MORALES VEUT UN REFERENDUM POUR LA PLANETE

Posté par provola le 20 décembre 2009

Un espoir dans la grisaille de Copenhague, une lueur dans le brouillard des couardises.Lors de la conférence de Copenhague, ou’ rien était le réel objectif et l’immobilité l’unique volonté, quelques consciences dissonantes étaient pourtant en transit, comme celle de l’héritier du Che , le président Bolivien Evo Morales qui prit la tête d’une coalition des pays pauvres en plaçant les vrais fauteurs du réchauffement climatique devant leurs responsabilités.

Voici quelques passages de son discours, bien plus qu’une simple visite de courtoisie:   

 » (..) En quoi consiste le fait que les peuples du monde décident du futur de l’humanité ? Il consiste en un référendum mondial sur le changement climatique. Que les peuples du monde décident par leur vote conscient du destin de l’Humanité.  Comme dirigeant syndical, j’ai une petite expérience du pouvoir de l’organisation, de la conscientisation, de l’unité pour changer de petites comme de grandes choses. Je crois dans nos mouvements sociaux : ils connaissent leurs problèmes, ils connaissent aussi les solutions. Je veux vous lire la première proposition de ce référendum : 

1. – Êtes-vous d’accord pour rétablir l’harmonie avec la nature, et pour reconnaître les droits de la Terre Mère ?

2. – Êtes-vous d’accord pour changer ce modèle de surconsommation et de gaspillage qu’est le système capitaliste ?
 

3. – Êtes-vous d’accord pour que les pays développés réduisent et réabsorbent leurs émissions de Co2 à effet de serre pour que la température ne monte pas de plus d’un degré centigrade ?
 

4. – Êtes-vous d’accord pour transférer tout ce qui a été dépensé dans les guerres et pour consacrer un budget supérieur à la défense de la Terre face au changement climatique ?

5. – Êtes-vous d’accord avec un tribunal de justice climatique pour juger ceux qui détruisent la Terre Mère ?
 

Compagnon Chávez, le document vient d’être approuvé dans ce sommet sur le Changement climatique. De nouveau je salue l’effort et la mobilisation des mouvements sociaux. Nous sommes des présidents alliés des mouvements sociaux. Je veux continuer à apprendre de vous. Je suis élève des mouvements sociaux de Bolivie et du monde. Je veux vous dire que je ne me sens plus seul. Ne vous sentez pas seuls dans cette lutte pour la vie, pour l’humanité, pour la défense de la Terre Mère. » 

Fin de citation.

On est bien loin des marmelades de bonnes intentions de tous les Grenelle de l’environnement, des fausses notes de la croissance verte, des non-dits du green- business, de la soit-disant conversion à la frugalité du développement durable .

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement