LA CHINE BAISSE L’AUGMENTATION

Posté par provola le 26 novembre 2009

Le triomphalisme est de mise après l’annonce de Pékin de vouloir réduire de 40 à 45 % l’ intensité carbonique de son économie en 2020 par rapport à 2005.  Copenhague est sauvée, les petits fours sont chauds.

Les Européens en général et Borloo en particulier semblent ne rien avoir compris à ce subtil jeu d’échec ou’ les Chinois qui savent posséder la meilleure position avancent avec la science des grands maîtres.

Ils proposent de mesurer les émissions de gaz à effet de serre à l’aune des points de PIB.

Prenons l’exemple d’un PIB de 100 pour l’année 2005, année de référence . En considérant une progression du PIB chinois de 8% par an , (avec un plus 10% par an durant les quatre dernières années,  on peut considérer que le PIB sera en 2020 de 320)  

La proposition d’une réduction des émissions de 45% par point de PIB pour 2020 peut se transcrire de la façon suivante:

100 X 1 = 100 unités de dégagement de CO2 en 2005 et 320 X 0,55 = 176 unités de CO2 en 2020.

La réduction en 15 ans de 45 % par point de PIB des émissions proposée par Pékin sous entend donc, en fait, une augmentation de 76 % en valeur absolue , une belle baisse en effet. 

Borloo peut pavoiser, le ridicule n’a jamais tué personne.  

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement