de dérèglement du climat en décembre près du repère du père noël dans le confort à l’ avant goût des fêtes de fin d’année, sous les lampions et les guirlandes made in China revient à faire tirer une charrue sans roues par un pur-sang.

Mais bon, admettons la bonne volonté des acteurs , il n’en demeure pas moins qu’ils sont tous, les vedettes en tous cas, les responsables des dommages collatéraux du développement à tout crin. Et l’on donne aux destructeurs la consigne de réparer,   aux usurpateurs patentés le droit d’identifier les aberrations du capitalisme, aux  imposteurs, le droit d’avancer masqués, aux  pompiers incendiaires, le choix d’éteindre le brasier.

Copenhague  appartient à la petite sirène, qui attend qu’on la remette dans une eau pure, tout cela ressemble au monde imaginaire des poupées russes. La grande poupée représentera les annonces tonitruantes, les grandes déclarations d’intentions des donneurs de leçons, l’Europe in primis et les nouveaux convertis (les Etats-Unis).

La seconde poupée représentera tout ce que ne dit pas la première, ou du moins en filigranes, en fait que les principaux responsables sont là pour faire payer à tout le monde leur propre (c’est une métaphore ) forfaiture.

La troisième poupée qui se cachera dedans représentera ce que les Bric (Chine, Inde, Brésil, Russie)  seront venu négocier sur les bords de la Baltique; non pas une réduction des émissions de gaz à effet de serre mais une efficacité carbone de chaque point de PIB, ce qui revient à une augmentation de 70 % sur les dix prochaines années.

La quatrième est la poupée des pays de l’Opep qui sont là pour éviter que leurs ventes de produits pétroliers et gaziers ne sombrent pas trop sous le coup des efforts énergétiques des pays développés.

La cinquième poupée est celle des pays du tiers-monde qui devront se payer à crédit les technologies du développement propre mises sur le marché par les grands pollueurs.

La sixième poupée est celle des pays du quart-monde qui n’auront que le droit de subir le choc des températures sans pouvoir envoyer leurs enfants devenir les esclaves des pays riches.

La dernière poupée, la plus petite est celle de la réalité qui comme celle de Kyoto (+ 40 % des émissions en 20 ans) se situera à des années lumières de la rhétorique triomphaliste des participants.

Au final , les destructeurs se seront refait une virginité aux frais des victimes, les pauvres, qui continueront d’expier toutes les conneries et d’attendre les miettes. 

Copenhague en fait est avant tout un leurre, que les termes du débat planétaire se bornerait au rétablissement des équilibres financiers, que le progrès induit par la force du marché nous sauverait du désastre climatique. Vouloir découpler les rejets de CO2 de la croissance systématique des indices et des valeurs est une douce hypnose de bazar. 

Copenhague fera oublier ce que Rome et la conférence sur la faim dans le monde n’a pas produit , une meilleure répartition des richesses qui passe par la réduction du train de vie des nantis , tout autre interprétation des statistiques nous conduira à une dictature destinée à ériger des murs et à protéger les intérêts de quelques privilégiés.

Si l’on est incapables et surtout pas désireux de nourrir et d’ abreuver chaque candidat au voyage céleste, à quoi bon tenter de réformer un système de production injuste et ravageur, d ’invertir ce qui n’est que la tentative de se donner une bonne conscience.   

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

LA FONTE DES DIEUX

Posté par provola le 6 décembre 2009

Nous avons une certaine intimité depuis que vous me suivez sur ces lignes espiègles et tristes, tellement qu’il m’est apparu salutaire de vous emmener aujourd’hui aux confins du royaume des Dieux, au pays ou’ les montagnes font de l’ombre aux nuages de carbone et ou’ les pistes d’atterrissage sont des descentes en rappel.  Je vous demande face à cette beauté sans équivalent dans l’univers tout entier d’ ôter votre esprit et vos bottes de sept lieues, il suffit ici d’éliminer toute trace de sentiment pour plonger dans l’insondable. Oooohhhmmmmmmmmmmmm !!!!!!   

A la veille de la conférence de Copenhague, les principaux intéressés aux débordements climatiques se sont installés au devant de la salle des pas tordus en attente d’un hypothétique accouchement et s’il fallait accorder une prime de risques aux victimes des désastres programmés nul doute que la chaîne de l’ Himalaya disputerait les premiers rôles.

Le Népal est une cathédrale à la beauté éternelle sauf que l’éternité est en train de fondre, le Népal est un rêve à ciel ouvert, sauf que le ciel est un objet de scandale. Le Népal a produit un peuple qui fait de la courtoisie un Art de vivre, le Népal a fait don d’un exemple d’ humanité. Tant de pureté semblait n’avoir cure des écrans de fumée, des voilages odorants des courants d’ouest.  

Ce pays haut perché a pourtant vu débouler depuis trois générations des baroudeurs pastiches, des fiers à bras qui venaient chercher ici l’illusion du courage et l’épuisement des ressources de l’orgueil.

Il était vite apparu impossible de persuader les envahisseurs sapés de scaphandres et de crampes de cerveau que vouloir chatouiller les Dieux n’est qu’une poudreuse des yeux. Les indigènes ont alors flairé l’occasion de gagner l’estime et la reconnaissance des gens d’en bas. Ce que n’avaient pas compris les Tamang, les Sherpas et autres Chetris, les peuplades des flancs et des cimes, c’est que cette course effrénée vers l’inutile gloire était le signe d’un dérèglement philosophique avant qu’il ne devienne climatique.

Les alpinistes et leur accoutrement étaient les porteurs du désastre météo, leur devise était toujours plus haut plus vite , jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien à découvrir à glaner que le risque du néant. Les ordures du camp de base de l’Everest comme une métaphore des gabegies, ont petit à petit transformé le paysage , souillé le drap des déesses blanches d’un sang contaminé au cyanure. L’abominable homme sans gêne a dévasté l’avenir.  

A trop vouloir égratigner l’absolu déposé sur terre, les Maîtres d’en haut se sont émus et des larmes ont petit à petit parsemé les langues immaculées, des lacs ont remplacé la glace, le cristal s’est troublé.  

Je demande à mes amis Népalais, à Chessang,  Bihm, Akhal, Bakhta, à Padam, de ne pas pardonner ma civilisation de tarés qui chaque jour transforme la cathédrale en vide-ordures, rend à l’inspiration du Bouddha un air irrespirable.  

Les larmes coulent désormais à jet continu, provoquant des tsunamis d’altitude, les glaciers recouverts de détritus sont des marées noires qui concentrent la chaleur infra-rouge du soleil à vif et la colère du paradis perdu.

Le Népal que j’ai connu n’est plus, je vous parle d’un temps que vous auriez pu connaître.

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

36 37

Posté par provola le 5 décembre 2009

A la barbe de tous les bergers, ou quand les moutons apprennent à penser plus haut que la taille de l’herbe.   

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

TAHITI QUI COULE

Posté par provola le 4 décembre 2009

L’ île du bout des rêves, en ces temps agités ressemble à la Venise de l’acqua alta (l’ eau haute), victime expiatoire de l’ abyssale incurie des hommes. 

En plein réchauffement climatique, la figure de la Polynésie à la française attend les pieds dans l’eau trouble, l’ inexorable montée de la marée des toques noires.

Gaston Flosse, Chirac des colliers de fleurs, corsaire des planques marines et rentier des océans s’entraîne à l’apnée judiciaire.  

Les aller-retour à la case pénitencier permettent d’abriter une population désormais destinée à l’émigration clandestine et en attente d’un billet pour l’oubli.

Tout corps plongé dans un bain d’affaires peut en sortir blanchi, tel un corail lavé à l’eau de javel.

Publié dans BONNES NOUVELLES | Pas de Commentaire »

LA GRIPPE CENT POUR CENT MORTELLE

Posté par provola le 3 décembre 2009

Aucun malade aux symptômes connus de la fameuse grippe A H1N1 ne sait s’il a réellement contracté la grippe. Pour en être sûr , il faut avoir fait un test à 250 € que personne ne songe à se payer. 

En fait , le test est réalisé sur les malades qui  décèdent à la suite d’une maladie qui s’apparente à la grippe.

Les seuls qui soient absolument certains d’avoir contracté la grippe, car le test est positif, sont donc ceux pour qui cela ne fait plus aucune importance car n’étant au moment du résultat, déjà plus de ce monde.

On peut dire en ce sens que cette épidémie est cent pour cent mortelle, mais qu’elle ne concerne que les morts. 

Publié dans BONNES NOUVELLES | Pas de Commentaire »

L’UMP NOUS TAXE D’IMBECILES

Posté par provola le 2 décembre 2009

Le porte flingue de l’UMP nous explique que son parti n’augmentera pas les impôts dans les régions qui seront reconquises et cela pendant six ans.

Comme les régions en majorité socialistes depuis six ans ont du se coltiner les transferts de charges et de compétences imposées par l’Etat, ce qui les a conduit à des augmentations de taxes très importantes, les communes devront continuer le sâle boulot refusé dorénavant par les étages supérieurs gagnés par la droite .

Les taxes foncières et d’habitation supporteront l’essentiel de l’orthodoxie populiste de l’Etat qui n’est autre qu’une  sémantique d’ordre religieux. 

Après l’ identité nationale lachée en pâture aux hyènes des fronts racistes, la rhétorique sécuritaire et la menace terroriste visant à promouvoir l’installation de la video-surveillance, voilà donc servie sur un plateau d’argent la dissuasion nucléaire sur le thème de l’augmentation des  impôts.

« Rassurez-vous braves gens qui travaillez dur chaque jour, on va vous débarrasser des paresseux étrangers RMistes et des terroristes qui touchent des allocations familiales, ce qui va nous permettre de ne pas augmenter les taxes des honnêtes citoyens que vous êtes ».

On le sait bien, les promesses n’engagent que ceux qui les croient.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement