UN PAYS DANS LE COMA

Posté par provola le 11 décembre 2009

Un peuple suspendu à la corde des nouvelles d’outre-Atlantique, un mélodrame hallucinant sur une fausse note du voyeurisme populaire. 

Nous sommes des raclures de bidets et nous méritons notre médiocrité. Le thermomètre du rocker est le degré zéro de l’humanité, pour chaque auditeur apeuré c’est une place qui se remplit dans une maison de retraite, il ne fait pas bon être parent de fan,  chaque larme médiatique versée sur l’autel du people  exprime le mépris envers la vraie souffrance, celle qui se tait.

Nous sommes les spectateurs dont les papilles frissonnent pour un accident sur le bord de la route, nous sommes un bouchon d’ignorance.

Le Président nous rassure car son copain va s’en sortir, le fils et la fille rejoignent le père et l’on est dans l’avion, on se croirait revenu à Monaco au temps des frasques des racailles du rocher.

Le téléthon fait 90 millions de polémiques mais ce sont 120 millions qui sont jetés aux orties dans les jeux de hasard chaque semaine, l’on se met à s’émouvoir pour la dynastie des  Bettancourt, de la mère et de la fille  qui se disputent à coup de milliards d’Euros. En manque d’opposition et d’idées l’UMP perd la boule et se met fumer de l’herbe illicite, en un clip commandité par le führer, c’est tout le désert des opinions qui se dérobe sous nos pieds.

Henry est un tour de passe passe qui empoche plus qu ‘une vie de smicard, mais tant que les couleurs d’une improbable histoire se retrouvent dans l’avion pour l’Afrique du sud,  on peut bien accepter  de poireauter 15 heures dans les urgences d’un hôpital de la meilleure médecine du monde.  

Le Président est le symptôme absolu du malaise ambiant, souhaitant surfer sur la vague médiatique de la conférence de Copenhague il allonge les milliards comme on crache pour se rassurer face à sa sa propre incompétence. 

La Chine avait pris la main hier, Sarko veut la reprendre mais tout le monde sait déjà qu’il bluffe pour récupérer ses positions en Afrique. Allons donc, 1,5 milliards sur trois ans pour aider les pays du tiers-monde à s’adapter aux changements climatiques, trois milliards d’humains en première ligne, ça fait 50 centimes pour chaque victime de la spoliation. Un siècle que la France écume l’Afrique, et au delà, ses ressources, lui vend ses céréales en subventionnant ses propres agriculteurs, lui place des présidents fantoches à sa botte, tout ça pour 50 centimes de rédemption, une paille.

50 centimes aux Africains, pour acheter des conneries qu’on leur vendra, pour résister à la sécheresse qu’on leur a envoyé.   

Même le virus H1N1 semble avoir envie de fustiger notre débandade, l’OMS vient d’annoncer que l’épidémie recule partout, sauf en France.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement