TAHITI QUI COULE

Posté par provola le 4 décembre 2009

L’ île du bout des rêves, en ces temps agités ressemble à la Venise de l’acqua alta (l’ eau haute), victime expiatoire de l’ abyssale incurie des hommes. 

En plein réchauffement climatique, la figure de la Polynésie à la française attend les pieds dans l’eau trouble, l’ inexorable montée de la marée des toques noires.

Gaston Flosse, Chirac des colliers de fleurs, corsaire des planques marines et rentier des océans s’entraîne à l’apnée judiciaire.  

Les aller-retour à la case pénitencier permettent d’abriter une population désormais destinée à l’émigration clandestine et en attente d’un billet pour l’oubli.

Tout corps plongé dans un bain d’affaires peut en sortir blanchi, tel un corail lavé à l’eau de javel.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement