• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 17 décembre 2009

LETTRE A COPENHAGUE

Posté par provola le 17 décembre 2009

 linfen1.jpgA la veille de la fermeture de la conférence sur le climat, ou’ la mascarade n’est rien moins qu’une ambition, avant de chambrer le Champagne d’une grise mine de houille et de honte, une petite bouteille à la mer en attendant les résultats des courses.

Au terme de l’espoir, on n’a plus besoin de soleil, on n’a plus besoin d’étoiles, on n’a plus besoin d’air , on est à Linfen sur le bord du cratère en pleine Chine mais on pourrait être sur Mars car on y voit plus rien que des fantômes tentant de vivre une mort bien avant que d’être morts.

Linfen est l’épicentre de la folie meurtrière du capitalisme, des milliers de mines de charbon qui n’en font plus qu’une, comme une cheminée interdite, comme un essoufflement sans poumons.

Linfen , c’est un record, la ville la plus polluée du monde, c’est 4 millions d’habitants, mais aussi 260 milliards de tonnes de charbon dans le sous-sol, assez pour alimenter les caddys de tous les Picsous du trentième siècle et  empoisonner les angoisses des prochains bien-pensants.  

Linfen , c’est l’Everest de la pollution, le Tchernobyl de la trachée artère, la crise d’asthme de la planète,  ici on se croirait dans le brasier d’un enfer ou  même Lucifer ne serait qu’un faire valoir. Vu d’ici , le smog de Los Angeles est une cure d’oxygénation en altitude. 

Alors messieurs les Présidents qui ne comprenez que la purge de votre ego, s’ il vous reste une once de sentiment dosé à la pipette de laboratoire, ne sauvez rien d’autre que la netteté de ma photo.

J’aimerais qu’une moiteur au moins respirable m’attende au moment du grand Oral. 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement